Avertir le modérateur

mercredi, 15 octobre 2008

En bref, au fil des jours...

mire-television-2209845.jpgDégustations, rencontres, coups de coeur, projets... les news, en bref et en vrac, sur VINSURVIN.

Jeudi 9 octobre, ventealapropriete.com fait dans la communication dans un restaurant du 7èmepoussier.jpg arrondissement. On y rencontre les entrepreneurs du site, Henri-Claude Quinson et Christophe Viet, mais aussi (qui a dit "et surtout"?), le très abordable Olivier Poussier (Meilleur Sommelier du Monde 2000 à Montréal) et le prolixe Bruno Quenioux, créateur de la cave Lafayette Gourmet et auteur d'ouvrages sur le vin. Mettre en avant la philosophie du site, la qualité des vins, l'attractivité des prix et la sélection faite par Poussier et Quénioux, telle était l'ambition de cette petite réunion très décontractée, autour de vins vendus sur le site, comme ce délicieux Chardonnay du Luberon, de chez Guffens, s'il vous plaît... 

manteswarhol.jpgSamedi 11 octobre, je m'en vais finir le travail des postiers. C'est désormais une certitude, les colissimos ne sont plus livrés à votre domicile, même si vous êtes chez vous le jour où un gars glisse son avis de passage, avec la case "vous étiez absent" cochée, dans votre boite aux lettres. Après trois quarts d'heure de queue, rythmés par le courroux des clients et les noms d'oiseaux entre gens bien élevés, j'accède enfin au guichet, la boule au ventre, la peur de m'entendre dire "désolé, monsieur, votre colis n'est pas dans notre bureau". Mais, ouf, il est là, et bien là, même s'il a déjà été ouvert... Serait-ce les échantillons promis par Guilhem Coste, de Saint-Félix de Lodez (34) ? Non, il s'agit de deux bouteilles de Mantes Dégustation 2007, un côte-du-rhône élaboré par Pierre Doumenge, dans le Vaucluse. Pierre m'avait déjà confié deux bouteilles prélevées sur cuve qui s'étaient montrées délicieuses. En quelques mois, c'est la structure de Mantes Dégustation qui évolué : le vin est devenu suave avec cette impression de velour sur la langue, apportant une élégance folle au vin. Par ailleurs, si le réglisse est encore très présent, ce sont désormais les notes de fruits noirs et de garrigue qui l'emportent. Après une longue ouverture, le vin s'est aéré et a évolué sur des pointes végétales. Les tanins enveloppent la bouche et la finale est aérienne. Un soupçon de grain, de fibre, de profondeur en plus, témoins du sol, ne seraient pas pour me déplaire ! Ce vin, premier opus de Pierre, il ne faut pas l'oublier, est une vraie réussite. Que certains trouvent, dans cette élégance veloutée qui caractérise Mantes Dégustation, des points communs avec certains chateauneuf du pape, ne m'étonnerait pas.   

Mardi 14 octobre, Jean-Pierre Vailhé m'a donné rendez-vous à l'Hardi Vin (Paris 17) pour me faire déguster, en la présence desA La Mie, Henri_de_Toulouse-Lautrec_001.jpg sympathiques tenanciers Olivier et Jérôme, ses premières cuvées (2007) depuis qu'il a repris une exploitation en main propre. Mais qui est Jean-Pierre Vailhé ? Vigneron à Tressant (Cabrières, Languedoc), dans l'Hérault, Jean-Pierre cherche à élargir ses horizons, notamment sur Paris, ce qui est bien normal. Un moteur de recherche sur lequel il tape "vin languedoc" et il tombe, entre autres, sur VINSURVIN. Le concept des TupperWine fait mouche. Un mail à votre humble serviteur et une semaine plus tard, nous voici attablés chez les cavistes les plus cools de la rue des Dames. Rosae Rosam, un rosé de saignée, élevé sur lie et batonné pendant trois mois, scintille dans mon verre et surprend par son gras, sa chaleur, sa rondeur et cette acidité toute en fraicheur qui vient ensuite, droite et tendue, donner cette colonne vertébrale au vin. Praélude, 100% clairette du languedoc, est également d'une belle brillance, un nez de fruits blancs (pêche de vigne). Sa bouche est souple, minérale et envelopée avec un à propos végétal. Le plaisir se poursuit grâce à cette bouche fraiche, ventée, aérienne. Et on est tout ragaillardi lorsqu'en aspirant de l'air, des notes mentholées viennent exulter sur la langue ! Brindille, (syrah, cinsault, grenache) est juteux à souhait : cerise, framboise, fraise, t'en veux du fruit, en v'là ! On dirait un beaujolais ! Comme dit Jérôme, "tu t'en sers un verre, t'en veux un autre tout de suite derrière", tellement c'est gouleyant, joyeux et espiègle ! Nous finissons par Pas de Deux, un VDP d'Oc, à base de cinsault, syrah, grenache, cabernet sauvignon. De la griotte plein le nez mêlée à une corbeille de fruits rouges et des arômes plus complexes de garrigue derrière. L'attaque n'est pas très vigoureuse, comme chez ses homologues, mais la bouche est riche, harmonieuse, croquante. Il sera intéressant de reboire ces vins dans six mois, un an, pour voir, notamment, s'ils évoluent sur la fruit ou la complexité (notes animales...). Quoi qu'il en soit, cette dégustation fut fort sympathique et je ne serais pas étonné qu'on entendre encore parler de Jean-Pierre prochainement sur VINSURVIN.

 

Commentaires

PUBLICITE MENSONGERE
"VENTEALAPROPRIETE.COM" comme son nom ne l'indique pas vend très souvent des vins de négociants(GUIGAL,JADOT...)ceci constitue une publicité mensongère flagrante...et vous devriez vous méfier d'évoquer ces marchands peu scrupuleux...

Écrit par : Gerard Lallement | dimanche, 22 novembre 2009

[...]En bref, au fil des jours...[...]

Écrit par : dominos gratuit | lundi, 07 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu