Avertir le modérateur

jeudi, 19 juin 2008

TupperWine 7.0 : Champagne !

579330466.jpg

VINSURVIN n'a pas attendu la 10ème, ni même la 100ème pour sortir le champagne. Il ne s'agissait en effet que de la 7ème édition de ces dégustations mensuelles ! Point de conformisme donc, mais toujours le même désir de faire découvrir des vignerons et du bon vin aux lecteurs de VINSURVIN. Mardi 10 juin, c'est Bertrand Lhopital, des champagnes de Telmont, qui a fait le voyage jusqu'aux Caves Lya, à Paris, pour nous proposer une très jolie verticale de sa cuvée Couronnement.

814304101.jpgOn ne présente plus Bertrand Lhopital sur VINSURVIN, chef de file de la quatrième génération de la famille Lhopital. Loin des poncifs et des paillettes chers aux grandes marques, la Maison de Telmont est l'une des dernières authentiquement familiale en Champagne. Henry, son fondateur, ancra les racines de la maison en initiant dès 1912 la vinification de ses premiers hectares, une démarche hautement symbolique dans l'histoire de la région champagne.

La réflexion avec Bertrand autour de quelle tonalité donner à la soirée prit du temps. Pas que nous manquions d'inspiration mais parce que Bertrand Lhopital est un perfectionniste. Hors de question de se contenter d'une simple dégustation qui mettrait certes ses champagnes en valeur mais qui serait dénuée d'une trame, d'une colonne vertébrale, d'un fil conducteur. Comme ses champagnes en somme. Car c'est bien là une caractéristique du travail et du champagne de Bertrand : le perfectionnisme.

Première indication, ce sera Couronnemement, cette cuvée qui fêtera ses 502081574436.jpg ans l'année prochaine. Informer le dégustateur sur l'esprit de la maison de Telmont demeure une motivation pour le maître de chai, sans jamais écorcher ses concurrents ou ses confrères, c'est selon ! Puis, nous éclairer sur ce fameux cépage chardonnay afin que l'amateur puisse se rendre compte de l'incroyable physionomie que ce cépage peut révéler au fil des ans.

Commençons avec ce Couronnement, 100% chardonnay, sélectionné dans les meilleurs crus et lieux-dits de la fameuse côte des Blancs. de 1999. Il révèle la fraîcheur, le terroir, le vin lui-même. Il incisif, droit. Et il sait parler aux femmes.    

1998. Dix ans d'âge et Couronnement  a toujours autant de fraîcheur, de tonicité et de tension. Encore un peu anisé, ce qui est là le moindre des défauts, ce champagne présente un nez de cassonnade, de crême brûlée, voire de caramel. Idéal à l'apéritif.

Enchaînons avec Couronnement 1993. Toujours de la fraîcheur, plus de rondeur. La matière est dense, profonde. La longueur est interminable. Il annonce déjà des notes madérisées. On a basculé dans un autre monde. Fini le champagne plein de bulles réservé à l'apéritif et aux moments festifs. Celui-ci va désormais accompagner des plats et apporter une touche très chic aux mets.

Couronnement 1990 ! Il venait d'avoir 18 ans, il était beau comme un enfant, fort comme un homme. C'est donc le moment où le champagne commence à faire son effet désinhibant. Ce qui se traduit par, VINSURVIN fait dans la com (salutage d'invités plus en détail, créage de liens, prenage de numéros de téléphone, faisage de service...). Du coup, pas de prenage de notes ! 

Revenons à nos moutons. Nous finissons avec Couronnement 1988. D'une grande complexité aromatique, avec ces nuances de miel, de beurre, de pruneaux (un peu madérisé mais que je trouve extrêmement plaisant au nez), de fruits à l'eau de vie. Si les bulles se font rares, il n'en reste pas moins beaucoup d'effervescence et de fraîcheur en bouche. Il est fort à penser qu'un tel champagne sur un poisson fera des merveilles.  

Fraîcheur, droiture, complexité sont tout autant de termes qui s'associent au travail de Bertrand Lhopital, de même que convivialité, découverte et plaisir auront accompagné ce TupperWine 7.0, qui j'espère portera chance à Steve. Débarquant tout juste à Paris, ce mardi 10 juin, pour travailler sur son guide "découvrir Paris en bus", ce New Yorkais nous a rejoints avec son épouse, complètement jet-lagués, pour prendre leur petit déjeuner... au champagne! Mais le pire, c'est lorsque le lendemain, en rendez-vous avec une éditrice, réticente et distante de prime à bord, Steve lui a raconté son TupperWine de VINSURVIN. Cette dernière s'est soudainement détendue et lui a dit : "VINSURVIN? Mais j'adore ce blog!!!".

Photo 1, en illustraiton : Bertrand Lhopital. Source : www.champagne-de-telmont.com/ ; illustration bouteille Couronnement : www.chamapgne-de-telmont.com ; photo 2 (merci à C-Drick) : Steve, à gauche,  et une partie de l'équipe de www.findawine.com.

Un grand merci également à Fabrice, des Caves Lya (rue d'Orsel, Paris-Montmartre XVIII) pour son acceuil toujours aussi sympa et décontracté. Mention spéciale aux vins que l'on y trouve : un vrai choix de vrais très bons vins, à des prix raisonnables. On reviendra, mon Fab!

Commentaires

Moment super sympa, un peu de mal à tout enchainer sans avoir manger, mais ça valait vraiment le coup :)

A la prochaine fois !

Écrit par : Hugo Amsellem | jeudi, 19 juin 2008

Bien qu'il s'agisse du Tupperwine 7.0 organisé par VINSURVIN, c'était pour moi ma première participation : quelle découverte!! Une ambiance conviviale avec des produits de qualité présentés par des professionnels passionnés à des amateurs éclairés... bref, tout pour plaire.

En ce qui concerne la verticale de la cuvée du Couronnement, si le 1999 et 1998 sont encore un peu incisifs à mon goût, j'ai été agréablement surpris par la rondeur et les arômes tertaires qu'un blanc de blancs pouvait acquérir avec les années. Les 1992 et 1988 sont des réussites, mais mon préféré est le 1990 également dégusté à ce Tupperwine mais oublié par Fabrice ;-)

Merci encore pour cette découverte et à vous revoir (peut-être au Tupperwine 8.0)

Écrit par : Ed | jeudi, 19 juin 2008

Merci encore, Fabrice, pour cette soirée.

Je me dis de plus en plus que tu as eu une excellente idée, le jour où tu as inventé ces rencontres : 1 cavistes + 1 vignerons + des dégustateurs, que seul réunit un commun intérêt pour le vin, quelle belle idée !

Remarque, c'était déjà le 7°, et beaucoup d'autres sont maintenant prévus, à ce que j'ai entendu : tu méritais bien une petite coupe de Champagne pour fêter ça, non ?

Écrit par : Julie | jeudi, 19 juin 2008

Un grand merci fabrice pour cette belle soirée. La qualité de la dégustation est due à l'idée originale de cette verticale mais elle est avant toute chose la réussite de cette alchimie entre les vins dégustés et le partage entre les dégustateurs et le vinificateur animés par cette passion de la découverte, du plaisir et de la convivialité. A préserver impérativement pour notre plus grand plaisir. A rééditer pour notre plus grande joie.
Encore un grand merci à tous pour ce moment de partage convivial.

PS : il ne s'agit pas du 1992 mais du 1993 et il ne faut pas oublier le millésime 1990. Comme quoi avec toutes ces émotions, fabrice, emporté par l'enthousiasme, en oublie de prendre des notes.

Écrit par : bertrand lhopital | vendredi, 20 juin 2008

Julien et Damien sont très beaux... mais c'est Julie qu'on veut en photo ! Bravo pour ton engagement dans la promotion des vins.

Écrit par : Baraou | vendredi, 20 juin 2008

@ Hugo : Content de t'avoir eu parmi nous et que cela t'ait plu. Et que tu sois fils de vigneron de Condrieu a ajouté un charme supplémentaire!
@ Ed : Merci pour des bons mots. Heureux que tu aies passé un bon moment. Quand tu veux pour un prochaine !
@ Julie : merci pour l'opération de com !! Je t'envoie ton chèque. Un grand merci pour des bons mots. Tu es toujours la bienvenue. Surtout pour la Spéciale CDRhône, toi qui es de Chateauneuf du Pape !
@ Bertrand : Il est important de lire que le vigneron lui-même a apprécié la soirée et la formule TupperWine, surtout en sachant que vous ne venez pas pour "vendre", stricto senso, vos vins le soir même du TupperWine.
Que vous vous déplaciez uniquement pour faire déguster, montre votre générosité et l'importance que vous attachez à faire découvrir votre travail et partager des moments conviviaux, comme tu le dis si bien.
Encore un grand merci pour ta participation et ta disponibilité,
Au plaisir!
@ Laurent : Merci pour tes encouragements ! Tu sais que tu es attendu pour une prochaine. J'ai rectifié les maladresses, merci de me les avoir soumises. Tu veux plutôt un lien vers "baraou.fr" ou vers "baraou.blogpost.com" ? Pu.ain, mec, t'as trop de blogs !!! A très vite.

Un grand merci à Farbrice de Cave Lya, toujours prêt à acceuillir les TupperWine!

Écrit par : VINSURVIN | vendredi, 20 juin 2008

Encore une soirée exceptionelle, merci Fabrice! C'était la première fois que je buvais du Blanc de Blanc millésimé et cette verticale était magnifique. Ca m'a au moins permis de réaliser que le champagne est aussi un vin "comme les autres", qui évolue avec le temps, et qui peut accompagner autre chose que des desserts ou des apéritifs. Et plaisir de discuter avec Bertrand Lhopital, de l'écouter parler de ses repas Mouette (Moët) ou citer les maisons de Champagne avec des commentaires sur leur propriétaire ou leur organisation. Merci à tous les deux et à Lya pour l'accueil!

Écrit par : Anne | samedi, 21 juin 2008

Baraou, il fait sa com sur http://baraou.blogspot.com et son beurre sur www.baraou.fr !
Avant nous étions réunis sur http://caviste.canalblog.com
Puis, il y eut myspace et d'autres essais... sans suite.
Sans compter, http://baraou.canalblog.com, www.lesvinsdesaintantoine.com et www.lesvinsdesaintantoine.fr !
Trop de blogs, trop de sites, J'vais l'calmer.

Écrit par : Lolo 1er | samedi, 21 juin 2008

Pensée du jour : Trop de blogs tue le blog...

Écrit par : VINSURVIN | samedi, 21 juin 2008

C'est bien ce que j'ai dit à Lolo 1er

Écrit par : Baraou | dimanche, 22 juin 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu