Avertir le modérateur

samedi, 10 mai 2008

Quel vin sous plus de 20° ?

192530707.jpg

Les beaux jours arrivent, et sous ces grosses chaleurs, nos habitudes culinaires changent brutalement. Désormais, les vins qui accompagnent nos plats ou qui agrémentent nos apéritifs ne sont plus ceux que l'on ouvrait il y a encore quelques jours. A la recherche de fraîcheur avant tout, il n'est pas toujours facile de trouver les vins qui apporteront cette touche à nos repas. Dieu merci, le professeur VINSURVIN est là pour vous aiguiller et vous aider à refaire le plein de la cave. 

404536177.jpgLe vin est une sorte de caméléon finalement. Selon les saisons, les températures, nos états d'esprit, il est capable de s'adapter pour nous offrir un maximum de plaisir. Partons cependant du pricincipe qu'en dehors des rosés (et encore), il est difficile de cantonner un vin à une saison ou un type de plat. Certes, l'automne, les vins rouges de la Vallée de la Loire (Chinon, Saint-Nicolas de Bourgueil, Saumur, Anjou, Touraine) s'accomodent fort bien avec l'humidité, les journées court et les rafales de vent. De même que les vins du Sud-Ouest ou du Rhône. Mais, ces vins trouvent également leur place sur des table estivales, sinon, bonjour la dépression.

Commençons par les blancs. A l'apéro, servis à 11, 12°, ils sont l'assurance d'excellents moments. Et puis, quelles chance vous avez ! Prix, qualité, style, vous vivez dans le pays qui propose la variété de vins blancs la plus exceptionelle qui soit. Ne me demandez pas d'où je tiens ça, je le sais c'est tout. Disons que si vous viviez en Pologne ou au Kurdistan, vous seriez un peu moins bien placé côté vin. Mais mieux côté Vodka.

Vos amis viennent d'arriver (votre ami ? vous n'en avez qu'un ? bon, alors va pour) votre ami vient d'arriver et au frais se tient un bonne bouteille de vin blanc. Sauvignon, chardonnay, chenin ? Pouilly Fumé, pouilly fuissé, savennières ? Sémillon, rolle, grenache blanc ? Cassis, provence, languedoc ? Sans compter l'Alsace, la 25169648.jpgSavoie, le Roussillon... No stress ! J'ai peut-être ce qu'il vous faut en boutique...

Dans un premier temps, il vous faut vous rendre chez un caviste. Un vrai. Abandonnez l'idée d'acheter du (bon) vin en grande surface (une chance sur 100 d'être satisfait), voire dans les chaines de cavistes ayant pignon sur rue. Allez voir le gars qui bosse seul dans son bouclard à peine éclairé. Aujourd'hui, comparé à il y a encore cinq ans,  chaque préfecture de France et de Navarre possède son caviste indépendant. On en compte même trois à Saint-Brieuc (capitale de la bière et du ricard) !   

Prévoyez 7€, 9 pour les plus aisés. 5 ? Ca peut se trouver ! Demandez un vin sec (mais pas trop). Avec une finale longue, tendue et exotique ? D'accord, si vous voulez. Demandez du fruit. Exigez de la fraîcheur. Réclamez du plaisir et de l'authenticité ! Petite sélection de vins blancs à boire les yeux fermés. Quoi que, vous manqueriez leurs robes extaordinaires. 

Chardonnay.

 Sauvignon.

  • Pouilly Fumé, Centre Loire.
  • Sancerre, Centre Loire
  • Menetou-Salon (Quincy, Reuilly...)

Chenin.

Sémillon, rolle, grenache, viognier, chardonnay, sauvignon, du sud...

Commentaires

Si vous avec l'occasion d'en trouver, j'en ai bu quelques bouteilles ce week end

http://www.vins-etonnants.com/ca_83_684_1_100_Boisson-rouge-2006.htm

Bien frais ce petillant naturel se boit comme du pt lait

Écrit par : C-Drick | mardi, 13 mai 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu