Avertir le modérateur

mercredi, 26 novembre 2008

Champagne au TupperWine 13.0 !

 

bouchon.jpg

Au gré de mes rencontres, dans des élans de poésie mal contrôlés, dans des salons de moleskine où les salons bleus de la classe supérieure, mais aussi et surtout les pieds dans la glaise, des quidams bien intentionnés, charmants et bien élevés m'interpellent et m'interrogent : Monsieur VINSURVIN, mais qu'est-ce que ces TupperWine ? Qu'est-ce donc qu'un TupperWiner ? Un néologisme, un de plus ?

walking-primary.jpgBrève de comptoir. 40% des accidents sont dûs à l'alcool. Donc, 60 sont dûs à l'eau. Jean Carmet. De toute façon, le TupperWiner ne conduit pas. Quand bien même, le TupperWiner recrache. Quoi que, expulser un champagne de sa bouche, qui plus est de chez Benoit Tarlant, risque de poser bien des cas de conscience au TupperWiners, et Wineuses, mardi prochain. 

Le TupperWiner se déplace en transport. Il possède une NaviGo ou un carnet de dix. Le TupperWiner ne gruge pas la RATP. Il est discipliné. Où alors, cas de force majeur : il a perdu son porte-feuille, le p*t*** de distributeur de tickets ne-fonctionne-pas-comme-d'habitude, il prend le métro dans la fantomatique station Liège, il est poursuivi par une bande de punks qui veulent son scalpe, et il lui faudra jouer les rebelles, courir (un risque inconsidéré) : jouer à l'usager non titré.

En outre (mais aussi en juillet), le TupperWiner fait du vélo ! Ou du vélib. Il empreinte les voix de bus désertes à 23h00. L'air frais le ragaillardit. Il a l'esprit clair. Son vélo le ramène chez lui. Risque zéro (virgule 2).

Par dessus tout, le TupperWiner apprécie le vin et de le déguster en bonne compagnie. Avec des gens comme lui. Ou pas. Il a participé à plusieurs TupperWine. Il en connait le nombre exact. Les lieus. Les vins. Il aime se remémorer ce premier TupperWine, Cave Lya, et ces pouilly-fuissé, ces cahors... Ce TupperWine chablisien dans cette galerie d'art, en plein coeur de Montmartre. Ce TupperWine alsacien et Martine Becker, plus rapide que le TGV ! Le TupperWiner peut-être un simple amateur de vin, n'ayant jamais participé au moindre dégustation de VINSURVIN. Il lui suffira de venir une fois pour devenir un TupperWiner.

rep70_16.jpgLes TupperWine ne sont pas un club fermé de membres dégustant entre eux de façon pompeuse et péremptoire. L'intérêt pour le vin, la curiosité et le désir de rencontrer d'autres amateurs de vin cristalise l'idée de ces réunions. Les conversations ne tournent pas qu'autour du vin. Dieu merci ! Les docteurs ès vin sont rares aux TupperWine, pour ne pas dire jamais présents. Les TupperWine ne sont pas payants. Les TupperWine ne débouchent pas sur une vente (forcée !). Non, il n'y a rien à vendre, rien à acheter aux TupperWine. Simplement un vigneron et son vin à rencontrer, des cépages à découvrir, des régions à explorer. Beaucoup de vins TupperWine sont référencés chez des petits cavistes parisiens. S'ils ne le sont pas, le but est un peu qu'ils le deviennent ! Le but est aussi qu'au détour de ses périples sur les routes de France et de Navarre, le TupperWiner se souvienne de ce vigneron dont le vin lui avait beaucoup plus. Il passera alors lui rendre visite, qui sait ? 
Alors, toi aussi, rejoins les TupperWiners ! Un peu racolleur. Devenir TupperWiner ? C'est facile ! Un peu niais. Prochain TupperWine : mardi 2 décembre 2008, dans les quartiers des ministères. But, créer un Ministère du Vin. Et déguster les champagnes de Benoit Tarlant. Mais pas seulement. Benoit a décidé de nous emmener sur les pas de la conception d'un champagne. Une dégustation originale, donc. Au programme deux vins tranquilles (un pinot meunier et un chardonnay sans bulles). Puis, un champagne encore en cours d'élaboration. A ce sujet, Benoit envisage de nous présenter la technique du dégorgement : ça va gicler ! Viendra un champagne de 1998 (avec 20, 30% de 1996-97). Cerise sur le gâteau : un millésime 1988 clôturera ce TupperChamp'. Entre temps, nous aurons évidemment dégusté l'inévitable Cuvée Discobitch !

Comment participer à ce TupperChamp' ? Rien de plus simple : faites-moi parvenir à vinsurvin2020@gmail.com un petit poème de quatre vers ayant pour thème : ce que m'inspire le champagne. Les meilleurs poèmes retenus par un jury impartial et démocratique (composé de moi, de moi et de moi) seront publiés sur VINSURVIN, Producteur de Chroniques Oenophiles. Anonymat envisageable. Date de clôture : mardi 2 décembre, 17h30.

Commentaires

Il s'en est fallu de peu que je ne sois parisien à cette date!
Dommage! J'aurais bien tasté de la Discobitch!
Trois vers, sans rime aucune, je suis au regret de ne pouvoir participer!

Écrit par : olif | mercredi, 26 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu