Avertir le modérateur

jeudi, 26 juin 2008

Un Moulin dans le vent.

933801506.jpg

Après son morgon à la bouche ample, riche, distinguée, fière et droite, passons aujourd'hui au moulin à vent, les Charmes 2005 de Didier Desvignes. Et tentons de chasser les idées reçues sur le beaujolais, une région capable (coupable?) du pire, certes, mais surtout du meilleur. 

Avant de débuter cet article, et afin de m'octroyer un peu de temps pour en trouver la trame, je vous invite à observer la photo ci-dessus. Elle fut prise le samedi 21 juin dernier, à l'heure de l'apéro, avant de monter sur Montmartre, fête de la musique oblige. Annonçait-elle que ça allait saigner ? Tout se passa bien, je vous rassure. Mais quand même : remarquez cette goûte de vin qui est remontée à la surface du bouchon de liège de ce moulin à vent. Bouteille bien, voire trop, remplie ? Appel d'air ? Préméditation meutrière ? Le sang de la terre, tout simplement. En tous cas, il est rare de voir le vin s'extraire de la sorte d'un bouchon. Cette scène méritait bien une photo.

Moulin à Vent serait considéré comme le "seigneur" des crus du Beaujolais. Moi, je veux bien, mais voilà comment naissent les idées reçues. Et si je préfère le morgon ? Et si je trouve le fleury plus noble ? Et si j'estime que le chiroubles, c'est royal ? Et le julienas, c'est pas bon le juliénas ? Goûtez-y pour voir, un peu frais, c'est l'époque ! Quoi qu'il en soit, voilà un vin / des vins que je vous conseille à l'apéro et qui s'accordent magnifiquement bien avec de la coppa corse, par exemple. Ajoutez-y des petits légumes croquants et frais. Et une terrine !

Robe rubis foncé, ce vin ouvre le bal sur des arômes de petits fruits rouges mûrs. Classique me direz-vous pour un vin de cette région. Et je serai d'accord avec vous. Mais le gamay a bien plus d'arguments que cela. Ici, passé la sensation "corbeille de fruits juteux", on passe à des notes de cassis et de groseille ; puis les tonalités se font plus "nobles", plus profondes, sauvages et minérales. Des notes d'épices et de grillé se mêlent dans une bouche persistante, équilibrée, laissant place à une belle harmonie.

En substance, si effectivement le beaujolais et ses remorques de villages plombent un peu l'ambiance du côté de Beaujeu, ce serait une ineptie que de condamner cette région, qui offre des choses remarquables (lire ci-dessus). Et puis, entre nous, ces tonnes d'hectolitres de vins à goût de banane sont essentiellement destinés à l'export. Alors, n'est-ce pas là une bonne idée que d'exporter ses vins les plus modestes, au lieu d'arracher les vignes, de garder des emplois, et de réserver les meilleurs (vins), comme ce moulin à vent de chez Didier Desvignes, à la France ?! 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu