Avertir le modérateur

vendredi, 21 mars 2008

vinsurvin.pub

 

41108b061a3e6edd20a60db002393182.jpg

 

 

Puisqu'aujourd'hui il faut communiquer, et bien, je vais communiquer. Et avec beaucoup de plaisir. VINSURVIN n'a rien à vendre, juste un peu de bonheur à distribuer ! Je vais donc dire merci aux vignerons de France et de Navarre sans qui ces dégustations ne seraient pas possibles. Merci également à ceux et celles qui on acceuilli ces quatre premiers TUPPERWINE, les dégustations made in VINSURVIN. Et je suis certain que les veinards y ayant participé s'associeront à moi ! L'année 2008 est bookée et déjà 2009 se profile à l'horizon!

Alors, pour ce faire, voici un petit florilège d'e-mails et de commentaires récemment publiés et postés sur VINSURVIN pour que les TupperWineMakers se rendent un peu compte des retombées de ces dégustations. Car si on ne leur a pas encore passé une commande de 50 cartons de leur vin, qu'il sache que VINSURVIN travaille actuellement sur la "vente" de leur vin via un site relais (désolé, je ne maîtrise pas le language commercial) : un travail de grande ampleur dont ils seront tenus au courant.

Ils sont vignerons, tupperwiners, amateurs de vin et d'escapades en France, lecteurs de VINSURVIN (et viennent de loin!) et ils nous disent leur désir de faire déguster leur vin, leur joie d'avoir acheté du bon vin en suivant les "conseils" de VINSURVIN, leur bonheur d'avoir participé aux Tupperwine...

VINSURVIN,  producteur de bonheur oenophile!

Bonjour,

Je suis régulièrement votre blog et prends plaisir à découvrir de nouveaux domaines grâce à vos commentaires.

Je suis un tout nouveau producteur dans le sud de la vallée du Rhône et je souhaiterais vous faire découvrir à mon tour mon vin, afin que vous puissiez m’en faire quelques commentaires et peut être, si vous prenez plaisir à le déguster, en faire part à vos lecteurs…

La mise de mon premier millésime (2007) est prévue fin avril, et si vous me transmettez vos coordonnées postales je pourrai vous adresser un échantillon et une fiche technique.

Vous pouvez dès à présent suivre mon quotidien dans les vignes sur mon blog : www.mantes.canalblog.com

Au plaisir de vous lire.

Cordialement.

Pierre DOUMENGE

Vigneron

************************************************************************************

Bonjour, Bravo pour votre blog. Je suis du Québec et j'adore lire vos billets. Michel Verdon.

 

************************************************************************************

Bonjour, 

Sous vos conseils avisés, je me suis rendu d'abord au Petit Vincent à Varrain puis chez Drussé lors d'une escapade dans la Loire. Et bien je dois dire que les commentaires que j'ai trouvé sur ce blog se sont vérifiés. Un bon accueil, de bons vins et un beau soleil en prime.

Ma cave et mon palais vous disent merci.

Félix.

************************************************************************************************

 

Bonjour,
Je profite de cet excellent article pour passer une annonce auprès des cavistes qui veulent distribuer mes vins... tarifs sur demande....
Pour ceux qui veulent découvrir la région de Saumur:
www.producteurs-de-saumur-champigny.fr 
ou
www.vigneron-independant.com
Cordialement.
Th. Dézé  Passionnément vigneron

 

************************************************************************************************

 

Bonjour,

j'habite le val de marne et suis trés intéressé par vos vins

merci de m'indiquer l'adresse de vos revendeurs en région parisienne

mw

 

************************************************************************************************

 

Merci à vinsurvin pour cette superbe séance de dégustation il y a quelques jours!
 
Comme je n'y connais que dalle et que je n'ai aucun snobisme en la matière, je demande humblement au webmaster d'avoir l'obligeance de me donner le nom de cet incroyable vin blanc dégusté en premier.
 
La soirée qui suivit fut vraiment un excellent moment.
Merci d'avoir tout organisé.
 
A bientôt
 
Victoire

 

dimanche, 09 mars 2008

Du bon vin? C'est Paris ci!

921296fbf283bcd0293b5a2fe28cab88.gif

 

Demandez le programme! Au programme de ce Tupperwine 4.0, des vins du sud de la France, du Var pour être plus précis. Du blanc, du rosé, du rouge, il y en aura de toutes les couleurs. N'exagérons rien, mais j'ai lu récemment que les vins du Château Thuerry sont des grands vins de Provence marriant avec une grande efficacité l’audace, pour leurs assemblages très originaux, et la finesse, pour le plaisir gustatif qu’ils génèrent. C'est vrai qu'outre le fait que je fus séduit lorsque je découvris ce vin (et ce cégage rolle), il va de soi que je ne vous proposerai jamais un vulgaire grand vin de B. lors d'un Tupperwine, ou un produit élaboré dans les laboratoires de certains marchands de sirop de raisin boisé et vanillé, non, mais, mon cher, c'est une gallégeade? 

Pour participer aux prochains Tupperwine, rien de plus simple : il vous suffit, en toute courtoisie, et par commentaire, de répondre à ce quiz hyper difficile (ex : 1A ; 2C ; 3B ; etc...). Mine de rien, ces dégustations sont quand même réservées à des intellos. Merci également de laisser un mail valide afin que je puisse vous envoyer votre invitation, le cas échéant. Enfin, auriez-vous la gentillesse de me prévenir par mail vinsurvin2020@yahoo.com, dans la mesure du possible, si toutes fois vous aviez un empêchement? Et ce, afin de libérer de la place ; quatre gagnants ne s'étant pas déplacés la dernière fois... Clôture du quiz : lundi 10 mars, 19hOO. Seront sélectionnés Les 10 premiers gagnants.  Bon quiz et bonne chance!

1. Le vendangeur a un travail : A. mensuel ; B. saisonnier ; C. quotidien ?

2. Le beaujolais est fait à partir du cépage : A. gamay ; B. pinot ; C. merlot ; D. cabernet ?

3. L'élevage minimum du vin jaune est de : A. 4 ans ; B. 6 ans ; C. 8 ans ? 

4. A l'analyse gustative, la rétro-olfaction détermine et affine : A. les arômes ; B. les saveurs ; C. la robe ?

5. Avec du raisin noir, on peut faire : A. du vin blanc ; B. du vin blanc ou du vin rosé ; C. du vin blanc, du vin rosé ou du vin rouge ?   

NB : ce quiz est tiré du Grand QCM du Vin, par Kilien Stengel, aux Editions Dunod.

vendredi, 07 mars 2008

Tupper'Quiz

a59c65f42f459064f1f11bfcca571cc4.jpg

Saisi dernièrement par la crainte de ne pas trouver de boutiques pour déguster de bons petits vin de France et de Navarre, VINSURVIN a eu la joie de vendanger cette semaine. Et la récolte fut bonne. Le milésime 4.0, qui se déroulera le 11 mars prochain chez le roi du gigot d'agneau de sept heures à Paris, se présente sous les meilleurs auspices, de même que les prochains millésimes, techniques modernes oblige, ne devraient pas être piqués des hannetons non plus. 

Mon prochain roman. Cela devient un rite immuable : les conditions d'inscription au prochain Tupperwine ont un agréable arôme de violette, de fraise des bois et de sous-bois, même de mon 6ème étage parisien. De même que  votre humble serviteur doit bien avouer que la préparation d'un Tupperwine a quelquechose de magique et d'excitant. En même temps, c'est parfois un peu le stress que de ne pas savoir où il se déroulera. Tupperwine : dégustations anxiogènes sera d'ailleurs le titre de mon  prochain roman, à paraître aux Editions Dubois. Trouver un lieu où goûter le meilleur des vins de France, voilà qui relève parfois de l'impossible. Souvenez-vous que le 3.0 avait bien failli se dérouler dans une laverie automatique avant qu'Arno ne suggère son 110m2 (excusez du peu) dans le 10ème. Certes, nous fûmes acceuillis dans la cuisine... qui faisait, elle, la taille de mon appartement.

Rendre à César. A m'écouter, les prochains Tupperwine se dérouleraient dans les catacombes, sur les toits de Paris, au Père Lachaise, au bout de l'Ile de la Cité, sous un tunnel de la petite ceinture (facile d'accès par les Buttes Chaumont), au sommet de Notre-Dame ou de la Tour Eiffel, dans les Arènes de Lutèce, dans une station de métro désaffectée, j'en passe et des meilleures. Pourquoi de tels lieus? Pour leur côté insolite et riche d'Histoire, évidemment. Pour rendre à César ce qui appartient à César, obligatoirement.

J'ai rendez-vous avec Verlaine. Dans la même veine, je n'ai pas trouvé mieux, mais je n'ai pas trouvé pire, loin de là, puisqu'après l'excellent restaurant aveyronnais qui a la délicate attention de nous acceuillir mardi 11 mars, les prochains Tupperwine se dérouleront chez deux sympathiques libraires situés au pied des vignes de Montmartre. Puis nous dégusterons entourés d'oeuvres impressionnistes (mais pas impressionnantes), dans une galerie d'art à 12m du Sacré Coeur, en mai. Une autre galerie célébrant le street art en plein coeur de Saint-Germain des Prés s'est montré très intéressée pour acceuillir un Tupper'art en juin. Je kiffe pour une autre, rue de Seine. Wait and see. L'âme de Léo Ferré planera vraisemblablement au-dessus de nos verres : J'habite à Saint-Germain-des-Prés, Et chaque soir j'ai rendez-vous, Avec Verlaine. Ce vieux Pierrot n'a pas changé, Et pour courir le guilledou, Près de la Seine, Souvent on est flanqué, D'Apollinaire.

Demandez le programme! Au programme de ce Tupperwine 4.0, des vins du sud de la France, du Var pour être plus précis. Du blanc, du rosé, du rouge, il y en aura de toutes les couleurs. N'exagérons rien, mais j'ai lu récemment que les vins du Château Thuerry sont des grands vins de Provence marriant avec une grande efficacité l’audace, pour leurs assemblages très originaux, et la finesse, pour le plaisir gustatif qu’ils génèrent. C'est vrai qu'outre le fait que je fus séduit lorsque je découvris ce vin (et ce cégage rolle), il va de soi que je ne vous proposerai jamais un vulgaire grand vin de B. lors d'un Tupperwine, ou un produit élaboré dans les laboratoires de certains marchands de sirop de raisin boisé et vanillé, non, mais, mon cher, c'est une gallégeade? 

Pour participer aux prochains Tupperwine, rien de plus simple : il vous suffit, en toute courtoisie, et par commentaire, de répondre à ce quiz hyper difficile (ex : 1A ; 2C ; 3B ; etc...). Mine de rien, ces dégustations sont quand même réservées à des intellos. Merci également de laisser un mail valide afin que je puisse vous envoyer votre invitation, le cas échéant. Enfin, auriez-vous la gentillesse de me prévenir par mail vinsurvin2020@yahoo.com, dans la mesure du possible, si toutes fois vous aviez un empêchement? Et ce, afin de libérer de la place ; quatre gagnants ne s'étant pas déplacés la dernière fois... Clôture du quiz : lundi 10 mars, 19hOO. Seront sélectionnés Les 10 premiers gagnants.  Bon quiz et bonne chance!

1. Le vendangeur a un travail : A. mensuel ; B. saisonnier ; C. quotidien ?

2. Le beaujoias est fait à partir du cépage : A. gamay ; B. pinot ; C. merlot ; D. cabernet ?

3. L'élevage minimum du vin jaune est de : A. 4 ans ; B. 6 ans ; C. 8 ans ? 

4. A l'analyse gustative, la rétro-olfaction détermine et affine : A. les arômes ; B. les saveurs ; C. la robe ?

5. Avec du raisin noir, on peut faire : A. du vin blanc ; B. du vin blanc ou du vin rosé ; C. du vin blanc, du vin rosé ou du vin rouge ?   

NB : ce quiz est tiré du Grand QCM du Vin, par Kilien Stengel, aux Editions Dunod.

mercredi, 27 février 2008

Viens chez moi, je déguste chez une copine.

 

1803245b5f739780afef7b0c7bdccdad.jpg

VINSURVIN prospecte à la recherche de lieus chaleureux susceptibles d'acceuillir les Tupperwine, ces dégustations de vins de vignerons, entre lecteurs de VINSURVIN. Entre les Batignolles, la Place du Tertre, Saint-Germain des Prés, le 14ème, le 20ème, etc... VINSURVIN oeuvre pour que ses chers lecteurs, et ses chères lectrices, dégustent le meilleur du vin français dans les meilleures conditions. VINSURVIN cherche des lieus chaleureux, intimistes et originaux (une terrasse avec vue sur le tout-Paris est recherchée!!!) : passez le message à votre caviste, à votre bouquiniste, votre patron, votre meilleure amie, votre grand-mère, que sais-je, afin que perdure la tradition des mythiques Tupperwine! Bien sûr, les vignerons et les vigneronnes désireux de faire découvrir leur vin à des amateurs parisiens (et ziennes) sont invités à me mailer à VINSURVIN2020@yahoo.com. Demain, les modalités d'inscription du prochain Tupperwine!

LES DATES EN 2OO8 :

lundi 7 janvier P Daniel-Etienne Defaix, Chablis, à l'Hardi Vin, Paris 17.

mardi 5 février P Saint-Nicolas de Bourgueil (D. Drussé) et Chinon

(B. Baudry), chez des lecteurs!

mardi 11 mars P Des Coteaux Varois, du Domaine Thuerry, à l'Assiette Aveyronnaise, Paris I.

mardi 8 avril : Contraste Est-Ouest : Domaine Mathias, Pouilly Fuissé & Clos Troteligotte, Cahors.

Dans une librairie, à Paris.

mardi 13 mai : Vincent Laroche, Domaine de La Meulière, Chablis. Dans une galerie d'art, à Paris.

mardi 10 juin : SURPRISE !!! Mesdames, tenez-vous prêtes...

mardi 8 juillet :  Petit meurtre entre amis : des Vins de Pays Ardéchois, Château de la Selve.

mardi 5 août : Tupperpiknik dans un square parisien. Vins de soif ! La Loire?

mardi 9 septembre : Rentrée des classes. Interro, dégustation à l’aveugle.

mardi 7 octobre : Chateau d'Agel, Minervois.

mardi 4 novembre

mardi 2 décembre

LES IMPRESSIONS DES DEGUSTATEURS

TUPPERWINE 3.0

TUPPERWINE 2.0

A Paris,  Fabrice Le Glatin est une des personnalités des plus dynamiques sur le net avec son blog VINSURVIN et son club TUPPERWINE. Il regroupe un club d’œnophiles fins connaisseurs  et bloggeurs à leurs heures. Il a organisé un Super Tupperwine en l’honneur des Chablis Daniel-Etienne Defaix pour commencer l’année 2008. Pour lire l’article et pour les rejoindre  faire un clic sur : http://vinsurvin.20minutes-blogs.fr/archive/2008/01/08/re...

Daniel-Etienne Defaix, alias "Monsieur" Chablis. 

lundi, 11 février 2008

Un vin de Loire, Chinon rien.

5d89e91c03dcb66697b3ca7f7d8d518b.jpg

Dis-moi où tu habites, je te dirai quel vin tu bois! Nos origines géographiques et notre lieu de résidence influencent-ils nos goûts en matière de vin? On va finir par se poser la question sur VINSURVIN. Puisque c'est de la Loire dont il est encore question aujourd'hui. Né en Bretagne et vivant à Paris, il est vrai que la Vallée de la Loire s'avère facilement accessible depuis ces régions. Mais c'est aussi le cas pour la Bourgogne et la Champagne. En tous, cas, depuis Paris. Cela dit, l'influence de Paris sur les vins abordés sur VINSURVIN n'est pas si évidente si l'on se reporte au nombre de notes que comptent VINSURVIN sur des régions telles que le Languedoc ou le Sud-Ouest, pire, la Californie ou l'Amérique du Sud! On finira d'ailleurs ce post par la Provence. Comme quoi, la ségrégation par l'origine ne s'exerce pas sur ce blog. Par contre, par la qualité et le plaisir procuré, oui. 

TUPPERWINE in the LOIRE VALLEY. La dégustation de mardi dernier s'est poursuivie par trois Chinon de chez Bernard Baudry. VINSURVIN a maintes fois abordé le travail de M. Baudry et on va finir par croire qu'un contrat en est à l'origine! Je n'ai même pas eu l'honneur de le rencontrer! Je l'ai croisé à Angers le week-end dernier mais il était très affairé. Je serais même près à parier qu'il n'a jamais entendu parler de ce blog! Alors, vous pensez bien!

Le Chinon, c'est super bon. Nous commençons cette Spéciale Baudry par les Granges 2OO6. 100% cabernet franc, le nez est charnu et animal, sur des notes de sous-bois, de terre. La bouche offre une certaine fraîcheur. Le vin est ample, puissant, charpenté même. Une bonne chair sur des notes qui demeurent animales. On peut lui souhaiter de gagner en finesse avec le temps. La robe des Grézeaux 2005 est sombre et dense. Des notes de fruits noirs, mûrs, s'en dégagent, mais aussi d'herbe coupée. En bouche, c'est l'élégance qui lui sied à merveille. Il est plus complexe et d'un matière très riche. Il nous conduit sur des épices. La finale est vanillée. Le Clos Guillot 2005 obtient un 16/20 avec Raphaël. Il trouve le nez un peu truffé, pierre à fusil, minéral. Je lui retrouve les caractéristiques qui m'ont fait crasquer lorsque je l'ai goûté au domaine à Cravant les Côteaux : ce nez aérien, mentholé associé à des notes d'eucalyptus. Ce nez est un régal. La bouche est griottée, chocolatée et poivrée. Veloutée, soyeuse et dotée d'une finale persistante, je rajouterai 2 points de bonus à la note de Raphaël! Plus sérieusement, ce vin qui ne coûte pas plus de 12€ au domaine est à ne manquer sous aucun prétexte.Reverrons-nous les vins de Bernard Baudry aux Tupperwine? Le stock est écoulé, mais je me ferai violence pour en ravoir!

Encore merci à ces deux vignerons de bien vouloir jouer le jeu des Tupperwine.

David Drussé, 1 Impasse de la Villatte, 37140 Saint-Nicolas de Bourgeuil. Tél : 02.47.97.98.24 

Bernard Baudry, 9 Coteau de Sonnay, Cravant les Coteaux, 37500 Chinon. Tél : 02.47.93.15.79

Photo Christophe Roux.

jeudi, 07 février 2008

Tupperwine 3.0 : première partie.

f4e3fda1211ace2736af1d9fb91a669d.jpg
 

Les heureux élus qui avaient décroché leur ticket pour le Super Tuesday de mardi dernier ont dégusté deux grands ambassadeurs, si l'en est, des vins de Loire. Au nord de la Loire : Saint-Nicolas de Bourgeuil. Au nord de la Vienne : Chinon. Des amateurs, souvent fort jeunes, participaient à leur première dégustation de vin, l'oeil gourmant, le nez souvent précis et la bouche en coeur! Récit d'une soirée dégustation dans une atmosphère détendue entre novices.

La Loire, c'est ce fleuve imposant qui vous fait osciller entre émerveillement, crainte et respect. La Loire, c'est une force tranquille qui, même les jours de pluie, lorsque le ciel bas et le fleuve épais ne font presque plus qu'un, dégage une lumière incomparable. Et puis, il y a la Vienne. Qui se jette dans la Loire, vers Montsureau. Mais pas à corps perdu. Au confluent des deux rivières, postez-vous sur les hauteurs du somptueux village de Candes-Saint-Martin et observez le phénomène. Les deux rivières multiplient les palettes de couleurs et il faut du temps avant qu'elles ne se fondent, densité des alluvions oblige. Là-haut, dans un champ parsemé de mille fleurs qui nous rappelle le bocage normand, c'est un paysage impressionniste qui s'offre à nos yeux. Bientôt, nourris des émotions ressenties face à eux, ces paysages referont surface dans notre esprit : lorsque nous examinerons des robes, humerons des bouquets et sirotterons moults nectars. 

Nous débutons la dégustations par les vins de David et Nathalie Drussé, deux jeunes et charmants vignerons de Saint-Nicolas de Bourgeuil. Leur caveau est facile à trouver, juste après Ingrandes-de-Touraine. Si vous avez de la chance (le vigneron est un homme très occupé), l'un des deux vous conduira dans leur cave troglodyte, en voiture. Un gruyère de tuffeau ou reposent des hectolitres de vin! A la pipette, vous goûterez le vin, directement issu du fût en bois... Leurs vins n'excèdent pas les 5,50€ et offrent un excellent rapport qualité/prix.

SAINT-NICOLAS DE BOURGEUIL, Les Graviers, rosé, 2006.

Un nez réservé qui révèle des notes de fraises des bois. De la fraîcheur. Une bouche ronde, grasse et dominée par des notes de sous-bois. Entre 8 et 10°, ce rosé accompagnera des grillades et des charcuteries. 

SAINT-NICOLAS DE BOURGEUIL, Les Graviers, rouge, 2006.

Une robe rubis soutenue. Un nez puissant et complexe de fruits rouges, frais et gourmands. Une bouche ample et grasse, sur des petits fruits rouges enrobés de tanins présents mais pas outranciers, qui se fondent délicatement. La bouche est d'une jolie longueur et la finale est poivrée. Un vin qui accompagnera à merveille une viande blanche. Premier rouge dégusté et l'impression est très favorable.  

SAINT-NICOLAS DE BOURGEUIL, Les Graviers, rouge, 2004 (épuisé, comme le 2005).

C'est le moment de le boire! Robe grenat foncé aux reflets violacés. Un nez de fruits rouges mûrs. Un excellent millésime qui réprésente bien le travail des Drussé. Une bouche encore d'une belle attaque, grasse et riche. Du fruit, de la fraîcheur et des tanins bien fondus. Une jolie longueur, puissante et épicée. Il s'accorde avec la cuisine de tous les jours.

SAINT-NICOLAS DE BOURGEUIL, Vieilles Vignes, rouge, 2005.

Le Vieilles Vignes séduit l'assemblée de dégustateurs en herbes par sa puissance et son nez de cerises, de cassis noirs. L'attaque est vive et nous conduit vers des notes de sous-bois et tabac. Boisé et minérale, elle est opulente et gracieuse. Beaucoup d'élagance habille ce vin. La finale est longue, sur la griotte. Accompagné d'une viande rouge grillée, l'accord sera délicieux. Un rapport prix/plaisir imbattable!

SAINT-NICOLAS DE BOURGEUIL, Les Graviers, rouge, 2007 (en bouteille en mars 2008). 

Mis en bouteille par votre hôte dimanche dernier (désolé pour le bouchon un peu plié à l'intérieur!), ce 2007 est déroutant par la maturité qu'il présente. Sa robe est brillante et pourpre. Son nez regorge de petits fruits rouges acidulés. D'une jolie finesse, la bouche n'en est pas moins généreuse et bien structurée. Gouleyant, marqué par des arômes fruités, on boira rapidement ce vin entre amis cet été, un peu frais, à l'apéro, sur des charcuteries ou des salades. Comparé par la suite avec le 2006, je le trouve plus féminin et plus léger. Un vin  assurément prometteur.

Compte-rendu de la suite de la dégustation, les superbes Chinon de Bernard Baudry, dans la semaine! En attendant, on se délectera des impressions des Tupperwiners présents mardi dernier chez Julien et Damien, par commentaires sur VINSURVIN. Encore merci et David et Nathalie, pour leur envoi de (nombreux) échantillons. 

DRUSSE David et Nathalie. Vignerons indépendants. 1, impasse de la Villatte, 37140 ST NICOLAS DE BOURGUEIL. Tél. : 02 47 97 98 24 - Email : drusse@wanadoo.fr

7f9942762e2afb7908af5e674a6cdb3e.jpg
Un acceuil très chaleureux chez Julien et Damien, bien aidés par Julie!
b6049cb6ac5f193f342d5a3c73a655c2.jpg
St-Nicolas de Bourgeuil 2006, à gauche, 2007, à droite.
ee13366b3d89b54d6461a44b6c54223f.jpg
Chinon, Les Grézeaux, 2005
0e5a619997e65f85275b0e5717e5ae60.jpg
Déguster, ce n'est pas que "boire". C'est faire appel à tous ses sens,
notamment l'olfactif.
Regardez comme ces amateurs réfléchissent aux arômes que dégagent le vin!
De vrais professionnels!
62d0f1af43bbca06780ca2b0cf8e14e4.jpg
VINSURVIN présentait fièrement le WINE BLOG TROPHY,
soigneusement ramené du Salon des Vin de Loire d'Angers!

samedi, 02 février 2008

Tupperwine : du vin et des amateurs.

923f058c4b6c10817bea58d12a5ee88e.jpg

Les TUPPERWINE, c'est quelques amateurs de vin qui dissertent autour de 6, 7 cuvées, élaborées par des vignerons de France et de Navarre, et sélectionnées par votre humble serviteur. Comment gagner une dégustation de très bon vin, à Paris, Mardi 5 février? En répondant à ce quiz super facile.

Alors, puisqu'il y en a dont l'art de la photo se résume à se faire tirer le portrait dans un photomaton, j'ai décidé, en accord avec la rédaction (composée de moi), et avec moi-même, de modifier les modalités. Par commentaire, je vous propose de répondre à ce quiz, tiré, donc, de l'ouvrage de Kilien Stengel. 10/10 au quiz? Bingo, c'est une invitation à la grande dégustation de VINSURVINRéponses : lundi 4 Février, 20h00. (Attention, questions hyper difficiles...). Consignes : répondez simplement. Exemple : 1A ; 2B; etc... Allez, prenez une feuille, interro!

1. Le vin est-il une boisson : A. fermentée B. distillée C. pasteurisée ?

2. Quelle est la contenance d'une bouteille usuelle? A. 75 cl B. 85 cl C. 100 cl ?

3. D'où provient l'alcool du vin : A. de la sève issue des feuilles B. de l'huile issue des pépins C. du sucre issu de la pulpe ?

4. Que signifie l'abréviation AOC, présente sur les étiquettes? A. agape d'office chrétien B. aux oligo-composants C. appellation d'origine contrôlée

5. Les cépages sont-ils des variétés de : A. raisins B. vins C. tonneaux ?

6. Qu'est-ce qu'un vin liquoreux : A. un vin additionné de liqueur B. une liqueur à base de vin C. un vin sucré ?

7. Parmi ces adjectifs gustatifs, lequel convient à un vin rouge : A. sec B. moelleux C. léger ?

8. Qu'est-ce qu'un vin corsé : A. un vin de Corse B. un vin tannique C. un vin fermé ?

9. Que faut-il pour faire 1° d'alcool : A. 17 g de sucre au litre B. 37 g de sucre au litre C. 57 g de sucre au litre ?

10. Combien titre le vin en général : A. 11,5 % de volume d'alcool B. 13,5% de volume d'alcool C. 15,5% de volume d'alcool ?

(1) Kilien Stengel: hôtelier-restaurateur, il est professeur de gastronomie à l'Académie d'Orléand-Tours.

mercredi, 30 janvier 2008

TUPPERWINE 3.0 du 05 février dans le Xème (19h45).

b261fb0176919dcb5223bdf66ead8a0b.jpg

"Il fait trop froid pour sortir prendre des photos!", "Mon rottweiler a dévoré mon appareil photo numérique!", "J'envoie mes vêtements au pressing!", "Bonjour VINSURVIN, je m'appelle Tanguy, c'est ma mère qui lave mon linge ;-( "... Autant de mails reçus aujourd'hui par des Tupperwiners en puissance, désarmés, et désolés de ne pouvoir répondre favorablement aux modalités du Tupperwine 3.0. On croirait mes élèves justifiant leur 37ème absence du trimestre : "Désolé, m'sieur, ma grand-mère est décédée ce week-end", "Yvinec, ça fait sept fois que votre grand-mère décède ce mois-ci." "Sept?!" ; "Je passais le code, madame", "Non, moi, c'est monsieur" ; "La vérité, m'sieur, y'a eu une alerte à la bombe dans'l'T2, m'sieur." "Ah bon, j'y étais dans le T2 ce matin, je n'ai pas entendu parler d'alerte à la bombe...", 'Mais si, m'sieur, à la bombe sexuelle!!!", "...".

Comme par hasard, ce matin, au courrier : deux ouvrages très intéressants et très divertissants de Kilien Stengel (1) : Le Petit Quiz du Vin et Le Grand QCM du Vin que m'ont envoyés des éditions Dunod. Ah, les Editions Dunod! Je leur ai dit, pas la peine de me faire des petits cadeaux pour éditer mes nouvelles et mes diverses chroniques! Même si cela me fait plaisir! Un chèque suffira! On dirait ces vignerons qui ont peur que je dise du mal de leur vin et qui me font parvenir des caisses et des caisses de champagne! C'est du lard ou du cochon, se demande alors le lecteur, incrédule! Allez savoir...

Sujet de ces ouvrages : le vin. Ca tombe bien. Pas que je ne m'intéresse pas à la pêche au brochet, mais l'ouvrage reçu sur les techniques pour coincer ce superbe poisson ne devrait pas me servir avant trente ans, voire quarante, à l'allure où la retraite se prend. Pire que le brochet, celle là. Se tester et devenir un amateur de vin incollable, c'est tout le but du Petit Quiz du Vin. Vous faire passer maître en oenologie : l'ambition du Grand QCM du Vin

Alors, puisqu'il y en a dont l'art de la photo se résume à se faire tirer le portrait dans un photomaton, j'ai décidé, en accord avec la rédaction (composée de moi), et avec moi-même, de modifier les modalités. Par commentaire, je vous propose de répondre à ce quiz, tiré, donc, de l'ouvrage de Kilien Stengel. 10/10 au quiz? Bingo, c'est une invitation à la grande dégustation de VINSURVIN! Réponses : samedi 2 Février, 13h02. (Attention, questions hyper difficiles...). Consignes : répondez simplement. Exemple : 1A ; 2B; etc... Allez, prenez une feuille, interro!

1. Le vin est-il une boisson : A. fermentée B. distillée C. pasteurisée ?

2. Quelle est la contenance d'une bouteille usuelle? A. 75 cl B. 85 cl C. 100 cl ?

3. D'où provient l'alcool du vin : A. de la sève issue des feuilles B. de l'huile issue des pépins C. du sucre issu de la pulpe ?

4. Que signifie l'abréviation AOC, présente sur les étiquettes? A. agape d'office chrétien B. aux oligo-composants C. appellation d'origine contrôlée

5. Les cépages sont-ils des variétés de : A. raisins B. vins C. tonneaux ?

6. Qu'est-ce qu'un vin liquoreux : A. un vin additionné de liqueur B. une liqueur à base de vin C. un vin sucré ?

7. Parmi ces adjectifs gustatifs, lequel convient à un vin rouge : A. sec B. moelleux C. léger ?

8. Qu'est-ce qu'un vin corsé : A. un vin de Corse B. un vin tannique C. un vin fermé ?

9. Que faut-il pour faire 1° d'alcool : A. 17 g de sucre au litre B. 37 g de sucre au litre C. 57 g de sucre au litre ?

10. Combien titre le vin en général : A. 11,5 % de volume d'alcool B. 13,5% de volume d'alcool C. 15,5% de volume d'alcool ?

(1) Kilien Stengel: hôtelier-restaurateur, il est professeur de gastronomie à l'Académie d'Orléand-Tours.

mardi, 29 janvier 2008

Je me suis pris un savon.

 

793cd6a28dac4258a176cfc0effb4ee1.jpg

Comment être sûr d'être invité au prochain TUPPERWINE? En les organisant chez soi, pardi! C'est l'idée qu'on eue Julien (alias Arno) et Damien. L'idée de se retrouver dans une laverie, au milieu des slips et des chaussettes, l'essorage en bruit de fond, les a quelque peu... émoussé. Ce n'est pas faute d'avoir fait ma tournée, tambour battant, auprès de nombreux lavistes cavistes. Mais, comme certains lainages, le caviste est délicat, voire fragile! Il veut pas se mouiller! Alors, lessivé, conscient que trouver des endroits pour me trémousser était coton, j'ai eu les jetons (bon, d'accord, je n'ai pas inventé la poudre...). 

Puis Arno, dans un mail, a mis le paquet : il m'aurait presque passé un savon! Se disant mortifié dans [sa] chair par le destin du tupperwine 3.0 qui se tiendra dans une laverie, Arno, coiffé à la brosse, m'a dit je suis prêt à acceuillir les TUPPERWINE pour me rincer! Et comme si cela ne suffisait pas, Julie se charge des toasts! Le roi n'est plus mon cousin! En plus, Fabrice B. vient avec Adelina Picco (j'ai trop hâte de lavoir). Merci Arno, merci Damien, merci Julie, j'étais vraiment à sec! Au programme (à 14 degrés) de ce prochain TUPPERWINE, qui se tiendra du côté de l'Avenue de Magenta, des vins qui donnaient des couleurs à Rabelais...  Côté invités, pas tirés à quatre épingles, il va de soi que les omo sont les bienvenues. Voilà, à vous de mettre la machine en route à présent, si vous voulez faire partie du lot! Le Tupperwine 4.0 en ligne de mir, je cherche une conclusion à ce billet, mais là, je sèche...

Illustration : BIG HOUSE, Troy Henriksen, Gallerie W, Rue Lepic, Paris XVIII.

Les modalités d'inscription demeurent les mêmes : envoyez-moi une photo de laverie automatique prise par vos soins, par mail. Mais des nouvelles modalités en ligne dès ce soirRestent 9 invitations sur 1O.

dimanche, 27 janvier 2008

TUPPERWINE 3.0 : modalités...

85649111ddfa9938a8b12821186a13ed.gif

Les prochains TUPPERWINE devraient avoir lieu le mardi 5 février. "Devraient"? Oui, enfin "vont" avoir lieu. C'est juste que malgré le gros démarchage (40 cavistes, 30 supermarchés, 10 pompistes) comme je vous en parlais il y a une semaine, il semble que le Tupperwine 3.0 n'aura pas lieu chez un caviste, mais dans une laverie automatique, rue des dames, la seule restant ouverte jusqu'à 23hOO dans le quartier. Et oui, il y a un mois, nous étions une vingtaine chez ce charmant caviste, l'Hardi Vin, à nous délecter des Chablis Les Lys 1er Cru de Daniel-Etienne Defaix. Mardi en 8, nous serons quatre dans une laverie de quartier à déguster des bordeaux de têtes de gondole : j'ai réussi à négocier deux cartons pour 4,99€ au Champion de l'avenue de Saint-Ouen, et le gars (le responsable quincaillerie) m'a dit qu'il était excellent. Surtout avec du pâté de foie. C'est ça les TUPPERWINE, cette capacité à s'adapter au marché, à alterner luxe et simplicité (nous serons au Crillon en mars) et à vous faire découvrir des vins qui sortent du lot.

Modalités d'inscription. Comment obtenir le cézame pour le prochain TUPPERWINE? C'est simple! Il vous suffit de me faire parvenir la photo couleur, prise par vos soins, d'une laverie automatique. Intérieur? Extérieur? De jour? De nuit? Libre à vous de choisir les options tant qu'il n'y a aucune ambiguité sur le sujet. Vous préciserez l'adresse, la date et l'heure à laquelle vous avez pris cette photo. Vous me ferez parvenir votre photo (JPG, numérique) en fichier joint, par mail à vinsurvin2020@yahoo.com. Le jury qui choisira, despotiquement et en toute opacité, les meilleurs clichés (les 1O premiers en fait) sera composé du rédacteur de VINSURVIN, de Fabrice Le Glatin, et de moi-même. Clôture des inscriptions samedi 2 février, 13hOO. Allez, ça vous fera prendre l'air.

A noter que si la laverie devait être fermée, les gagnants de ce mois-ci se verraient ré-invités d'office pour le Tupperwine du Crillon. Vous trouverez ICI un site très intéressant sur l'investissement dans une laverie automatique. A recommander à ceux qui font du vin de têtes de gondoles. Par exemple.

Enfin, je suis navré de ne pouvoir inviter des Tupperwiners deux fois de suite. D'abord car je n'ai pas un stock de vin suffisant et puis parce que ces dégustations doivent profiter à un maximum de personnes différentes, certaines restant sur le carreau vu le nombre limité d'invités. Qu'ils ne s'inquiètent pas, ils reviendront plus tard! Mais pas pour laver leur linge sale!

vendredi, 25 janvier 2008

Nota Bene.

5e7f991ee4190c3c17b70d477efdc134.gif

Bonne nouvelle pour les futurs lecteurs qui seront présents aux prochains Tupperwine! La Revue du Vin de France de ce mois-ci a dégusté, et apprécié, deux des vins au programme des futurs dégustations made in VINSURVIN! Ainsi que plusieurs autres susceptibles d'être découverts très prochainement!

C'est en me baladant à la recherche de bon vin du côté de Cravant-les-Coteaux, berceau des meilleurs chinon, que je décidai de faire une halte chez Bernard Baudry. Je savais que je m'arrêtais chez l'un des plus talentueux vignerons de la région mais j'étais loin d'imaginer ce que j'allais découvrir. Des vins d'une élégance, d'un soyeux et d'une générosité rares. Il fallait réussir à m'impressionner car les vins des producteurs du même village me font chavirer chaque fois que je les bois. Christelle Pérais-Sourdais et Laurent Gilloire, de jeunes vignerons discrets mais pétris de talent, font des vins que je n'ouvre que pour des occasions spéciales. Loins des Rolls Royce du vin, vendus entre 4,70€ et 7,20€, allez savoir pour quoi, je ne m'autorise pas à ouvrir les 2005 et 2006, notamment, n'importe quand. Attitude que je n'ai pas avec d'autres vins. Pourtant très bons. Alors, vous imaginez les vins de Bernard Baudry, qui me font casser ma tirelire ou repousser la rénovation de mes gardes-corps...

Au programme du Tupperwine 3.0, et de la grande dégustation de la RVF, le Clos Guillot 2005 du Domaine Bernard Baudry apparaît comme l'apothéose du style Baudry dans les 2OO5. [Il est] d'un soyeux et d'une densité époustouflants. Ce Clos Guillot d'une suprême finesse est à savourer sur quinze ans. Un coup de coeur.

Dans quelques semaines, nous nous envolerons pour l'Ardêche, au Château de la Selve. Le Saint-Régis 2006, un vin de pays des Côteaux de l'Ardèche blanc est crédité d'un 14/20. Issu de viognier (et de 2% de sauvignon), la RVF le décrit comme un vin délicat, élégant et floral. Jolie expression de fruit net, croquant. Ce domaine familial (...) devrait faire parler de lui. La RVF aurait dû goûter les cuvées rouges Beaulieu et Serre de Berty, supérieures à mon goût au Saint-Régis et plus symboliques du Château de la Selve.

VINSURVIN vous parlait récemment de Festi Bacchus (septembre 2OO7), à Bercy, Paris XIII. Intéressante cette rencontre avec Arnaud Vivancos du Domaine Gayda (Malpère, près de Limoux, Aude). Selon la RVF, son Chemin de Moscou affiche une matière généreuse, sophistiquée, aux tanins fins et précis. Par ailleurs, In Extremis 2OO5, un Minervois rouge du Château d'Agel ne m'avait pas laissé insensible, à deux pas de Cour Saint-Emilion. Dommage que cette fat et vile anglaise  me gâcha mon plaisir. Un style mûr, aux tanins confits, mais avec une belle finale cacaotée et une pointe mentholée fraîche et digne. Des vins que VINSURVIN est désireux de vous faire goûter. Tout comme Le Florentin Albal élaboré à Faugères et découvert sur place en 2006. Le Domaine de Valambelle est vu dans le magazine spécialisé comme une visite prioritaire pour dénicher des syrahs équilibrées et fruitées. Des rouges épicées, soyeux et crémeux, comme cette cuvée divinement digeste. Obligé, également, le passage chez M. Louison au Domaine des Estanilles.

La dégustation par des professsionnels, aussi qualifiés soient-ils, ne garantit par pour autant l'intérêt et le plaisir de tout un chacun. Et encore moins la crédibilité de VINSURVIN. Mais, croyez-moi, ces vins là sauront, eux-même, vous parler et vous séduire! En tous cas, c'est tout ce que votre humble serviteur vous souhaite... Autant de vins qui furent maîtres de mon plaisir et que j'aimerais à présent vous faire découvrir lors des prochains Tupperwine, mardi 5 février prochain.

samedi, 12 janvier 2008

Bouquet d'impressions.

 

20703695d3f242089a995e31d155fa19.gif

Mais où sont passées les chroniques de VINSURVIN? Ce blog serait-il devenu un simple repère à Tupperwine? L'auteur serait-il à cours d'idées, d'imagination et d'expériences plus croustillantes les unes que les autres? Que nenni! Mais si le vin n'est plus synonyme de partage et de découvertes (viticoles et humaines) comme le symbolisent les Tupperwine, alors autant rejoindre l'Amicale des R16.

Gardons à l'esprit que le modeste but de VINSURVIN est de démocratiser et d'élargir la connaissance du vin français, fut-il un très grand Chablis ou de simples (mais délicieux) vins de France et de Navarre, auprès de novices pour qui goûter et découvrir de nouveaux vins n'est pas toujours évident. Autre motivation : démontrer que le vin n'est pas affaire de connaisseurs, qu'il a le pouvoir de rassembler des gens de tous âges et de tous milieus, et qu'il ne se résume pas à la sacro-sainte bouteille de bordeaux.

Pas que le but soit atteint, loin de votre humble serviteur cette vile prétention, mais, à la lecture des impressions des derniers tupperwiners présents à l'Hardi Vin lundi dernier, l'amateur est heureux de constater que la sauce est entrain de prendre. Et la sauce, avec le vin, c'est quand même vachement important. Recueil. 

Grâce à Daniel, j'ai redécouvert le plaisir de déguster les vins de Chablis avec une belle complexité, une grande richesse arômatique et un énorme potentiel de vieillissement qui s'offre à nous à chaque rétro...olfaction...A cela, il faut ajouter la convivialité et la culture de notre vigneron. Eric - Mercredi 9 janvier 2OO8.

Merci et bravo à Fabrice pour son blog, l’invention et l’organisation des Tupperwine. Merci et bravo à Daniel-Etienne Defaix pour la qualité de son travail et sa disponibilité pour nous faire partager sa passion. Merci et bravo à l’Hardi Vin pour nous avoir accueilli lundi. Et enfin merci et bravo à tous les participants, professionnels ou amateurs. Nous sommes tous d’horizon différents mais une passion commune nous rassemble : le vin et l’œnologie.
Cette soirée fut mémorable, longue vie aux Tupperwine !
Anne - Mercredi 9 janvier 2OO8.

Merci à tous les participants qui ont prouvé que l'amour des bon vins n'est pas mort, bien au contraire. Baraou - Jeudi 1O janvier 2OO8.

Ce qui était extra c'était d'être surpris par ce que nous gouttions; j'ai découvert qu'un chablis pouvait être très différent de ce à quoi je m'attendais et depuis je ne regarde plus mes biscottes grillées de la même façon. Juju - Jeudi 10 janvier 2OO8.

Jeudi soir, je repense à mon 1er tupperwine. J'avoue que j'ai du mal à m'en remettre, je le sens encore, je le goûte encore, je n'arrête pas d'en parler autour de moi. Fred - Jeudi 10 janvier 2OO8.

Qui oserait dire
Que le Monde ne tourne pas bien ?
Que le monde va mal ?
Que le monde n’a plus le sens de la convivialité et de l’amitié ?
Que les jeunes n’aiment pas le vin ?
Qu’ils ne s’y intéressent pas ?
Qui ?
Il suffit de vivre une seule fois un Tupperwine organisé par l’immense Fabrice pour savoir que toutes ces idées préétablies sont fausses ou déjà enterrées, tellement il sait rassembler autour du vin des amis et des futurs amis avides de culture et de convivialité autour du VIN !
Daniel-Etienne Defaix, Chablis - Vendredi 11 Janvier 2OO8.

 

****************************

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu