Avertir le modérateur

samedi, 12 avril 2008

Sur les bancs de l'Ecole du Vin

418e8ac9426d1c7d5fdc0a4fcfdc7e31.jpg

A croire que VINSURVIN est maso. Essuyant depuis près d'une semaine les affres de l'actualité lycéenne, votre humble serviteur a décidé de retourner à l'école. Sauf que celle là est moins ch barbante puisqu'il s'agit de l'Ecole... du Vin. Premières leçons mercredi soir dernier, Cour Saint-Emilion, vous savez, ce petit coin de province dans le 12ème arrondissement. Au programme : un véritable voyage à travers la Bourgogne, guidé par l'excellent professeur Olivier Thienot.

Le ministre de l'Education Nationale n'a qu'à bien se tenir : ça va finir par péter. Feignant de ne pas entendre les nombreux avertissements que lui adressent les élèves à l'absentéisme chronique et aux résultats peu reluisants ("Darkosse, tes foutu, les éléve son dans la rut !", "Licée  en graive !", "Ont veu des proffes !"), la tension est montée d'un cran ce matin puisque même mes 2nde €uros (accent américain, fashion crazy, ambiance jet set) a décidé de se mettre en grève à son tour et de ne pas se présenter à l'atelier théâtre. Crime de lèse-majesté par excellence. Dieu merci, mercredi, c'était Burgundy.

J'entre dans la salle de classe à 20h00 et prends place à une table ou sept personnes sont déjà installées. Il doit y avoir trois autres tables comme celle-ci. Ca fait donc 32 élèves par classe : on est mieux loti que dans l'Education Nationale. Un homme, la quarantaine, en costume, sans cravate, se tient devant sa classe, attentive et avide d'apprendre. 32 élèves, silencieux, cahiers ouverts, crayons à la main, n'ayant d'yeux que pour le professeur : le rêve. Personnellement, j'en ai quatre, des sages, sur 170 au total. Mais j'en ai un cinquième qui devrait être mûr fin mai. Notre professeur n'a pas de tableau noir, ni de craie blanche : on est en 2008, il travaille sur PowerPoint. Son seul outil est sa télécommande. Moi, j'ai un failli bout de craie blanche, une allergie chronique et un radio-cassette (Pathé-Marconi 1956). Devant nous, un dossier, un crayon et sept verres INAO. Il y a aussi des bouteilles d'eau et des crackers.

Petit quiz sur la Bourgogne en guise de warm up. Nous passons au cours d'histoire : origine antique de la Bourgogne, Moyen Age, Ducs de Bourgognes, l'Après Révolution... Viens ensuite l'étude du terroir, des cépages. Cours de Géographie : la Bourgogne est composée de cinq zones, dont le Beaujolais ! Après un rapide coup d'oeil sur la classification des appellations (de l'AOC régionale à l'AOC Grands Crus), nous passons à l'atelier des arômes. Vient enfin le moment tant attendu : la dégustation ! Au programme : trois blancs (Chablis 1er Cru, Vau de Vey, 2004, M. Durup ; Saint-Véran, Les Cras 2006, Domaine des Valenges, M. Paquet ; Meursault, les Marger, 2005, Domaine Mazilly) et trois rouges (Mercurey 2005, Albert Bichot ; Pommard 1er Cru, Les Poutures 2002, Domaine Mazilly ; Chambolle-Musigny, Les Sentiers 1er Cru, Hervé Sigant). Une dégustation riche d'enseignements et de plaisir que je vous compterai dans quelques jours sur VINSURVIN.  

© ECOLE DU VIN DE PARIS - 48 rue Baron Le Roy 75012 Paris - Tél : 01 43 41 33 94

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Photo Robert Doisneau.

Commentaires

Dans le même style je ne sais pas si vous connaissez l'Union des Oenologues de France: ils proposent des cours d'oenologie sur différents thèmes (cépages, arômes, vinification etc... puis un cours par région viticole) et c'est assez sympa. Plus d'infos sur leur site: http://www.oenologuesdefrance.fr/apprendre_degustation.php Moi je débute mais c'est ouvert à tous, ce qui est intéressant c'est justement l'interactivité entre le "prof" et les participants, et puis découvrir de nouveaux vins/vignerons. Et même que des fois c'est des vins qu'on trouve pas ds le commerce (argh), parce que ce sont des bouteilles que les vignerons ont envoyé pour les Vinalies. Il se trouve que jeudi avec Aloys on va à la séance sur la Bourgogne, dc on fera partager nos découvertes à VinsurVin!

Écrit par : Anne | mardi, 15 avril 2008

Sans vouloir faire la promotion de Vigne et Sens, pour qui je donne des formations, (j'assure quasiment toutes les formations), je pense qu'en terme d'interactivité, nous sommes plutot bien rôdés.
Pas plus de 22 participants, et si il y a bien une chose que je ne supporte pas, c'est de rester sans bouger.
Pour le coup, je m'assoie à un endroit puis à un autre.
Il faut s'y essayer, car l'idée ici est vraiment de gagner en interactivité justement. Et je mets un point d'honneur à prendre 1h 15 à 1h 30 pour la dégustation des 6 vins.

Simplifier le discours en décomposant l'architecture d'un vin, c'est possible.
Et Corélie, la boss met un point d'honneur à bien préparer la salle, à démarcher les hôtels accueillants, elle pense vraiment à tout !

http://www.vigne-et-sens.com

Emmanuel D

Écrit par : Emmanuel Delmas | mercredi, 16 avril 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu