Avertir le modérateur

mercredi, 20 août 2008

C'est bordeaux blanc et blanc bordeaux

1025812698.jpg

Sympa, Apéro-Bordeaux a invité VINSURVIN à déguster trois bordeaux blancs et à faire parti du jury ! Du sauvignon, du sémillon juteux, fruités et fort agréables : il y a de la découverte dans l'air...

La première bouteille ouverte n'a pas un goût de bouchon. Normal c'est un bouchon à vis  ! La classe. Avant de déguster, je passe en mode castorama : je visse, je dévisse, je visse, je dévisse... Un peu plus et je descendais à la cave chercher la perceuse ou un tournevis : bah ouais, j'arrive pas à l'ouvrir avec mon super tire-bouchon screwpull. Et ce bruit métallique du bouchon sur le verre de la bouteille... superbe. Ca me rappelle la micheline rouge et blanche qui passait devant chez mes grands-parents, sur la ligne Guingamp-Lannion, quand j'étais petit. On était en train de manger. Et tous les jours, à 12h07, on entendait ce iiiiiiiiiiiiiiihhhhhh (inimitable), parce que, avant la maisonnette de mon grand-père et de ma grand-mère, il y avait un virage serré, donc la micheline, elle devait freiner, sinon, elle finissait dans le séjour de mon grand-père et ma grand-mère. Et le machiniste, il mangeait le jambon-macédoine avec nous (elle faisait ça, en entrée, ma grand-mère : jambon-macédoine). Mais sans bordeaux. Avec du cidre.

Alors, ce bordeaux blanc, parlons-en. Le premier (tiré au sort sur les trois reçus par, hum, la Poste) s'appelle Château La Freynelle. Freynel ? C'est le nom de mon médecin quand j'étais gamin ! Ce vin blanc aurait-il des vertues médicinales ? Fort possible. La robe jaune pâle témoigne de la jeunesse de ce 2007. Très propre au demeurant. Le nez est très aromatique, d'une belle puissance : agrumes, pamplemousse, ça saute au nez. Puis herbe sèche, foin coupé. Le vin s'ouvre tranquillement pour laisser apparaître de subtiles notes chaudes et grasses de fruits blancs, d'ananas en finale. Cela augure d'une belle bouche. Effectivement, l'attaque est vive, marquée par les agrumes mais un peu dominée par l'acidité, la faute à la jeunesse et peut-être à un millésime pas des plus géniaux, avec un mois d'août humide, rattrappé de justesse par un mois de septembre ensoleillé et par les soins des bons vignerons. Malheureusement, cette acidité ne permet pas de retrouver ces notes chaudes annoncées en introduction olfactive... La bouche, fort agréable au demeurant, est d'une bonne densité, d'une certaine richesse. Au final, un vin très raisonnable pour l'apéro, voire avec poisson ou une viande blanche en sauces. Et puis à 4,70€, pourquoi se priver ? Pas l'habitude de donner des notes sur VINSURVIN, et encore moins un 20/20 ! Mais, puisqu'il s'agit d'un jury, alors adjugeons la note de 14,5/20 (très bon rapport qualité/prix). Suite des dégustations apero-bordeaux/vinsurvin avec Quintet et Dourthe n°1 : des noms de vin, ça ?! Prochainement sur VINSURVIN.

1027927091.jpg

Commentaires

En tout cas ce bordeaux semble avoir des effets secondaires surprenants. Il t'a fait retourner en enfance : la micheline de 12h07 et le médecin de famille, on va bientôt finir par tout connaitre de toi.

Écrit par : Ed | jeudi, 21 août 2008

moi aussi cette ete dans le languedoc chateau st hilaire sort de tres bon blanc et au miracle bouchon à vis j'adore

Écrit par : tonny | vendredi, 22 août 2008

D'un côté 2007 c'est LE millésime des blancs secs de la région bordelaise, d'un autre côté c'est pas une sélection qualitative jsute un panel de "pas mauvais pour le prix". Fabrice, tu es courageux et c'est tout à ton honneur.
A bientôt.
Laurent

Écrit par : Baraou | samedi, 23 août 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu