Avertir le modérateur

mercredi, 05 mars 2008

Vin: un goût féminin?

medium_vigneronnenoire.jpg
 
Ntsiki Biyela est la première femme noire oenologue d'Afrique du Sud

Des viticultrices? Des femmes cavistes? Des femmes oenologues? Rien de nouveau dans tout cela. Même s'il reste à inventer les termes féminins. On trouve effectivement aujourd'hui pléthore de femmes à la tête de nombreux domaines de France et de Navarre. Sur ce blog, vous trouverez des références à Cathy Cros (Montpeyroux, Languedoc), Nathalie Drussé (Saint-Nicolas de Bourgeuil, Loire) ou encore à Nathalie Omasson (Bourgeuil, Loire), sans compter l'influence des épouses des différents vignerons mentionnés sur vinsurvin! Il est toujours très intéressant de se rendre dans le domaine d'une de ces aficionadas et de les écouter nous conter leur philosophie et la vision qu'elle se font du vin et de leur vin. Même si les termes techniques restent les termes techniques, les mots employés pour qualifier l'esprit insufflé à leurs productions ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux empruntés par les hommes. On ne saurait évoquer une dialectique féminine à proprement parler. Mais lorsqu'arrive le moment de poser des mots et des images sur ce gamay que l'on déguste ou ce cabernet fraîchement ouvert, l'imaginaire féminin emprunte d'abord à la pudeur, à la réserve, pour laisser place à un univers presque maternel. La vigne qui donne le vin n'est-elle pas un mot féminin? 

Femmes des villes et femmes des champs. Nombreuses aujourd'hui sont donc ces femmes devenues de redoutables amateurs de vin. Avant de réfléchir sur les oenofilles, il est intéressant de constater que la présence de femmes derrière les comptoirs des cavistes tels que Nicolas ou Lavinia se fait de plus en plus récurente. La dernière m'ayant conseillé tient une très jolie épicerie italienne rue Legendre dans le 17ème, non loin d'ailleurs de l'épicerie espagnole SOL & VINO. Cette jeune dame m'a parlé des vins italiens avec la sensibilité  de ceux qui aiment leur pays. Je quittai ces lieus munis de deux jolis flacons du sud: Abbruzes et Pouilles. Le spécialiste (à mon goût) des vins espagnols au Lavinia du Boulevard de la Madeleine est une spécialiste: une petite bonne femme à l'accent du sud-ouest qui sait de quoi elle parle. Combien de bodegas ne m'a-t-elle fait découvrir dont les arômes et les tanins sont désormais ancrés dans ma fiche génético-vinicole. Les femmes ont-elles une approche du vin différente de celles des hommes? Pas certain. On lit çà et là qu'il semble que la gent féminine soit séduite par des vins subtils, porteurs d’une palette aromatique complexe, de tannins fondus et d’une structure souple, et que ces messieurs préfèrent le registre plus percutant de la puissance et l’expression d’une matière plus dense. Certes, certains vins corpulents, charpentés, vineux trouveront plus d'échos chez les hommes comme les blancs liquoreux ou ronds séduiront plus les femmes, mais comme dans de nombreux domaines, les stéréotypes vont bon train sur la question. En tous cas, ce superbe Val de los Frailes de la Castilla y Leon eut le même effet sur les hommes que sur les femmes le week-end dernier!

En Afrique du Sud, les métiers du vin ont longtemps été réservés aux blancs et majoritairement aux hommes. Aujourd'hui, même si les femmes sont encore peu représentées dans le monde du vin, les choses évoluent, notamment grâce à aux programmes de discrimination positive. Aussi, le fait qu'une femme noire soit parvenue à s'imposer dans ce milieu très fermé ne passe pas inaperçu. Agé de trente ans, Ntsiki Biyela (photos) est la première femme noire oenologue d'Afrique du Sud. La seule femme noire oenologue au monde! Issue d'une famille pauvre, la juen femme n'en est pas moins bonne élève, ce qui lui permet d'obtenir une bourse d'études de la compagnie aérienne South Africa Airways. Ce financement lui permet alors de suivre des études universitaires en oenologie à Stellenbosch, en plein coeur des vignobles de Cap Town.Par la suite, elle devient maître de chai du vignoble Stellekaya. Désormais, elle milite pour une plus grande démocratisation du vin au pays de Nelson Madella.

 

ebc4c9b89e9b16becdeef9cc7047ee9d.jpg

 

 

Première parution le 06.02.2007.

Photo 1 : AFP. Trouvable également sur http://www.daylife.com/topic/Stellenbosch/photos/all/1

Photo 2 : www.stellekeya.com 

lundi, 03 mars 2008

Quel vin le premier soir?

medium_mannfrausektgif.gif  
Moi and Jennifer, Monte Carlo, 1974.

The bottle inoubliable. Mon expérience, non négligeable, en matière de plantes (que sont les vignes), ajoutée à mes 36 années de bouteille, me permettent aujourd'hui d'avoir un regard considérablement alambiqué sur le flacon: sa forme, sa robe, son parfum n'ont plus de secret pour votre serviteur. Alors, si le premier dîner avec l'être cher se doit d'être impeccable, il ne saurait être parfait sans la bouteille (the bottle) qui fera de votre première soirée en tête à tête un moment inoubliable.

"Oh, John, dear, this wine is marvelous."

"I know, darling, I chose it specially for me." 

Séduites par des vins aromatiques. Vinsurvin nous indiquait récemment que les vins prisés par les femmes seraient subtils, porteurs d’une palette aromatique complexe, de tannins fondus et d’une structure souple. Une certaine Isabelle Forêt (oenologue) considère que comme les femmes ont un nez plus développé que les hommes, elles sont plus séduites par des vins très aromatiques, flatteurs; des vins de plaisir immédiat, qui ont des tannins veloutés et soyeux en bouche et une belle persistance fruitée. Intéressant. Problème de ces vins flatteurs:  en bouche, ils nous font vite déchanter. En outre, le vin doit-il se limiter à une "palette aromatique"? Le vin ne doit-il faire appel qu'aux sens? N'est-il pas aussi une invitation au rêve et au voyage? L'espagne, l'Italie, l'Argentine, la Californie! Ainsi la combinaison arômes fruités / pays du sud ne peuvent-ils pas conduire au plaisir? La question est posée.

"Oh, John, this red wine gives me the impression of being in Venice or Barcelona!"

"Yes, bien que we are only in la Garenne-Colombes, my love."

Battre la chamade. Après ces quelques réflexions, il semble qu'un très bon vin du Languedoc puisse correspondre à l'être tant prisée. Mais si le Languedoc est une terre exceptionnelle de beauté, de parfums et d'émotions, ils ne répondent pas intrinsèquement au critère "tannins veloutés ou fondus". Ils peuvent s'avérer un peu trop francs pour une première soirée. Le deuxième soir, par contre... De fait, en l'état actuel des choses, j'opterais sans hésiter une seconde pour un vin espagnol. Veloutés, élégants, soyeux, mais non dénués de personnalité et de virilité, ils sauront s'adresser subtilement à l'inconscient de celle qui battre la chamade votre coeur fait. Je pense de fait à un vin qui se voit abondamment vanter sur vinsurvin: VAL DE LOS FRAILES de la région Castilla y Leon. Cependant un SANGRE DEL TORO, de Cataluna (Bodega Torres) convaincra votre héroïne.

"Oh, John, take me in your arms!"

"I would love to, but you know I lost my right arm at the war in Bosnia."

Voilà, si après dégustation de telles merveilles les choses devaient tourner au vinaigre, la rédaction ne saurait être responsable des dommages inhérents aux échecs de ses lecteurs.

Le semaine prochaine: quel vin pour rompre?

Rediffusion. Première parution le 14.02.2007.

jeudi, 09 août 2007

Femme, je mets le Paquet.

medium_DSCF0026.3.JPG 

A bien y regarder, il faut quand même que je fasse un kilomètre à pied pour trouver un très bon caviste dans le quartier. Que de la côte en plus! Pour un peu, il s'agirait presque du troisième parcours oeno-touristique de la saison (après la Loire Valley et le Languedoc): La Route des Vins en Montmartre! Pour se rendre Cave Caulaincourt, descendre l'avenue de Saint-Ouen vers La Fourche, prendre la rue Etex à gauche en face de la Poste. Longer le cimetière Montmartre. En haut, bifurquez à droite, un tout petit bout de rue Joseph de Maistre, puis tout de suite à gauche, rue Tourlaque. En haut: à gauche, rue Caulaincourt. Trottoir de droite, grimpez jusqu'au 50, chez Vincent Chartier, première halte de notre parcours oeno-touristique montmartrois. Nous nous rendrons ensuite aux vignes, puis chez Jojo (rue des Trois Frères). 

Un vin plus meilleur. Tout ça pour acheter un Mâcon-Chaintré... Non, parce que j'aurais pu aller au Champion ou au Nicolas en bas de chez moi, qui proposent le même type de produits ; quoi que, Champion est quand même un ton au-dessus. Surtout sur le bordeaux à 1,99€. Et puis, le gars du rayon surgelé s'y connaît quand même mieux que les deux VRP de la rue Guy Môquet (Ah, ouais, ça c'est du bon vin! Celui-là? Différent, mais plus meilleur.) 

Too bad. Vincent Chartier est vraisemblablement en vacances. Le chaland est acceuilli par une femme. Heum. Anglaise! C'est bon, j'me casse. Charmante. Je reste. Et puis je sais ce que je veux. Je n'ai pas besoin de conseils. Nous serons trois à prendre l'apéro ce soir. Dont un homme. Il me faudrait donc un blanc, fruité, vif, voire fleuri pour les deux personnes m'accompagnant. En l'occurence, ma femme, et Anne-Marie, ma voisine de palier. Je pense à un chardonnay. Une région? Bourgogne. J'ai envie d'un Savigny-lès-Beaune. Il n'y en pas en blanc. Too bad. Va pour Pouilly Fuissé, alors. Quoi qu'un Mâcon-Solutré me ferait plaisir. Mon caviste est approvisionné par un certain Jean-Paul Paquet dont j'ai jadis goûté le Pouilly-Vinzelles, un joli petit vin. Je repère son Mâcon-Chaintré, Domaine des Granges, 2005. 10,50€ en magasin. Vous m'en mettrez un. Merci. Good-bye.

Trop propre pour un homme. Le vin a beaucoup plu à ces deux dames. Normal quand on met le Paquet. Et c'était bien le but : trouver un vin qui s'adresse à elles. Et ce vin? Très souple (trop à mon goût), rond (bien trop), manquant de vivacité, d'acidité et de longueur en bouche. Bon cependant, floral, doté d'une certaine élégance, mais trop "propre" à mon goût. Pour un homme, quoi. Un vin intéressant lorsque l'on veut découvrir le domaine : mâconnais comme oenophile. Il faudra désormais goûter le Pouilly-Fuissé de Jean-Paul Paquet, qui, malgré ce "petit" Chaintré, n'aura vraisemblablement pas besoin de le mettre pour me contenter.

La Cave Caulaincourt, 50 rue Caulaincourt, 75017 Paris, 01.42.54.74.36.

mercredi, 21 février 2007

Du Vin et Des Femmes. De Jadis à Nos Jours.

 

medium_L_alliance_de_l_amour_et_du_vin_Jean-Marc_Nattier_1744.jpg
L'Alliance de l'Amour et du vin, Jean-Marc Nattier (1744)

Au cours des temps la condition de la femme a évolué en France par paliers. Le regard des hommes et que la société leur portent lorsqu'elles ont un verre à la main est lui aussi passé par de nombreuses phases. Selon les civilisations que notre temps a traversé, le vin n'avait ni les mêmes vertues, ni la même représentation. Surtout auprès des dames.

Madame Necker, l’austère épouse protestante du Ministre de Louis XVI disait à propos de sa fille, Madame de Staël qui a marqué son siècle: “Il y avait les femmes d’autrefois et il y aura les femmes d’aujourd’hui” S’il est un domaine qui était inaccessible aux femmes, c’était bien celui du vin. Les femmes appréciant le vin s'apparente aujourd'hui à une nouveauté, un phénomène sociétal dans le sens où il y a encore très peu de temps alcool et cigarette entre les mains d'une femme pouvaient être considérés comme des marques de vulgarité. Cependant, les femmes qui portent un intérêt grand et modéré pour le vin font aussi (et surtout) preuve de raffinement. Comme à l'époque des gaulois, en somme.

L'AOC inventé par les égyptiens! Les médecins égyptiens bien avant Hippocrate préconisaient le vin pour calmer la colère des hommes et apaiser les chagrins des femmes. À la cour des pharaons les vins étaient présents dans des amphores. Le millésime, la provenance et le nom du producteur étaient consignés. Une traçabilité s'apparentant une véritable appellation d'origine contrôlée! 
Cléopâtre utilisait ses charmes et ses vins pour séduire ses amants. À Rome ses adversaires l’ont accusé d’avoir perdu Antoine par le vin et l’amour.

Pas de vin pour les athéniennes. Chez les Grecs, il était d’usage d’organiser de grands et longs banquets divisés en deux temps, on mangeait puis on continuait par le symposium qui consistait à boire beaucoup en bonne compagnie de danseuses, de chanteuses, d’hétaïres et de jeunes garçons. Les femmes légitimes et les concubines ne sont pas invitées à ces agapes, puisqu’elles ne peuvent boire du vin!


Un French kiss pour alcootest chez les Romains! Chez les Romains, c’est beaucoup plus sévère, le vin est interdit aux femmes. Elles risquent la peine de mort si elles transgressent cette loi. Le maître de maison, le pater familias vérifie en embrassant la bouche des femmes qu’aucune odeur de vin n’apparaît. C’est l’ancêtre de l’alcootest actuel. Imaginez la scène aujourd'hui mesdames! "Gendarmerie nationale, contrôle d'alcoolémie, veuillez me rouler une pelle s'il vous plaît." "Mais bien sûr. Monsieur l'agent veut que je vérifie s'il est bourré?" 

Au cours des orgies, l’ivresse était un élément indispensable, mais les femmes des foyers romains n’y participaient pas. Comme en Grèce ce sont des prostituées qui sont de la fête.
Plus tard cette interdiction semble levée puisque sur des peintures retrouvées sur le site de Pompéi, il apparaît que des femmes et des hommes mangent et boivent ensemble à demi couchés dans le triclinium (salle à manger).
Le vin coule d’une amphore et une femme porte une coupe à sa bouche dans la scène de la “Maison des amants chastes”.
Chez les Gaulois la consommation du vin est plus répandue qu’à Rome, mais là encore il existe un clivage social; seules les femmes de la haute société participent aux banquets ou le vin est bu avec les mets les plus raffinés qui sont à base de paon ou de cygne. Ces volatiles seront remplacés plus tard par l’oie et la dinde. Ce dernier n'ayant rien à voir avec les femmes, évidemment.

Remède contre le chagrin de ces dames, outil de charme et de pouvoir, objet de toutes les dérives, fruit défendu, marque de raffinement, le vin demeure un élément à part dans nos sociétés et poursuit son bonhomme de chemin auprès des femmes. Mais comme le dit le proverbe bourguignon: le vin de Bourgogne fait beaucoup de bien aux femmes, surtout quand ce sont des hommes qui le boivent.

La semaine prochaine, quel vin pour séduire un homme? me séduire?

vendredi, 09 février 2007

Une candidate, un vin.

medium_MG_Buffet.jpg

C'est étrange comme, à première vue, comme ça, à la louche, grosso-modo, je serais tenté d'attribuer certains vins à certaines candidates. Pire, de comparer certaines candidates à certaines bouteilles: question d'image, puisqu'on a pas de menu politique. Facile en effet de faire dans le délit de faciès ou d'associer tendance politique et  style de vin. Mais ce serait faire injure à ces dames. Après tout, qu'en sait-on? Arlette Laguiller a peut-être un beau palais, Marie George Buffet une belle robe et Ségolène Royal de la cuisse? En attendant que Marine Le Pen prête sarment de ne plus la ramener.   Mais, quand même, c'est vrai quoi, comment se fait-il que l'électeur lambda, l'anonyme, l'homme passe-partout que je suis veuille à tout prix associer la candidate du PS avec un champagne ou un grand cru de Bourgogne à la robe chatoyante? C'est dingue ça. Je n'arrive pas à l'imaginer avec un ballon de bordeaux entre les mains et encore moins un muscadet. C'est vrai, je la vois comme ces vins avec beaucoup de bouquet(s), très parfumés et des notes un peu épicées en finale. En bouche, ça se gâte un peu: c'est élégant mais un peu court. Les tanins sont soyeux mais ne promettent pas une garde supérieure à cinq ans. En substance, prometteuse et séductrice à première vue, cette vigne s'avère relativement fade et sans réel intérêt. On craindrait presque avoir à faire à ces vins à la mode: formatés, aux arômes de vanille et boisés à souhait afin de plaire au plus grand nombre. Je serais donc tenté de voter "blanc", normal pour un amateur de vin me direz-vous, mais je m'abstiendrai.

Pourquoi m'obstine-je à l'idée de servir un vin un peu vert, bio et non filtré à Dominique Voyney et un gros rouge à Arlette Laguiller? Serais-je empreint de préjugés? Loin de moi pourtant l'idée de dénigrer ces femmes et de les classer dans des casiers. Devrais-je alors attribuer un beaujolais à la candidate PC, excellent avec un buffet froid? Corrine Le Page, dont la récolte de voix ne s'annonce des meilleures cette année, devrait se corser un peu, gagner en maturité et épicer ses discours.

Reste Marine Le Pen. De la puissance, du corps, genre Côtes du Rhone pour déménageur, mais pas de bouquet, pas de complexité et encore moins de générosité. Et une astringence outrageuse. Un tonneau qui à force de défendre des (espèces de) valeurs franco-françaises s'en trouve classique, stéréotypé, vineux et mondialiste. Sulfaté à l'excès, aigreur et maux de tête assuré le lendemain.

M. G. Buffet: Un Languedoc Terrasse du Larzac. Arrière goût de sinistrose viticole mais beaucoup de conviction.

A. Laguiller: Un Cabernet-Franc, type Cuvée François 1er, du côté de Limeray (37). Prévoir sieste après consommation.

C. Le Page: Un petit rosé de Provence tiré à quelques hectolitres, difficile à trouver, à acheter sur place.

M. Le Pen: Un Passetoutgrain de fond de cuve à 14°, consommé par les autochtones. A éviter dans le Bourguignon.

Ségolène Royal: Baron de Lestac, Bordeaux. Vanillé et boisé à souhait. Coca Cola bordelais.

D. Voyney: Un Chasselas de Suisse Normande (vin bio non filtré de chez un producteur de Neuchâtel).

 

mardi, 30 janvier 2007

Nouvelle rubrique!

medium_Venus_et_Bacchus.jpg
Vénus et Bacchus.

Pour 2007, VINSURVIN ne vous avait promis aucune résolution, aucune surprise, aucune nouveauté. Promesse non tenue puisqu'un mois plus tard et après concertation auprès de la rédaction (composée de moi-même), tout le monde a été d'accord sur le fait que les femmes devaient avoir une place particulière sur VINSURVIN. D'ailleurs, elles l'ont déjà un peu, à travers notamment les références à ces vigneronnes de Bourgueil à Montpeyroux.    

Rappel historique. Les femmes et le vin, ce n'est pas une nouveauté! Dans la Grèce Antique, des femmes appelées Bacchantes étaient les prêtresses de Dionysos. Les pères fondateurs de Rome, eux, interdisaient aux femmes de boire du vin sous peine de châtiments sévères pouvant aller jusqu’à la peine de mort. Dès l’Antiquité les femmes aimaient et buvaient du vin même si le sexe fort a émis des interdictions et des réserves quand à la consommation de vin par les femmes au prétexte que leur nature même devait leur interdire les boissons alcoolisées. Dans “L’Art d’Aimer” (livre III, 761-766), Ovide prodiguait ses conseils à une jeune femme sur la manière de se comporter dans des festins : “Boire est plus à propos et siérait mieux aux femmes. Encore faut-il que ta tête puisse le supporter, que ton intelligence et ta démarche n’en soient pas troublées, que tes yeux ne voient pas double. Quel spectacle honteux qu’une femme étendue par terre, gorgée de vin?!”

Franchir les obstacles. Dans les sociétés où le vin était abondant les femmes ont bu et boivent encore, et boiront certainement si l’on tient pour justes les études publiées dans la presse. Maintenant les femmes ne choquent plus personne lorsqu’elles boivent du vin en public. Elles ont étonné tout le monde en se faisant reconnaître tardivement mais rapidement dans ce monde du vin, réservé il y a encore peu de temps aux hommes, où elles ont su franchir les obstacles qui se dressaient devant elles.

Une consommation de vin en hausse chez les femmes. Comme les hommes, elles sont vigneronnes (d’après des statistiques du Ministère de l’Agriculture, 1/4 des exploitations viticoles sont entre des mains féminines), œnologues, sommelières, cavistes, directrices commerciales de maisons de vins, journalistes, dégustatrices. Des communiqués de presse annoncent la création de clubs et de concours de dégustation spécifiquement féminins, ainsi qu’une consommation en hausse de vin chez les femmes. On assiste donc maintenant à une égalité des sexes dans les comportements vis-à-vis de la boisson vineuse. Pour toutes ces raisons, vinsurvin se devaient donc d'honorer ces dames! A suivre sur vinsurvin: quel vin la première fois? (merci à vin-et-sante.com)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu