Avertir le modérateur

jeudi, 04 septembre 2008

A lire d'Urgence

 

579010292.jpg2020199618.jpg

Dans la rubrique "Ouvrages sur le vin à lire de toute urgence", VINSURVIN vous recommande deux livres : La Vigne Assassinée, L'avenir du vin, de Christian R. Saint-Roche (paru aux éditions CIDE), et In Vino Satanas, de Denis Saverot (rédacteur en chef de la RVF) et Benoist Simmat (le JDD), aux éditions Albin Michel, à paraître en septembre 2008. Deux véritables plaidoyers pour que le vin, attaqué de tous bords par nombre d'organismes, d'associations et de politiques, garde la place civilisationnelle, culturelle et hédoniste qui a toujours été la sienne dans notre pays. A l'heure ou notre société se détourne de ce qu'elle a certainement de plus beau, ces deux ouvrages appellent l'auteur de ce blog à la réflexion et au recadrage. 

Ce blog ensense-t-il la consommation d'alcool ? Invite-t-il à la débauche ? Prône-t-il les plaisirs de l'ivresse ? Non, bien au contraire. Ce blog célèbre bien plus que le vin, matière culturelle et antique, symbole de l'identité française. Intimement lié à la découverte de la France, de son terroir et de ses particularismes, l'oenophilie nécessite ouverture, curiosité et soif d'apprendre. Ce blog raconte des rencontres avec les gens qui font et vivent du vin. Ce blog n'envisage pas le vin comme un vulgaire produit alcoolisé, mais comme un art de vivre, modèle de simplicité et de complexité à la fois, de curiosité et de réflexion, de travail et de passion.

Que la bataille fasse rage en France contre l'alcool, qui détruit des individus, des familles, des enfants, est une chose contre laquelle nul ne peut aller. Malheureusement, les acteurs de ce combat manque souvent de discernement. Les exemples qui prouvent que le vin n'est pas responsable des syroses, des cancers et des drames dont on l'affuble à tort et à travers sont pléthores : les vignerons, les cavistes, les sommeliers, les dégustateurs, les oenologues, les journalistes, les blogueurs, les amateurs, les touristes étrangers, seraient donc tous des alcooliques en puissance?! Ils se portent certainement mieux que toute cette franche de la population qui carbure aux psychotropes, faisant sordidement le bonheur des laboratoires pharmaceutiques.

Les jeunes sont la cible numéro une des campagnes anti-alcool, et je m'inscris dans cette bataille. Ironie du sort, ils sont aussi la cible favorite des marques d'alcool, qui se chargent de les détruire avec des boissons aux designs étudiés, au goût sucré et hautement dosées en alcool. Or, le vin est loin de jouer un rôle prépondérant dans les fêtes entre adolescents. Le vin est bien la dernière boisson consommée par les 16-25 ans ! Car la représentation que se font les jeunes du vin est bien autre que celle d'un produit visant à souler. Le vin est associé à des termes comme maturité, âge adulte, culture, art de vivre, convivialité... Il est loin le jour où les jeunes se souleront au chablis ou au cahors ! 

Associer la consommation de vin à ni plus ni moins que de l'alccolisme est malheureusement le message qui ressort de la bouche de nos dirigeants et des intégristes anti-vin. En privant les gens des plaisirs du vin, on peut voir une volonté de les priver aussi des plaisirs de la table et de la réunion : à quoi bon se réunir autour d'un bon repas si c'est pour ne boire que de l'eau et craindre de se faire arrêter au premier rond-point ? A travers des taux d'alcoolémie frisant les "zéros", les contrôles de gendarmerie incessants, le logo dissuadant les femmes enceintes, des statistiques tronquées (les chiffres de la consommation de vin en France incluent la consommation des touristes étrangers et des européens qui traversent nos frontières pour faire leurs amplettes en France !), notre société fait bien plus que s'inscrire dans la prévention. Elle dicte. Ces lois liberticides dans un pays civilisé et instruit comme la France induisent une forme de totalitarisme. Le peuple n'est pas capable de s'auto-réguler, le peuple n'est pas responsable, le peuple est potentiellement criminel : cadrons-le, surveillons-le, effrayons-le. Par ailleurs, ces préventions excessives adressées à un public adulte ont des vertues extrêmement perverses : ces messages répétitifs (logo de la femme enceinte ; "fumer tue" ; "pratiquez une activité sportive", bip ceintures de sécurité, etc...), infantilisent, déresponsabilisent, lobotomisent, nous otant inconsciemment tout sens de vigilence et de réflexion.

A une époque le vin français n'a semble-t-il jamais été aussi puissant, In Vino Satanas s'interroge sur le pourquoi de ce "masochisme national", cherchant à savoir si le vin ne serait pas devenu "politiquement incorrect". Sans complaisance, et parfois de manière assez virulente, In Vino Satanas nous éclaire sur les coulisses du vin, là où les puissants jouissent en toute impunité pendant que la chasse aux sorcières oenophiles bat son plein. La Vigne Assassinée dresse d'abord un portrait assez sombre de la situation du vin en France. L'avenir est ensuite envisagé de façon prudente et avec un optimisme relatif. Le vin : "un moyen de se reconnecter avec soi et les autres" mais aussi et surtout un plaisir et un aliment. Car, alors que certains soutiennent que le vin est dangereux pour la santé, cet ouvrage insiste sur le fait que la consommation modérée de vin demeure bonne pour la santé. Deux ouvrages militants qui nous rassurent et nous assurent que si certains illuminés voient le mal partout, les hédonistes optimistes sont toujours là, pas prêts à céder aux intimidations. Le conseil de VINSURVIN : lisez ces livres ! En buvant du vin.

Commentaires

Voilà deux titres qui vont trouver leur place rapidement à la maison. Merci.

Écrit par : mamina | jeudi, 04 septembre 2008

In Vino Satanas
est un super livre qu'il faut effectivement recommander aux passionnés du vin,
Clair explicite détaillé, il se lit en quelques heures.

Nostalgique, un peu à la façon de Pierre Bonte dans « C’était le bon temps »,
mais tellement réaliste. Qui sait ? Ce livre aidera peut être à redonner aux médias un peu de liberté qu’ils perdent de plus en plus avec toutes les lois restrictives sur la consommation et l’art de vivre.
Enfin, je le souhaite personnellement.

Écrit par : defaix daniel-etienne | mercredi, 01 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu