Avertir le modérateur

dimanche, 27 avril 2008

Chinon Underground

c1e73bd857e40e57cb300dd98e10ca9e.jpg

Alors que dans chaque grande région viticole de France et de Navarre, un ou deux noms de vigneron  se dégagent systématiquement, entraînant de facto un snobisme précaire ("quoi, t'as jamais bu un Monsanto ? Oh, l'autre !") et une certaine uniformisation du goût et de la pensée ("Attends dans le Cantal, à part Duchnoc, je vois pas..."), l'on trouve, dans l'ombre, des vignerons qui font un travail extraordinaire. A des prix caveau extraordinaires, eux aussi.

Lorsque l'on évoque les vins de Chinon, et surtout de Cravant-les-Coteaux, les Bernard Baudry et Phillippe Alliet se taillent la part belle en terme de réputation et de popularité sur l'échelle de Richter franco-vinicole. Et c'est bien normal : il suffit de goûter une fois dans sa vie un Grézeaux ou un Huisserie... Pendant ce temps là, les Pérais-Sourdais taillaient, les Gilloire vignifiaient et les Shadocks pompaient. Ces vignerons au talent immense mais qui pour des raisons diverses et variées (hors mis qualitatives) demeurent dans l'ombre. On pourrait les appeler les vignerons underground. Dieu merci, VINSURVIN est là pour les mettre sous les feux de la rampe.

Pour accompagner un veau à la sauge, il était question d'ouvrir un jeune bourgogne ce midi. Un Ladoix 2002 semblait approprié. Mais la descente à la cave, quelques 50 mètres plus bas, entraîne parfois des modifications incontrôlables. En effet, après l'allumage de la lampe à gaz (type camping), une idée lumineuse m'apparut comme une évidence : servir un grand vin de Loire. Ni une, ni deux : j'empoignai un Chinon Vieilles Vignes 2005 de Laurent Gilloire, acheté chez monsieur le 26 février 2007, 5,00€ pièce, facture à l'appui. "5,00€ ? Arrête!". "J't'assure".

Sa robe est couleur grenat clair. Un premier nez terreux, de sous-bois, de chanterelles s'impose comme une (autre) évidence. Une touche minérale également s'extirpe de cette complexité ligérienne.  Place aux fruits noirs ensuite, notamment la cerise croquante et fruitée. La bouche est fraîche, minérale, complexe et poivrée. La cerise s'affiche comme le fruit dominant. Large, volumineux et puissant, ce vin semble s'offrir corps et âmes au dégustateur. Dorothée le trouve austère, bourru, mais aussi très fruité. Je le trouve viril. Viril, certes, mais la finesse du fruit et de sa chair n'en font pas un vin charnu, plombé et lourd. Pas du tout, il reste aérien en bouche.

Laurent Gilloire n'a pas qu'un tour dans son chapeau puisque la Cuvée des Cigales (7,20€) réserve également de très agréables surprises... Dans la série vignerons de l'ombre, on s'intéressera également à une viticultrice tout aussi discrète que Laurent Gilloire : Christelle Pérais-Sourdais, également basée à Cravant les Coteaux. Un Moulin à Tan 2005 à 4,30€. Si ce n'est pas donné, ça !  

a96b1498686a686864ff97527f262ff3.jpg

Photos VINSURVIN.

Commentaires

Il faut goûter et regoûter pour trouver les meilleurs de chaque catégorie.
Et dans les tops de Cravant j'ajoute Béatrice et Pascal Lambert (Les Chesnaies).

Écrit par : Baraou | lundi, 28 avril 2008

Il n'y a pas que les bordeaux qui sont excellents!!!

Écrit par : euskadi37 | lundi, 28 avril 2008

A l'aide !!! Que dois-je répondre à ce commentaire ?! Manifestement, c'est la première fois que cet indicidu met les pieds sur VINSURVIN !

C'est ce que je m'évertue à dire sur ce blog, malheureux !!! Lisez-le un peu !!! Je vais finir par croire que ce commentaire est une véritable provocation !!

Allez, bienvenue sur VINSURVIN quand même ! (,$*%¨@*£" € ya-pas-kles- bordeaux-ki-sont-excellents %*$£+@"chtenfoutraismoidesbord***§%*£$¤¤...)

Écrit par : VINSURVIN | lundi, 28 avril 2008

Allez on se fait une petite dégustation de Bordeaux chez moi Fabrice ? :->
Pas plus de 10 personnes sinon apres c'est sur le palier de l'appart.

Non sans rigoler, j'suis cap.
Chacun amène une petite bouteille de bordeaux de son choix (rive gauche ou droite je m'en fout).
Mais attention du bon...

C'est à dire qui sent le terroir mon gars et pas la barrique !!

Marrant comment en partant d'un post sur les Chinon on glisse vers les Bordeaux :-)

Écrit par : C-Drick | lundi, 28 avril 2008

Du Gilloire, chinon rien ?

Écrit par : Jean Boi | mardi, 29 avril 2008

En quelques sortes, Jean Boi !!!

A ce sujet : http://vinsurvin.20minutes-blogs.fr/archive/2008/02/11/un-vin-de-loire-chinon-rien.html

Écrit par : VINSURVIN | mardi, 29 avril 2008

Très bon site, merci à vous pour ce partage et je partage moi aussi pleinement cette positon... Permettez-moi d'insister, oui votre site est très bon, je bookmarke votre site... Vous avez une très belle plume, chapeau bas !

Écrit par : CaveVin | mercredi, 21 avril 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu