Avertir le modérateur

dimanche, 30 mai 2010

TupperWine Stockholm II

tupperStock.jpgCela va devenir une tradition ! Une fois par an, le professeur VinSurVin se rend dans la capitale suédoise dans le cadre d’un échange linguistique avec ses chères têtes blondes et en profite pour animer un TupperWine auprès de ses homologues suédois, dans le superbe cadre du Kungsholmens Gymnasium. Au delà du vin français, c’est le mode de vie à la française qui séduit les suédois. Lire la suite...

jeudi, 13 août 2009

TupperWine 19.0 : vive l'été !

IMG_0652.JPG


Ils étaient une vingtaine de TupperWiners, hier soir, chez Alex Caviste, dans le 7ème arrondissement de la capitale. Et deux femmes avaient fait le déplacement depuis leur Provence pour présenter leurs vins d’été : Mireille Martin (l’Anticaille) et Maryline Lottin (Château Bas). Récit d’une soirée… à rosé. Lire la suite sur VinSurVin 2.0...

samedi, 06 juin 2009

Le vin mis en Seine !

six-huit.JPGLe 18ème TupperWine a fait pont comble, mardi soir, sur la péniche Six-Huit, au pied de la cathédrale Notre-Dame. Dans un cadre somptueux, en plein air, Michel Arnaud, du Domaine de la Millière, a présenté ses côtes du rhône et ses chateauneuf du pape aux heureux lecteurs de VinSurVin ! Lire la suite sur VinSurVin 2.0.

mardi, 28 avril 2009

Votre réunion TuperWine arrive !

tupperware.jpgLes réunions TupperWine sont ravies de vous présenter les produits Bérénas : des vins modernes et élégants pour vous monsieur, des vins délicats et sensuels pour vous chère madame. Prochaine réunion le 5 mai, à ne manquer sous aucun prétexte ! Lire la suite sur VinSurVin 2.0...

lundi, 06 avril 2009

La Bourgogne s'invite à Paris !

comptoir.jpgAprès un détour par Stockholm, les TupperWine de VinSurVin reviennent à leur ville d’origine, Paris. Invité d’honneur de ce TupperWine 17.0, jeudi 9 avril, à 20h00 : David Déprés, vigneron à Mercurey. Pour obtenir votre invitation, rien de plus simple :  cliquez sur VinSurVin 2.0 !

mardi, 24 mars 2009

TupperWine 17.0 : la Bourgogne à l'honneur !

rep70_16.jpgAprès un détour par Stockholm, les TupperWine de VinSurVin reviennent à leur ville d’origine, Paris. Une fois n’est pas coutume, c’est le 12ème arrondissement de la capitale qui acceuillera notre dégustation, animée par David Déprés, vigneron à Mercurey, en Bourgogne. TupperWine 17.0, c'est jeudi 9 avril, à 20h00. Lire la suite...

jeudi, 12 mars 2009

TupperWine 16.0 : Abba d'accord !

kungsholmens_1_web.jpg

Dans le cadre d’un échange entre le lycée dans lequel je sévis et le Kungsholmens Gymnasium de Stockholm, VinSurVin avait prévu quelques flacons bien de chez nous. Le suédois aime le vin. Et la suédoise en rafolle. Lire la suite...

dimanche, 01 mars 2009

TupperWine 16.0 à... Stockholm !


abba.jpg

Après les 17 ème et 18ème arrondissements de Paris, les TupperWine de VinSurVin se devaient de sortir un peu de leur trou. La palme revient à la Suède puisque, de passage dans la ville qui vut naître Ingrid Bergman, l’occasion m’a été donnée d’animer un TupperWine à Stockholm ! Lire la suite...

dimanche, 08 février 2009

Alain Chabanon : la nature et ses mystères

 

3255635248_4e5e2d9435.jpg

Parler de vin, c'est bien. En déguster, c'est mieux ! Ils étaient une petite vingtaine, mardi soir, au TupperWine 15.0, dans la rue des Dames, à vérifier les dires de VINSURVIN au sujet des vins d'Alain Chabanon, viticulteur bio à Montpeyroux dans le Languedoc. Alain avait fait le déplacement à Paris spécialement pour eux, les habitués, les tout nouveaux , dont une majorité de jeunes hommes et femmes.

alain2.jpg"J'ai un discours peu académique, voire polémique." Pour ceux qui n'étaient pas encore au courant, Alain Chabanon  (photo de gauche) n'est pas du genre langue de bois ! Celui qui vinifie Campredon, Esprit de Font Caude et le sublime Boissières, un 100% grenache "bourguignon" , semble avoir constamment des comptes à régler avec la vie, si ce n'est avec lui-même. Ecorché vif, sensible, droit, Alain se lance dans un résumé de son parcours, un exercice auquel il se prête rarement, mais qui ravit l'assemblée, dans un silence de cathédrale. Lire la suite...

vendredi, 30 janvier 2009

A l'Ecole du Vin sur VINSURVIN.

IMG_3048.jpg
Vous aimez le vin mais on ne peut pas dire que vous y connaissiez grand chose. Problème, comment faire pour apprendre, sans se ruiner ? C'est simple ! Premières pistes théoriques sur VINSURVIN. Et pratique aux TupperWine, grâce au concours des vigneron(ne)s. Il suffisait d'y penser.
.
.
DSCF0162.JPGCitez-moi un domaine viticole en VDP d'Oc ; un climat en Bourgogne ; un cépage du Var ; pire, un vigneron du Luberon ! Pas facile. Comme tout bon français qui se respecte, vous aimez le vin. Mais, et vous avez un peu honte de l'avouer, on ne peut pas dire que vous vous y connaissiez plus que ça. La presse spécialisée n'est pas pléthore en France. Et puis, elle est chère. En plus, et c'est tout le problème pour vous le non spécialiste, elle est spécialisée ! Pour remédier à ces carences, deux solutions. 1/ VINSURVIN, pour la théorie. 2/ TupperWine, pour la pratique. 3/ O € + O € = O €, pour la comptabilité.
.
Concentrons-nous sur le thème qui nous intéresse : le vin. Car c'est quand même uncake2.jpg sujet qui vous tourmente. Lors de réceptions, de dîners ou de simples bouffes entre copains, c'est vrai que vous passez souvent pour une quiche. Alors, Jean-Edouard, ce vin blanc à l'aveugle, t'en penses quoi ? (Chuuuuut, Jean-Ed pense !!!). Ben, pas mal... ouais, ouais, pas mal du tout. Il passe bien, quoi. C'est cela, Jean-Edouard ! C'est du rouge, hè, banane !!! Oh, Jean-Ed, le cake !!! 
.
Alors, vous qui en avez marre de passer pour une quiche en vin, vous qui voulez briller lors de votre prochain dîner en ville, j'ai peut-être la solution : après lecture de VINSURVIN, TupperWine une fois par mois, à _DSC2617.jpgParis. Par simple demande par mail à vinsurvin2020@gmail.com, vous serez convié aux seules dégustations gratuites à Paris. L'occasion pour vous de déguster les vins d'un vigneron venu tout droit de son vignoble, et d'en apprendre un peu sur le sujet, car qui mieux que le viticulteur pour vous parler de son vin ? Ces TupperWine ne se font que parce que des "petits" cavistes parisiens ont la gentillesse de les  acceuillir, et surtout parce que des vignerons et des vigneronnes se rendent expressément à Paris pour ces événements mensuels que sont les TupperWine de VINSURVIN !
Alors Jean-Ed, tu sais ce qu'il te reste à faire. Tu peux même en parlie à Marie-Chrysantème.
.
Prochain TupperWine : mardi 3 février avec Alain Chabanon, vigneron à Montpeyroux (34). Date limite d'inscription, lundi 2 février, 20h00.
.
.
Le TupperWine Chablisien de Daniel-Etienne Defaix, CLIC ICI
.
Le TupperWine Ligérien de FindaWine, CLIC ICI
.
Le TupperWine Ardéchois de Benoit Chazallon, CLIC ICI
 
Le TupperWine Luberon de Fabrice Monod, CLIC ICI
.
Le TupperWine Alsacien de Martine Becker, CLIC ICI
.
Le TupperWine Champagne de Benoît Tarlant, CLIC ICI
 

vendredi, 16 janvier 2009

Femme, j'te dédie ces vins

lahaye_jean_luc_3jpg.jpg

Alors que le TupperWine 14.0 revenait à ses racines il y a deux semaines - c'est-à-dire une réunion entre hommes - point question de faire dans la discrimination sur VINSURVIN. C'est pourquoi, femme, mardi prochain, j'te dédie ces vins, lors du TupperWoman 15.0.  

Sans vouloir verser dans le cliché selon lequel la femme aimerait des vins doux, liquoreux, ou encore fleuris, il n'en rete pas moins que le point de vue de la gente féminine sur un vin est toujours très intéressant : oh, il a le goût de vin ! Oui, Jennifer, en effet, c'est du vin. Trêve de plaisanterie, j'attache, personnellement, beaucoup d'importance à ce que ma femme pense des vins que l'on sert à la maison, ou que l'on boit au restaurant. Car son approche est souvent bien différente de la mienne, notamment sur les arômes primaires qu'elle cible à merveille (je suis plus tertiaire comme garçon - plus "primaire" en somme puisque ces arômes sont souvent d'ordre "animal" -appelez-ça mon côté bête, si vous voulez !).

Mardi 20 janvier, femme, je te fais voyager, je te fais rêver, je te fais plaisir. En somme, tu vas déguster. Je te proposerai une petite sélection de jolis crus de France et de Navarre et je me ferai un plaisir non dissimulé de te dévoiler des secrets que le vigneron m'a conté, là-bas, au fond de son chai, la pipettte à la main, deux verres dans le panier, par une  douce nuit d'été, lorsque les étoiles... oui, bon, enfin, tu vois le genre, quoi. 

Femme, pour participer à ce TupperWoman, il va falloir donner de ta personne. Je vais te demander de bien vouloir prendre plume et de ta main rédiger quelques lignes (juste quatre) que tu publieras par mail à VINSURVIN2020@GMAIL.COM. Quatre vers dans lesquels tu me diras quel est ton vin préféré ou ce que le vin évoque pour toi. Femme, reste convenable, je t'en supplie. Je sais que tu vas m'écrire un beau poème car, femme, ce que tu es belle, ce que tu as de l'esprit, ce que tu as de l'imagination ! Lundi, à 21h00, ce sera clôture des invitations.

Femme, mardi 20 janvier, je colorierai Paris de toutes les couleurs pour toi ! Il y aura du blanc ! Du rose ! Du rouge ! Et du bleu aussi ? Non Jennifer, il n'y aura pas de bleu.

 

Un TupperWine, c'est quoi ? C'est une dégustation de vin, gratuite, à laquelle sont conviés les lecteurs et les lectrices de VINSURVIN. On y croise même, souvent, des vignerons. Elle se déroule dans des lieus divers et variés de la capitale (caviste, restaurant, librairie, musée...). Pour en savoir encore plus, CLIC ICI.

lundi, 12 janvier 2009

Le Rhône à l'honneur au TupperWine 14.0

_DSC2619.jpg

Avec toujours le même souci de faire découvrir des régions, des vignerons et des vins à ses lecteurs et lectrices, VINSURVIN a emmené ses TupperWiners, mardi 6 janvier,  sur les routes de la Vallée du Rhône, de Crozes-Hermitage (Drôme) à Pertuis (Vaucluse) via Rasteau et Gigondas. Cerise sur le gâteau, dans les mûrs de findawine, le jeune vigneron rhôdanien, Pierre Doumenge, avait fait le déplacement jusqu'à Paris, afin de nous parler de sa dernière née, Mantes Dégustation 2008. Mais aussi de son aîné, MD 2007. Prochain TupperWine, mardi 3 février.

_DSC2617.jpgDes gens du monde du vin (Pierre Doumenge de Mantes, Christophe et Isabelle Tison, du Domaine Bérénas, l'équipe de findawine.com ou encore Sylvain Mauger, d'ochato.com) et plein d'amateurs de vin avides de se donner une idée, à travers quelques flacons, des tendances rhôdaniennes actuelles. Au programme : huit vins, millésimés entre 2003 et 2007, puissants et soyeux, complexes et gouleyants, réputés et intimistes, élaborés par des vignerons connus et moins connus ; un cliché du Rhône septentrional, et de son cousin méridional.  

Nous démarrons avec Nouvelère 2006, un Crozes-Hermitage du Domaine Philippe et Vincent Jaboulet, un nom réputé s'il en est dans la région. Un nez puissant de fruits (framboises, groseilles, que l'on retrouve en bouche), de vanille et tabac. La bouche est riche, intense, tannique, sur des notes de chocolat, de café. On lui souhaite de s'harmoniser et de se fondre avec le temps.   

Nous descendons vers le sud, à Rasteau, où le Domaine Wilfried élabore des vins de terroir, reflétant au plus près les caractéristiques_DSC2868.jpg du sol de cette région, avec le souci de mettre en lumière l'identité et le potentiel de ses cépages.  Son Cairanne 2005, à la couleur foncée et profonde, développe un nez de fruits noirs sur des notes fumées et grillées. En bouche, le boisé est prononcé et le temps fera son travail pour le fondre. Passé cette sensation, les notes de groseille et de réglisse ravissent. C'est un vin qui se dégustera cet été avec des grillades et des copains. A ouvrir deux heures avant service.

Toujours dans la famille Wilfried, je voudrais... le Rasteau (2005) ! Un nez qui présente une légère réduction (empyreumatique diront certains). Assemblage de Grenache (60%), Syrah (20 %), Mourvèdre (10 %) et Carrignan (10%), le vin est plus souple en bouche que ne l'est son homologue. Cette bouche est plus harmonieuse, plus aboutie peut-être. Les tannins sont moins virulents que sur le cairanne, et le bois nettement moins outrancier, ce qui lui confère une certaine élégance. Un vin agréable à déguster avec des plats en sauce. Cairanne et Rasteau, deux appellations à ne manquer sous aucun prétexte.

_DSC2601.jpgIl s'appelle Pierre Doumenge, VINSURVIN vous avait conté en avril dernier ses péripéties lors de la sortie de son premier opus, Mantes Dégustation 2007. Ce jeune vigneron basé à deux rangs de vigne de Cairanne était monté à Paris, nous présenter son dernier né, MD 2008. Nous commençons avec MD 2007 : 60% grenache, 40% cinsault, c'est une véritable explosion de fruits au nez ! On dirait un beaujolais ! C'est rafraichissant et surtout très étonnant. Pierre travaille en bio sans vouloir en faire trop état, mais sa philosophie est claire : traduire le terroir et le millésime. Un vin gouleyant, soyeux, net. Du très joli travail, assurément. Voici venu le moment de goûter au petit dernier, MD 2008, fraîchement prélevé sur cuve pour les TupperWiners. On retrouve la trame du 2007 (la corbeille de fruits rouges et juteux), mais plus en retenu cette fois-ci, avec des notes plus garriguées et une certaine minéralité. La bouche est très élégante, fondue, avec des notes minérales et fraîches, puis plus tertiares, de thym, de bois sec, avec une délicate pointe poivrée en finale qui lui redonne de l'élan. On ne mentira pas en disant que tout le monde autour de la table est conquis par ce vin. Autour de 9€, un très, très bon placement.

Nous poursuivons notre périple pour nous diriger au pied des Dentelles de Montmirail, à Gigondas, un village viticole qui a toujours_DSC2608.jpg été mythique à mes yeux, puisque c'est un grand vin de Gigondas qui me fit tomber amoureux du vin il y a vingt ans. Séquence nostalgie terminée ! Alors, on ne renie pas ses origines et on ouvre la Cuvée Grand Romane 2004 du Domaine Pierre Amadieu. Un nez complexe sur le chocolat, le café, la truffe. La bouche, puissante, délivre graduellement sa richesse. On déguste. Evidemment, la bouche est encore "jeune" tant ce Grand Romane révèlera toute sa classe dans quelques années. Grand vin du Rhône, grand vin de garde.

_DSC2612.jpgDifficile, voire impossible, de consacrer une soirée à une région viticole où l'on fait parmi les meilleurs vins du monde, du nord au sud, sans célébrer son embassadeur. C'est avec un vin de Stanislas Wallut, proposé par le fameux caviste Laurent Baraou (que je remercie au passage), qui est présenté ce soir : Domaine de Villeneuve, Chateauneuf du Pape, "Les Vieilles Vignes" 2003. La robe évoque la couleur de la brique. Au nez, des notes kirchées précèdent un bouquet aromatique de fruits rouges, d'abord, puis noirs, racés mais gourmands également. Dans un millésime difficile à maîtriser par les fortes chaleurs de 2003, l'impression de fruits très mûrs, compotés ne domine pas outre mesure car le vin est parfaitement équilibré, avec cette acidité (due au stress hydrique, au travail dans les vignes et les chais) qui lui offre une droiture assez incomparable. La bouche est riche, la finale persistante et fraîche. Un régal !

Après cette palette de très bons vins, le huitième et dernier flacon se devait de tenir la dragée haute, notamment face aux deux_DSC2621.jpg derniers, dotés d'une sacré réputation. Votre humble serviteur propose un vin du Luberon, glané en juillet dernier, lors de cette visite au Chateau Grand Callamand, à Pertuis. Joli hasard, Sylvain, présent à son premier TupperWine, est originaire de Pertuis. Cette cuvée Nous, 2005, est étonnante. Elle fait bien plus que tenir la dragée haute à ses prédécesseurs. Est-ce l'effet "présentation à l'aveugle" ? Les TupperWiners disent que non. Ils sont touchés par les arômes, la fraicheur, l'élégance, l'équilibre, le caractère de ce vin, jusqu'à en faire un de leurs préférés ce soir. Une véritable découverte pour ces amateurs de vin. Je suis le premier surpris, le premier ravi.  

_DSC2614.jpgFin des périgrinations oenophiles de VINSURVIN sur les routes de la Vallée du Rhône avec ses vins racés et profonds, tellement distingués et élégants. Au revoir le Rhône, et merci ! A présent, le Languedoc, puisque c'est Alain Chabanon, de Montpeyroux, qui animera le TupperWine 15.0, mardi 3 février prochain.

Un grand merci à Damien et Julien de findawine pour leur acceuil toujours aussi chaleureux. Findawine ? Un moteur de recherche unique sur lequel sont référencés des milliers de vin, avec l'adresse où les trouver, où les acheter. Un grand merci à Julien également pour la qualité de ses photos, remarquables.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu