Avertir le modérateur

mercredi, 14 mai 2008

Le Festival de Zan

 

953954760.jpgPendant que Sean Penn monte les marches sur la Croisette, VINSURVIN descend celles de sa cave et se fait des films pour trouver des nouveaux talents dans le vin-gtième art. Loin des paillettes et des stars bordelaises ou bourguignonnes, braquons les projecteurs sur le tout premier opus de Pierre Doumenge. Dans ce rhône-movie vif et réglissé, loin des mantes à l'eau, le vinéaste entraîne le vinéphile dans une histoire de mûre fraîche et délicieuse.

Ce Mantes Dégustation 2006, élaboré à deux pas de Cairanne, assemblage de grenache (60%) et de cinsault (40%), est encore en tournage quand je le débouche, pour ne pas dire en fin de malo (1) ! Mais Pierre m'avait prévenu. Cette mise en bouteille un peu prématurée n'était destinée qu'à VINSURVIN, Pierre profitant de son week-end à Paris pour me glisser quelques échantillons. Une fois aéré, le vin perd cette impression effervescente.

A l'ouverture, un léger nez de réduction se fait sentir, mais c'est normal, c'est la mode : ça a "renardé" un petit peu hier soir sur un chablis, de même que sur ce 53 il ya une semaine en Anjou. La loi des séries. On ne formalise pas, au bout de deux, trois minutes, cette odeur désagréable s'est évaporée. Le vin libère ensuite des arômes frais, de fruits noirs (cassis, sureau) et de poivre. Puis, ce sont des notes animales, de nouveau, qui surgissent (le cuir notamment), et le réglisse, le zan : un vrai festival au bout d'un quart d'heure.1453623297.jpg

L'attaque en bouche est toute en souplesse. La bouche est riche, puissante, et on ressent beaucoup de concentration. Le milieu est en cohérence avec le nez, sur le fruit noir, la mûre, le bois sec, la torréfaction (notes de grillé). La bouche est somme toute assez complexe. Les tanins sont déjà très mûrs. La fin de bouche est insistante, bien que le vin soit plus sur la largeur, notamment grâce à sa robustesse. Il accompagnera de bonnes viandes rouges grillées.

Mantes Dégustation 2006 laisse au jury une première impression favorable. Pour un premier millésime, c'est le meilleur scénario auquel Pierre pouvait rêver. Un synopsis recherché, mais étoffable. Une intrigue bien menée malgré quelques faiblesses dans la direction des acteurs. Des dialogues encore peaufinables et une musique qui rythme le tout avec une certaine allégresse. En substance, il nous fait passer un bon moment, ce qui est l'essentiel. La palme ne sera peut-être pas pour cette année, mais il faudra, incontestablement, compter sur Mantes Dégustation et son jeune réalisateur, qui se fera peut-être l'Interprète d'une nouvelle génération, ou qui sait, le bad boy de sa région.

(1) En vinification, la fermentation malolactique est la transformation de l'acide malique en acide lactique par l'intermédiaire de bactéries anaérobies appelées bactéries lactiques comme par exemple Oenococcus oeni. Se traduisant par une diminution de l'acidité, elle permet une stabilisation et un assouplissement du vin, particulièrement recherchés pour la vinification en rouge.

Pierre Doumenge, Mantes, sur la commune de Sérignan du Comtat, Vaucluse (84). pierredoumenge@hotmail.fr

Commentaires

bonsoir,
je voudrais acheter du vins Mantes dégustation 2009, pouvez-vous me dire comment procéder . Merci

Écrit par : bechker Nacera | samedi, 04 mai 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu