Avertir le modérateur

jeudi, 28 août 2008

Rencontre avec Seppi Landmann

1074719518.jpg

C'est le sommelier Emmanuel Delmas qui me conseilla d'aller voir l'homme, que je ne connaissais que de nom. Et puis, il y eut l'excellent ouvrage de Denis Saverot (In Vino Satanas, à sortir en Septembre 2008) qui aborde le ras-le-bol de ce vigneron alsacien face au "bal des faux-cul", ces politiques et représentants de l'ordre public qui tiennent un discours sur le vin d'un côté et agissent autrement de l'autre. Il fallait donc, lors de mon séjour en Alsace, que je rencontre celui qui apparaissait déjà à mes yeux comme un personnage. Dans "sa" Vallée Noble, rencontre avec un homme généreux et attachant.  

Un coup de fil sur le portable de celui que, sans vouloir lui manquer de respect, l'on appellera Seppi, et trois heures plus tard, je me trouvais devant chez lui, à Soultzmatt. "Tu tombes bien", me dit-il, "je déménage l'appartement de ma mère. Regarde ce qu'on y a trouvé !" De vieilles caisses en bois, poussiéreuses, sont entassées dans le "cul" de la camionette. Les étiquettes arborent des "Riesling 1971", "Pinot Gris 1974", "Chateauneuf du Pape 1976". "Bon, ben, on va goûter", me dit Seppi, en empoignant les précieux cézames. La conversation démarre autour de ces trésors. Je suis sidéré. Elle finira, là-haut, chez lui, autour d'un délicieux dîner alsacien, et de superbes bouteilles...

J'aimerais d'abord que Seppi me parle de son vin, de sa région, mais la discussion se dirige rapidement vers ce qui le tracasse le plus : la mise à mort du vin, en France. Vous le constaterez, Seppi Landmann est exaspéré par les méthodes hypocrites des politiques, qui, par exemple, demandent aux vignerons d'adhérer à l'oenotourisme, en acceuillant à bras ouverts des touristes qui ne boivent plus une goûte de vin, de peur de se faire cueillir par les gendarmes au bout de la rue... Avant de goûter, prochainement, les sylvaners que Seppi a remis au goût du jour, je vous laisse découvrir le Sage de la Vallée Noble.

1. Comment Seppi est devenu vigneron. (4 mn).
podcast
2. Ses plus grandes émotions oenophiles. (1mn 50).
podcast
3. La Cuvée Erotique 96. (4 mn).
podcast
4. Le bonheur est dans le vin. (4mn 30) 
podcast
5. La loi Evin, la faiblesse du "lobby" viticole français... (4 mn 20)
podcast
6. Le terroir Alsacien (1mn 20)
podcast
7. L'"Esprit" Seppi Landmann. Le millésime 2008. (4 mn)  
podcast
8. Le Bal des Faux-Culs. (5 mn)
podcast
9. Oenotourisme : on n'est pas a une contradiction près... (4 mn)
podcast
 

1123893574.jpg

1560122388.JPG

253911722.jpg

1186641830.jpg

1646387575.JPG
529434968.JPG
641582964.JPG
357374674.jpg
Seppi Landmann, 20 rue de la Vallée, 68570 Soulzmatt.
 
141375458.jpg

Commentaires

Merci Fabrice pour cette chronique sur ce "personnage" !

Écrit par : Yann | vendredi, 29 août 2008

Oh, j'ai du retard dans les réponses ! Merci pour vos commentaires.

@ Yann : Tout le plaisir fut pour moi, Yann. Sympa ton site http://www.lecoam.eu/. Quand tu veux pour un TupperWine.
Cdlmt,

@ Marie Lottin : Dommage que tu n'étais pas sur le Cour Mirabeau à Aix ! Merci pour l'invitation, je me la mets de côté !
Grosse bise,

@ Julien : Bravo pour le tournoi (vu ta taille, t'as du les mettre minables !) Pas fait de TupperPicnic cet été avec les vins de la Grange Aux Belles, mais on trouvera bien un moyen de les faire goûter bientôt ! A 1 de ces 4 et bonjour à Marc !

@ Laurent Baraou : 2007 semble être une très bonne année en Bordeaux au vu des flacons dégustés. M'enfin, si tu me relis, c'est quand même un peu inégal. Quand tu veux pour un TupperWine - avec Alain Chabanon, j'espère...

@ Anne : peux pas tout goûter ! Il faut parfois se fier aux contre-étiquettes !

Écrit par : VINSURVIN | samedi, 30 août 2008

merci pour cet article rafraîchissant en cette époque bien morose où ceux qui luttent contre le vin et le plaisir sont de plus en plus nombreux...

Écrit par : damien | mercredi, 03 septembre 2008

Merici 20/20 et Seppi Landmann. Merci d'offrir une telle caricature aux détracteurs de la culture viticole; C'est cadeau !

Pas un mot sur la cruelle baisse de qualité du plus réactionnaire de nos vignerons. Voilà un vrai travail d'enquête !!

Écrit par : Bruno | jeudi, 04 septembre 2008

Caricature ? Seppi Landmann est un acteur de la viticulture française, il en vit et subit les affres des politiques anti-vin : il ne fait que raconter son expérience. Il sait donc de quoi il parle.
La caricature est justement l'accessoire favori des lobbies anti-vin! Merci de faire leur jeu!
Cette rencontre n'est pas une "enquête", on n'est pas sur TF1 ou M6, ici, juste sur un blog! De mon côté, et contrairement à vous, je ne suis pas là pour stigmatiser le travail des vignerons, mais pour mettre en valeur le vin et le travail de ceux qui me plaisent. Que vous soyez déçu par les dernières cuvées de Seppi, c'est votre droit le plus stricte, mais qu'entendez-vous par "la cruelle baisse de qualité"? Je pense que Seppi sera content de vous répondre.
Cordialement,

Écrit par : Fabrice (VINSURVIN) | vendredi, 05 septembre 2008

Cher Fabrice,

J'aime votre blog, votre dynamisme, votre désintérêt, la pertinence de vos choix. Ma réaction était excessive mais croyez vous vraiment que des phrases comme "La loi Evin a plongé les jeunes dans l'alcoolisme" ou "on va assassiner 1/3 du vignoble français ont quelque chose à voir avec "l'expérience" ?

Pour ce qui est des vins de Seppi, mon souvenir le plus fort est le Gewtuztraminer Zinnkopfle VT 1999. Je n'ai jamais depuis lors retrouvé une telle intensité aromatique.

Mon commentaire était excessif (autant que votre interview !). Seppi Landmann est un immense vigneron. On n'est cependant pas tenu de partager ses idées.

Mon cher Fabrice, je crois que les mots ont un sens et lorsque vous employez l'expression "lobby hygiéniste" , l'effet est redoutable : dénoncer un ennemi invisible sans argumentation conduit aux pires erreurs de raisonnement. C'est valable pour le vin comme dans tous les domaines...

Avec toute ma considération

Écrit par : Bruno Faure | samedi, 06 septembre 2008

Cher Bruno,

Tout d'abord, merci pour ce nouveau commentaire qui me rassure un peu sur son auteur et sur la nature de son intervention : on trouve tellement de gens qui "balancent" des inepties ne visant qu'à nuire...

Merci également pour vos compliments qui me vont droit au coeur.

Votre remise en question est toute à votre honneur, c'est rare aujourd'hui. Cependant, il est vrai que certaines déclarations de Seppi Landmann sont peut-être un peu excessives ! Permettez-moi de ne pas revenir dessus bien que je sois d'accord qu'il faut savoir raison garder. Mais les passionnés et défenseurs d'une cause ne sont-ils pas excessifs lorsqu'ils s'agit de la défendre, elle même victime des pires excès ?

Quant au "lobby hygiéniste", également appelé "intégristes anti-vin" ou "ayatollahs", je pense à quatre organismes officiels engagés dans une lutte sans merci contre l'alcool, vin compris : l'Association natinale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa), l'Observatoire français des drogues et toximanies (OFDT), la Mission interministérielle contre les drogues et la toxicomanie (mildt) et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

Je peux effectivement parfois manquer un peu de précision et d'argumentation, vous faites bien le préciser.

Restez le bienvenu sur VINSURVIN,

Cordialement,

Écrit par : Fabrice (VINSURVIN) | samedi, 06 septembre 2008

Bruno,

les propos de Seppi Landmann sont bien sûr ceux d'un passionné et ne s'inscrivent pas dans le cadre d'un débat froid et objectif.

A cet égard je souhaiterais vous soumettre le constat suivant. Depuis le début des années 90 et l'existence de la loi Evin on constate, de l'aveu même des associations de lutte contre l'alcoolisme, les trois phénomènes suivants : le nombre de morts liés à l'alcool n'a pas baissé (45 000), la consommation de vin a diminué et celle d'alcools forts a augmenté.
Les producteurs de vins ont donc l'impression qu'ils sont victimes d'un combat des associations de lutte contre l'alcoolisme qui conduit à une baisse de la consommation de vin au profit des alcools forts sans baisse de la mortalité, ce qui revient à dire que les associations de lutte contre l'alcoolisme se "trompent de combat".
Les producteurs ont également la faiblesse de croire que l'éducation et la prévention sont de meilleures armes contre l'alcoolisme que la répression. Sur ce point ils sont malheureusement très peu écoutés aujourd'hui...

Sur ces questions très sensibles il est important de garder des propos mesurés si l'on veut pouvoir discuter afin de trouver les meilleurs solutions au douloureux problème de l'alcoolisme.

Écrit par : Damien | lundi, 08 septembre 2008

Soyons clairs : la politique de l'Etat en matière de lutte contre l'alcoolisme est un échec retentissant qui ne date d'ailleurs pas de la loi Evin. Certaines figures emblématiques de ce désastre comme le sinistre professeur Got forts de leurs certitudes et assis sur de conséquentes prébendes continuent de dicter leur loi à de frileux pouvoirs publics omnubilés par le principe de précaution.

Dont acte.

Cependant... cependant les choses sont souvent compliquées et la filière viticole (spécialement les meilleurs de ses vignerons...) ne doit pas faire le miel des "hygiénistes" évoqués plus haut par Fabrice en tenant un rôle convenu et attendu. Ce qui me gène dans les propos de Seppi Landmann c'est qu'il dénie à l'Etat la légitimité de conduire une politique de santé, comme d'ailleurs une politique de lutte contre les accidents de la route. "Le chacun pour soi" ne suffit pas à construire un "vouloir vivre ensemble" même derrière les géraniums de la route des vins d'Alscace (bon c'est vrai je charrie un peu...).

Sur la loi Evin, je conseille à tous la lecture des travaux du professeur Féral de l'Université de Perpignan qui démontre que le monde du vin aurait du mal à exister en termes de visibilité publicitaire face aux géants de la bière et des spiritueux.

Sur ce je m'en vais dîner avec un Coteaux du Languedoc du Domaine d'Aupilhac, cuvée Lou Masset 2003. Un fruit croquant que je vais boire à votre santé !

Écrit par : Bruno | lundi, 08 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu