Avertir le modérateur

mercredi, 12 mars 2008

Alsace Enfin Je te Découvre.

f432b503cca2ff4d694a64bbbdb77d6a.jpg

Animé par la charmante Yvelise Sicard, le Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace (CIVA) organisait au Grand Hotel, rue Scribe, à deux pas de l'opéra, une dégustation réunissant 80% des grands crus alsaciens, lundi 10 mars. L'occasion pour VINSURVIN de découvrir cette région, véritable absente (et inconnue) du blog producteur de chroniques oenophiles, et de l'y faire décoller.

Pourquoi diable VINSURVIN n'aborda-t-il jamais les vins d'Alsace? Comment peut-on aimer le vin et être aussi ignorant? Séquence flagellation terminée. Tentons, somme toute, d'expliquer cette malheureuse carence! Argument numéro un (vile et futile) : la forme de la bouteille (la flûte d'Alsace) m'a toujours un peu rebuté, comme celle du Picpoul de Pinet, vin pourtant souvent délicieux. Soyons donc clair : ne pas se fier aux apparences demeure une devise tout à fait fiable. Deuxième raison (géographique) : votre humble serviteur accorde beaucoup d'importance au terroir et à la rencontre avec le vigneron. Entouré de connaisseurs à même de m'éclairer sur notre sujet, je peux alors me lancer avec prolixité. Le tableau était nettement moins glorieux jusqu'à présent : seul devant ma bouteille de Riesling achetée chez un caviste, muni du guide "l'Alsace pour les nuls", de mon cahier d'allemand LV2 de 4ème et de ma boite de paracétamol, je flirtais avec la dépression.

"L'Alsace, c'est 3% du vignoble français (dont 90% de vin blanc). C'est 1/3 du marché du vin blanc en France," martèle Yvelise Sicard, lorsqu'enfin elle a un peu de temps à m'accorder! "Il faut amener les consommateurs à penser à l'Alsace et sortir de cette image de vins blancs qui font mal à la tête. En plus, une nouvelle génération de vignerons arrive, bourrés de talent et avide de faire des vins de qualité". Alors, à quand un Tupperwine Spécial Vins d'Alsace? Yvelise me propose un déplacement en Alsace pour y rencontrer des vignerons et découvrir la région. Et bien voilà! Allez, place aux vins dégustés!

Domaine Etienne Loew. Pinot Gris 2006, Grand Cru Engelberg. Un nez d'agrumes, de pomme verte, de poire, d'aubépine, puis de fruits jaunes mûrs (abricot, pêche). En bouche, une jolie sensation de fraîcheur, de vivacité, avant de glisser langoureusement vers des notes plus douces, soutenues par une belle acidité. Les seuls 9g de sucre résiduel s'expriment sobrement. Le plaisir se raconte sur la longueur et ce sont des notes de silex qui viennent parapher un ensemble très harmonieux. Un vin droit, net et bienfaisant.  

Gewurztraminer 2006, Grand Cru Altenberg de Bergbieten.

Une très jolie robe dorée, nez boisé évoluant vers des notes de fruits très mûrs (abricot). Une bouche riche et grasse de miel, de petites fleurs. Et toujours cette acidité maîtrisée, véritable épine dorsale qui fait que le vin n'est pas simplement et banalement liquoreux. Appréciant ce type de vin depuis peu seulement, j'éprouve beaucoup de plaisir à déguster ce Gewurtz qui n'est pas sans rappeller les Coteaux de l'Aubance. A ouvrir un dimanche après-midi, autour d'un gâteau ou d'une salade de fruits.

Domaine Pfister. Riesling 2005, Grand Cru Engelberg (GCE).

Premier nez de fruits mûrs fondant vers beaucoup de fraîcheur et de puissance. Bouche fraîche et poivrée. Une variété de notes se bouscule en bouche : agrumes et fleurs blanches dominent. C'est fleuri, gai, printannier. Finale élégante et minérale. De la puissance associée à beaucoup de finesse. Super vin. Excellent à l'apéritif, par exemple. Riesling 2004 (GCE) également dégusté.

Riesling 2000, GCE.

Nez réservé de pruneaux, de mirabelles, de vieux alcools. Le vin a gagné en rondeur mais conserve une jolie acidité. De l'élégance, et une finale sur un zest de citron vert. Beaucoup de classe. Beaucoup de plaisir.

Jean Becker. Agriculture biologique. Riesling 2006. Grand Cru Schlossberg (GCS).

Nez superbe de fruits rouges, de cerises. Pointe légèrement grillée. Bouche ample, riche, complexe, vive, sur des notes de fruits rouges, d'agrumes. Finale minérale associée au sous-bois. Très belle longueur. C'est magnifique. 

Riesling 2004. Grand Cru Froehn.

Nous passons directement au 2004 car le 2005 a été déclassé par la maison, ne l'estimant suffisamment à la hauteur pour être classé en grand cru. Il devient donc un "tradition"... de luxe! Ce 2004 est ample, gras, riche. Quelle chair, quelle complexité! Des notes de pamplemousse envahissent la bouche, puis c'est un bouquet d'acacias qui vient tapisser le palet. Beaucoup de vie, de fraîcheur. C'est somptueux. 

Muscat 2006. GCF. Dieu sait ce que j'aurais répondu à l'aveugle...Quand exotisme et acidité se marrient à merveille... Très belle robe brillante aux reflets pétales de rose. Quelle complexité! Cette richesse aromatique nous conduit vers moult chemins. Nez exceptionnel et flatteur développant des arômes délicats et frais. La finale est aromatique et longue. Je craque!

Pinot Gris 2004. GCF. Nez de mirabelle, de fleurs blanches : une subtile association de fruits et de fleurs. Une bouche pleine d'élégance, de joie et de fraîcheur. C'est droit, bien équilibré. Finale marquée par une harmonieuse amertume. Un coup de coeur également.

Photo : Sylvain Roy, photolinternaute.

Commentaires

Comme on dit, "mieux vaut tard que jamais" :-)
Les bons vins blancs d'alsace font partis des vins blancs que j'apprécie fortement.
La référence en la matière pour moi sont les vins de la maison Binner, si on pouvait m'en mettre en perfusion tout les jours je ne serait pas contre (mon corps peut être).
Une gamme de cepages impressionnante (auxerrois, riesling, muscat, pinot-gris, gewurtz, blanc de noir, pinot-noir), en plusieurs type de vendanges (normale, vendange tardive, grains nobles, passerillage), sur plusieurs millésimes ... Je vous raconte pas les dégustations à chaque fois, au moins 45mn.
Si vous aimez les eaux de vies vous serez comblées (framboises, poire, mirabelle, baies de houx, ...)
Domaine en biodynamie.
Pour les voir je vous conseille de vous rendre aux caves Augé à Paris ce samedi 15 ou ils seront present pour une degustation Jura-Savoie-Alsace avec d'autres vignerons (dont le fabuleux domaine Tissot).

Écrit par : C-Drick | jeudi, 13 mars 2008

Désolé pour les fautes d'orthographe j'aurais du me relire avant de poster :-)

Écrit par : C-Drick | jeudi, 13 mars 2008

et bien d'autres Domaines absolument fantastiques... les plus connus et reconnus étant Hugel, Lorentz, Kientzler, les femmes Faller (Domaine Weinbach), Zind Humbrecht en biodynamie, Trimbach, JB Adam, L. Albrecht, L. Beyer, Dopff au Moulin, Muré, JP Schmitt, etc......................... (j'en oublie certainenement) des découvertes à faire, garanties inoubliables!

Écrit par : Anne | mardi, 20 mai 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu