Avertir le modérateur

lundi, 02 février 2009

I Love Rhône'n'Roll

Assure.jpg

Parfois, les mots vous manquent ! Exprimer un sentiment ne requiert pas toujours la prise de parole. Un geste, un regard, une musique sont tout aussi évocateurs pour traduire ce que le corps et l'esprit ont momentanément ressenti. Etait-ce la structure du vin, sa richesse, le rythme imprimé par ses différentes tonalités ? Quoi qu'il en soit, quand certains vins évoquent Strauss, Trénet ou Thelonious Monk, ce côtes du rhône village 2003 de Michel Arnaud m'a de suite fait penser à A Certain Romance, un morceau des Arctic Monkeys. En tous cas, m'a donné envie de l'écouter. Pur produit de mon imagination, delirium aigu, ou réalité, peu importe. Le plaisir fut à son comble.

millière.gifPourquoi une telle comparaison ? Comment peut-on diable associer un tel morceau pop rock avec un côte-du-rhône ? Vous l'aurez compris, il faut une bonne dose d'imagination. Ou être complètement barge. Les amateurs de cigares, de cognacs ou de grands vins auront toujours un morceau de musique à l'esprit pour accompgner leur Yquem ou leur Cohiba. Musique et vin vont de paire. L'oenophile est un mélomane averti. Et vice versa.

Le nez de ce côtes-du-rhône ravit d'emblée : il est gourmand de petits rouges frais et croquants (fraise, framboise, cerise). Après aération, de subtiles notes de maquis, rythmées par des tonalités animales, entrent en scène. Un poivre doux met un peu d'épice à l'ensemble, savamment orchestré par le grenache (85%) la syrah (10%) et le mourvèdre (5%). Et quelle fraicheur !

Loin des sonorités technologiques, les parcelles de ce côtes du rhône sont vendangées manuellement et les baies fontarcticmonkeys.jpg l’objet d’un tri sélectif à la vigne. La vendange, totalement éraflée, est vinifiée de façon traditionnelle dans les cuves béton la cave de la Millière. La fermentation des baies, de 10 à 15 jours, fait place à un élevage adapté en cuve permettant de produire un vin souple, tout en fruit, facile à boire mais avec une belle structure. Tout au plus 1 an après la date de vendange, l'opus de Michel Arnaud est mis en bouteille.

En bouche, richesse, profondeur, matière, fraicheur, cadancées par une très belle souplesse évoquent la parfaite association basse/batterie, guitare/chant du meilleur groupe du monde. La finale est intense, longue, ecstatique. A seulement 6,50€ au départ Domaine de la Millière, on aurait tort de se priver.

L'occasion vous sera donnée de déguster les vins de Michel Arnaud le mardi 2 juin prochain : ses côtes-du-rhône, ses CdR Villages et ses Chateauneuf du Pape (rouges et blancs) seront au programme du TupperWine 19.0.

 

Commentaires

Oenophile est souvent melomane(audiophile? pourquoi pas). Quoi de plus normale, les organes concernés sont tellement proches.

Écrit par : wasabi | mardi, 03 février 2009

C'est pas licence IV qui dira le contraire :-)

Écrit par : foot | mardi, 03 février 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu