Avertir le modérateur

vendredi, 11 juillet 2008

Benoit Chazallon : l'Ardéchois qui attend le vent.

1318179166.jpg 

Pendant que certains ne jurent que par le bordeaux (supérieur) ou par le côtes-du-rhône-et-rien-d'autre (pour changer de disque), d'autres se promènent et se régalent dans le vignoble français à la découverte de cépages et de régions qu'on aurait peine à situer sur la map-France. Et quand ça fait un peu de route pour y aller, et bien, on invite les vignerons à Paris ! A l'Eternel Retour, sorte de caviste du livre, retour des non moins éternels TupperWine, et arrivée Benoît Chazallon,  accompagné de sa ravissante épouse, Florence.

 

1564498425.jpgLes Bahamas, ses plages de sable fin, ses eaux transparentes, sa sérénité. Métro Lamarck-Caulaincourt : ses usagers usagés, son crachin estival, son air de s'en foutre. Il en fallait une dose de courage pour débarquer de Roissy, après un voyage de noces dans un  endroit paradisiaque, dans un Paris triste et maussade, et avant de retrouver une Ardèche chaude et Joyeuse. C'est pourtant l'exploit qu'on réalisé les Chazallon du Domaine de la Selve mardi dernier. Et tout ça pour un modeste TupperWine 8.0, chapeau et merci ! 

Comme un caviste chez lequel on trouverait des vins des plus rares aux1240033524.jpg flacons les plus attendus, l'Eternel Retour, échoppe estampillée philosophie, donne l'impression que l'on trouvera forcément son bonheur : l'Illiade et l'Odyssée, d'Homer ;  l'Histoire des Beach Boys ; les Sept Péchés du Chocolat et même des Monsieur et Madame !! Du bonheur, c'est effectivement c'est qu'est venue chercher une bonne vingtaine de personnes, avides de savoir quels vins se cachent derrière cette Ardèche, trop souvent et banalement réduite à ses gorges, sa rivière enjambée par son (Vallon Pont d') Arc et ses campings ambiance ricard-pétanque-merguez.  

Le rosé Maguelonne, le blanc Saint-Régis, les rouges Palissaire, Beaulieu et Serre de Berty : la litanie des vins du Château de la Selve est illustrée et commentée par un Benoit Chazallon prolixe, pédagogue et convaincant. Le jeune vigneron (à peine 30 ans), élevé à l'école bourguignonne, insiste sur le labeur effectué, dans le respect du terroir et de l'environnement. Le travail en culture organique est pratiqué en n'utilisant ni insecticides, ni engrais chimique afin de favoriser l'activité et l'équilibre du sol par la biodiversité. Les vignes subissent une taille et un ébourgeonnage sévère. Les rendements naturels à 40 hectos/hectare en moyenne permettent la meilleure expression des terroirs. A toute les étapes (vendange, vinification, et élevage), on travaille sur le "ressenti", à tel point que les cycles lunaires jouent un rôle prépodérant dasn les différentes étapes du travail dans les vignes. Résultat : des vins vivants alliant complexité, finesse et élégance.

C'était le retour des TupperWine à l'Eternel Retour, mardi 8 juillet ! Retour pour l'éternité, pas sûr, mais les locataires du 77 rue Lamarck entendent bien recevoir les TupperWine une troisième fois ! Prochain TupperWine, mardi 9 septembre.

DOMAINE DU CHÂTEAU DE LA SELVE, 07120 Grospierres ; m.chazallon@chateau-de-la-selve.fr ; Tél : 04.75.93.02.55 ; Fax : 04.75.93.09.37

Des détails de la dégustation sur DINDONSWINE.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu