Avertir le modérateur

mercredi, 27 août 2008

Un trésor, ce Quintet girondin !

1107502734.jpg

Après Château la Freynelle 2007, suite des dégustations ApéroBordeaux avec Quintet, Bordeaux Blanc 2007 et Dourthe N°1, Bordeaux blanc 2007. Vous rappeler le concept d'ApéroBordeaux : chaque mois, 15 internautes sont sélectionnés parmi les inscrits sur ce site Internet. Est alors envoyé à leur domicile un kit de dégustation composé de 3 bouteilles de vin de Bordeaux. Vous dégustez puis envoyez vos commentaires sur ApéroBordeaux, photos à l'appui si le coeur vous en dit. Une très belle initiative pour découvrir des vins simples-et-bons-et-pas-cher.

Rappelons que l'auteur de ce blog n'est pas un adepte du bordeaux, à première vue. Rappelons également que Château La Freynelle, Bordeaux blanc 2007 s'était vu attribuer la note très satisfaisante de 14,5/20. Pas une habitude les notes sur VINSURVIN, mais puisqu'il s'agit d'un jury, et que c'est bientôt la rentrée... Pour commencer cette deuxième session : Quintet, Bordeaux blanc 2007, 100% sauvignon. Je vous épargne la symphonie un peu ringarde autour du champ lexical de la musique, lisible sur la contre-étiquette, qui donne envie d'ouvrir... un chardonnay. En fait, loin d'être jazzy, ce vin produit rapidement l'effet d'une chansonnette au creux de l'oreille.

Passons sur la robe, relativemement pâle, mais l'habit ne fait pas toujours le moine. Concentrons-nous plutôt sur le nez de ce vin, qui reçoit, à 1027927091.jpgl'unanimité, les félicitations du jury. Quel bouquet ! Quels parfums ! Pour un peu, on se satisferait de ces superbes arômes de fleurs fraîchement coupées, de citron, de menthe sans même porter le verre à nos lèvres, par peur de ne pas retrouver le même plaisir en bouche. Le déséquilibre né/bouche est parfois frustrant. En effet, un vin présentant un nez extrêmement flatteur peut s'avérer décevant en bouche : un beau-parleur, en somme. Ce ne sera pas le cas, ici. La bouche de ce Quintet est fraîche, tonique, puis s'arrondit doucettement. Citron, agrumes pressés, finale épicée, tendue et d'une belle longueur : c'est tout mais c'est tellement bon ! Une personnalité nette et sans détour, de la gouleyance, de la jeunesse, de la joie ! Je m'incline, un vin très très réussi. 17/20. Cerise sur le gâteau : ce vin ne coûte que 3,30€ !

Restait le vin le plus cher sur le papier (6,70€) mais pas à mes yeux : Dourthe N°1, un bordeaux blanc 2007, également 100% sauvignon. Un vin qui m'a laissé perplexe. Il ne recueillerait pas la moyenne. Référons-nous plutôt à certains commentaires apparaissant sur APERO-BORDEAUX : "simple, très bon équilibre qui se termine par une fraîcheur agréable." ; "trés bon bordeaux blanc" ; "la bouche n'est pas en reste avec une belle attaque vive et franche puis enrobée avec élégance par cette minéralité caillouteuse qui donne du relief et de la puissance." CQFD.

Conclusion : on ne peut passer sur le fait que le vin qui recueille, à mes yeux, les meilleures impressions est le vin le moins cher et que celui qui se voit recallé par le jury est le plus cher ("recallé" mais non condamné, il faudra le regoûter ou goûter d'autres cuvées de ce domaine, qui doivent être très bonnes, au demeurant). Je suis ravi de voir que l'on peut boire des vins délicieux (à Bordeaux) pour des sommes modiques. C'est une bonne nouvelle. Au final, deux vins très bons sur les trois présentés : c'est une belle réussite. Enfin, le sauvignon étant le cépage roi dans ces trois vins, je ne puis que vous conseiller de goûter le sauvignon lorsqu'il est vinifié en Centre-Loire : pouilly fumé, ménetou-salon, quincy... et sancerre, bien entendu !  

1025812698.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu