Avertir le modérateur

lundi, 12 janvier 2009

Le Rhône à l'honneur au TupperWine 14.0

_DSC2619.jpg

Avec toujours le même souci de faire découvrir des régions, des vignerons et des vins à ses lecteurs et lectrices, VINSURVIN a emmené ses TupperWiners, mardi 6 janvier,  sur les routes de la Vallée du Rhône, de Crozes-Hermitage (Drôme) à Pertuis (Vaucluse) via Rasteau et Gigondas. Cerise sur le gâteau, dans les mûrs de findawine, le jeune vigneron rhôdanien, Pierre Doumenge, avait fait le déplacement jusqu'à Paris, afin de nous parler de sa dernière née, Mantes Dégustation 2008. Mais aussi de son aîné, MD 2007. Prochain TupperWine, mardi 3 février.

_DSC2617.jpgDes gens du monde du vin (Pierre Doumenge de Mantes, Christophe et Isabelle Tison, du Domaine Bérénas, l'équipe de findawine.com ou encore Sylvain Mauger, d'ochato.com) et plein d'amateurs de vin avides de se donner une idée, à travers quelques flacons, des tendances rhôdaniennes actuelles. Au programme : huit vins, millésimés entre 2003 et 2007, puissants et soyeux, complexes et gouleyants, réputés et intimistes, élaborés par des vignerons connus et moins connus ; un cliché du Rhône septentrional, et de son cousin méridional.  

Nous démarrons avec Nouvelère 2006, un Crozes-Hermitage du Domaine Philippe et Vincent Jaboulet, un nom réputé s'il en est dans la région. Un nez puissant de fruits (framboises, groseilles, que l'on retrouve en bouche), de vanille et tabac. La bouche est riche, intense, tannique, sur des notes de chocolat, de café. On lui souhaite de s'harmoniser et de se fondre avec le temps.   

Nous descendons vers le sud, à Rasteau, où le Domaine Wilfried élabore des vins de terroir, reflétant au plus près les caractéristiques_DSC2868.jpg du sol de cette région, avec le souci de mettre en lumière l'identité et le potentiel de ses cépages.  Son Cairanne 2005, à la couleur foncée et profonde, développe un nez de fruits noirs sur des notes fumées et grillées. En bouche, le boisé est prononcé et le temps fera son travail pour le fondre. Passé cette sensation, les notes de groseille et de réglisse ravissent. C'est un vin qui se dégustera cet été avec des grillades et des copains. A ouvrir deux heures avant service.

Toujours dans la famille Wilfried, je voudrais... le Rasteau (2005) ! Un nez qui présente une légère réduction (empyreumatique diront certains). Assemblage de Grenache (60%), Syrah (20 %), Mourvèdre (10 %) et Carrignan (10%), le vin est plus souple en bouche que ne l'est son homologue. Cette bouche est plus harmonieuse, plus aboutie peut-être. Les tannins sont moins virulents que sur le cairanne, et le bois nettement moins outrancier, ce qui lui confère une certaine élégance. Un vin agréable à déguster avec des plats en sauce. Cairanne et Rasteau, deux appellations à ne manquer sous aucun prétexte.

_DSC2601.jpgIl s'appelle Pierre Doumenge, VINSURVIN vous avait conté en avril dernier ses péripéties lors de la sortie de son premier opus, Mantes Dégustation 2007. Ce jeune vigneron basé à deux rangs de vigne de Cairanne était monté à Paris, nous présenter son dernier né, MD 2008. Nous commençons avec MD 2007 : 60% grenache, 40% cinsault, c'est une véritable explosion de fruits au nez ! On dirait un beaujolais ! C'est rafraichissant et surtout très étonnant. Pierre travaille en bio sans vouloir en faire trop état, mais sa philosophie est claire : traduire le terroir et le millésime. Un vin gouleyant, soyeux, net. Du très joli travail, assurément. Voici venu le moment de goûter au petit dernier, MD 2008, fraîchement prélevé sur cuve pour les TupperWiners. On retrouve la trame du 2007 (la corbeille de fruits rouges et juteux), mais plus en retenu cette fois-ci, avec des notes plus garriguées et une certaine minéralité. La bouche est très élégante, fondue, avec des notes minérales et fraîches, puis plus tertiares, de thym, de bois sec, avec une délicate pointe poivrée en finale qui lui redonne de l'élan. On ne mentira pas en disant que tout le monde autour de la table est conquis par ce vin. Autour de 9€, un très, très bon placement.

Nous poursuivons notre périple pour nous diriger au pied des Dentelles de Montmirail, à Gigondas, un village viticole qui a toujours_DSC2608.jpg été mythique à mes yeux, puisque c'est un grand vin de Gigondas qui me fit tomber amoureux du vin il y a vingt ans. Séquence nostalgie terminée ! Alors, on ne renie pas ses origines et on ouvre la Cuvée Grand Romane 2004 du Domaine Pierre Amadieu. Un nez complexe sur le chocolat, le café, la truffe. La bouche, puissante, délivre graduellement sa richesse. On déguste. Evidemment, la bouche est encore "jeune" tant ce Grand Romane révèlera toute sa classe dans quelques années. Grand vin du Rhône, grand vin de garde.

_DSC2612.jpgDifficile, voire impossible, de consacrer une soirée à une région viticole où l'on fait parmi les meilleurs vins du monde, du nord au sud, sans célébrer son embassadeur. C'est avec un vin de Stanislas Wallut, proposé par le fameux caviste Laurent Baraou (que je remercie au passage), qui est présenté ce soir : Domaine de Villeneuve, Chateauneuf du Pape, "Les Vieilles Vignes" 2003. La robe évoque la couleur de la brique. Au nez, des notes kirchées précèdent un bouquet aromatique de fruits rouges, d'abord, puis noirs, racés mais gourmands également. Dans un millésime difficile à maîtriser par les fortes chaleurs de 2003, l'impression de fruits très mûrs, compotés ne domine pas outre mesure car le vin est parfaitement équilibré, avec cette acidité (due au stress hydrique, au travail dans les vignes et les chais) qui lui offre une droiture assez incomparable. La bouche est riche, la finale persistante et fraîche. Un régal !

Après cette palette de très bons vins, le huitième et dernier flacon se devait de tenir la dragée haute, notamment face aux deux_DSC2621.jpg derniers, dotés d'une sacré réputation. Votre humble serviteur propose un vin du Luberon, glané en juillet dernier, lors de cette visite au Chateau Grand Callamand, à Pertuis. Joli hasard, Sylvain, présent à son premier TupperWine, est originaire de Pertuis. Cette cuvée Nous, 2005, est étonnante. Elle fait bien plus que tenir la dragée haute à ses prédécesseurs. Est-ce l'effet "présentation à l'aveugle" ? Les TupperWiners disent que non. Ils sont touchés par les arômes, la fraicheur, l'élégance, l'équilibre, le caractère de ce vin, jusqu'à en faire un de leurs préférés ce soir. Une véritable découverte pour ces amateurs de vin. Je suis le premier surpris, le premier ravi.  

_DSC2614.jpgFin des périgrinations oenophiles de VINSURVIN sur les routes de la Vallée du Rhône avec ses vins racés et profonds, tellement distingués et élégants. Au revoir le Rhône, et merci ! A présent, le Languedoc, puisque c'est Alain Chabanon, de Montpeyroux, qui animera le TupperWine 15.0, mardi 3 février prochain.

Un grand merci à Damien et Julien de findawine pour leur acceuil toujours aussi chaleureux. Findawine ? Un moteur de recherche unique sur lequel sont référencés des milliers de vin, avec l'adresse où les trouver, où les acheter. Un grand merci à Julien également pour la qualité de ses photos, remarquables.

Commentaires

Pierre Doumenge réalise un joli vin pour ses débuts, Stan Wallut (Villeneuve) offre un 2003 bien frais ; beau plateau !
Alain Chabanon c'est fort, mais à cause du salon professionnel des vins du Val de Loire je ne l'accompagnerai pas le 3 ; par contre je serai en tournée avec lui chez nos cavistes parisiens toute la journée du 4.
A bientôt Fabrice, lectrices et lecteurs.
Laurent

Écrit par : Baraou | mardi, 13 janvier 2009

Fabrice,



Que n'ai je été convié à cette micro-réunion en ce 6 Janvier à caractère Sudiste, ....Il devait y avoir restriction ou contingentement en l'espèce. L'Avocat général Fabrice angliciste discret plaidera pour l'abscence de débat contradictoire, regrettant déjà le rôle du juge d'instruction au profit du juge de l'instruction en la manifestation des goûts et pratiques. A charge ou dé-charge...Dans les griefs énoncés au cours des réquisitions, une liste de vins assermentés et proposés assez remarquables, propiciatoires à tous les plaisirs du feu et de la fraicheur vivante qui emporte loin dans le très-fond des terres rocailleuses...


Amitiés.
Hubris/E.S.

Écrit par : hubris | mardi, 13 janvier 2009

Merci à toi Fab pour l'organisation de ce tupperwine 14.0 (déjà!).

Pour moi, le highlight de la soirée niveau rapport qualité/prix/plaisir c'est le Doumenge 2007, suivi de près par le Lubéron...

En tout cas, chapeau pour l'exhaustivité du compte rendu!

Julien

PS : déguster des primeurs, c'est quand même un sport à part ... :-)

Écrit par : Julien | mardi, 13 janvier 2009

Bravo les garçons pour cette belle promenade le long de la vallée du Rhône, les photos d'artiste, et le compte-rendu, on s'y croirait presque...

Écrit par : Anne | mardi, 13 janvier 2009

Merci à vous tous pour ces encouragements qui me votnt droit au coeur ! Cher Hubris, rien à dire pour ma défense ;-( si ce n'est qu'en dehors de votre passion pour le vin et votre fidélité à VINSURVIN, je ne sais pas grand chose de vous !! Communiquez-moi votre adresse internet (par mail) et je vous promets de ne pas vous clouer au pilori lors du prochain TupperWine !
Salutations Oenophiles à tous,

Écrit par : Fabrice (VINSURVIN) | mercredi, 14 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu