Avertir le modérateur

vendredi, 08 août 2008

Rosé, rosas, rosa...

 

354444283.JPG

Son rosé 2007 a été médaillé d'or au Concours Général Agricole 2008. Elle connaît tout le monde en Provence et elle a convié votre humble serviteur à un séjour en famille dans ses pénates. "Elle", c'est Mireille Martin, régisseuse au Domaine de l'Anticaille. Dévouée, généreuse, amoureuse de sa région et de son métier, elle n'a de cesse de marteler que le rosé est à classer au même rang que le rouge et le blanc. Cela restait à prouver ! Pour se faire, visites de domaines, rencontres à Aix et dégustations (de rosé). Impressions plus que satisfaisantes ! 

Baux de Provence, Bandol, Bellet, Cassis, Côtes de Provence, Coteaux d'Aix en Provence, Coteaux de Pierrevert, Coteaux Varois, Fréjus, Palette, Sainte Victoire... Pas facile de s’y retrouver dans l’AOC des côtes de Provence ! Qu’à cela ne tienne, avec une guide comme Mireille Martin pour défricher l’appellation et vous présenter ses préférés de la région, cela devient un jeu d’enfant. Motivation première lors de ce séjour, essayer de saisir l’esprit "Provence" et de rompre avec les idées reçues selon lesquelles le rosé, tant convoité au pays de l'OM, serait classé en Ligue 2. Chose accomplie ? Si la Ligue des Champions est encore loin, la Ligue 1 est à portée de main !

 

VINSURVIN n'a pas attendu de séjouner au pied de la Montagne Sainte-Victoire pour s'intéresser à ce "troisième sexe" ! Les rosés de M.1878504062.JPG Louison à Faugères (domaine des Estanilles) sont parmi ce qui se fait de mieux en la matière, et le sujet est régulièrement abordé ici. On ne va pas retracer l'histoire de ce vin ; cependant, considéré en Provence comme le premier vin élaboré par les romains (qui ne maîtrisaient pas encore suffisamment bien les méthodes de vinification pour faire du rouge), on a dans cette région une idée précise du vin que l'on aime et que l'on veut faire. Il est saisissant de voir que le rosé est une véritable institution dans la région, comme le champagne à Reims ou le vin jaune dans le Jura. Qui a dit "et le bas de tableau pour le PSG" ?!

 

La concentration n'est pas ce qu'il faut rechercher dans les rosés de Provence, même si certains offrent en bouche une belle structure et une sacré richesse. Là-bas, on s'attache dans un premier temps à faire un vin d'une couleur soignée, limpide, d'une belle brillance, et de teinte "pomelo". Le nez se veut frais, riche de petits fruits mûrs (fraise, framboise, abricot) et secs (amande) ; il est gourmand, flatteur. La bouche est vive, rafraichissante, gouleyante, composantes essentielles dans une région où il fait "cagnard". Mais elle est parfois ronde, souple, cette bouche. Elle nous conduit vers des notes chaudes de fruits très mûrs puis s'équilibre avec une acidité agrumée.  

 

1714730901.JPGNous avons dégusté trois rosés avec Mireille. Que l'on pourrait qualifier de "gammes différentes". Notez les différences radicales de couleur (sur les photos) ! Des différences, on en retrouve également en bouche : la palette d'arômes est bel et bien variée. 

 

Fruité Défendu : couleur pomelo. Asssemblage de petit grain, grenache, syrah. Après que le gaz se soit évaporé (classique en rosé de Provence), on note un nez outrancier de fruits très (trop?) mûrs, puis d'alcool : assez déconcertant. L'attaque est souple, la bouche ronde, de fruits secs. 6,25€ ? Un peu cher. CQFD.

 

Domaine de l'Anticaille, 2007 (7€) : Mireille n'est pas contente de l'échantillon, le vin ne réagit pas bien, ce sont des choses qui arrivent. D'une belle brillance, le nez est chaud de fruits rouges puis d'agrumes. La bouche est ronde, souple et mériterait plus de fraîcheur. Un bon potentiel. Vivement 2008 ! Par ailleurs, l'échantillon de ce rosé (pourtant) vendu "à la négoce" (dégusté au domaine) m'a bien plu.

 

Château Ferry Lacombe, Cascaï, 2007. Attention, les choses deviennent sérieuses. La robe est d'une brillance remarquable. Le nez est très aromatique, élégant, fleuri (pétales de rose). En bouche, légère déception : l'attaque est un peu mollasonne. On aimerait plus de peps et de vivacité. Mais finesse, fruit et gras compensent. De même que la belle persistance en bouche. 

 

Cette dégustation ne saurait être complète sans le coup de coeur de VINSURVIN à Cours Mirabeau à Aix-en-Provence. Affaire à suivre, ainsi que les Bellet, de Nice...

 

 

 

1499455948.jpg1817996368.JPG 363871057.jpg
Photos VINSURVIN, juillet 2008. 
1. A l'Anticaille, Mireille Martin monte sur les chais pour soutirer un échantillon de rosé.
2 et 3. Vignoble et un vieux pressoire au domaine de l'Anticaille, Trets, Bouches-du-Rhône.
4. Les trois flacons dégustés.

  

Commentaires

Chère Mireille,

Tu es une véritable star, et ta médaille ne représente que de loin ta passion pour ce nectar des Dieux!!!!!! Concernant le Cascaï, je n'ai pas encore eu l'occasion de goûter du rosé mais effectivement pour le blanc, le goût est un peu fade ou comme dit le monsieur dans l'article "l'attaque en bouche est un peu molassonne".
Je te fais confiance pour 2008, cette médaille n'est que la première d'une longue série.... J'espère que le Domaine de l'Anticaille réalise la chance qu'il a d'avoir une régisseuse aussi passionnée et aussi professionnelle que Mireille MARTIN !!!Bonne chance et comme l'on dit en polonais : "NAZDROWIE" !!! ("à ta santé")
Bisous
Karine

Écrit par : Karine MARULL | mardi, 12 août 2008

sympa ce blog

Écrit par : restaurant paris | samedi, 16 août 2008

oui, vraiment, votre cuvée 2007 est excellente: vous avez su faire un choix entre l'attaque alcoolique et les arômes fruités... En effet, le degré est tout à fait correct pour un rosé, et les saveurs, puissantes, vous font voyager au travers des vignes en été: fruits et fleurs... félicitations

Écrit par : Anne Bernard | mercredi, 15 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu