Avertir le modérateur

mercredi, 27 février 2008

Laviniattitude En Désuétude (suite).

29bfd92c62754ae180e7b473d4800471.jpg

Suite à l'article du 15 février dernier, intitulé ma laviniatittude tombe en désuétude, dont vous n'aurez pas manqué les nombreuses réactions  et commentaires sur VINSURVIN, j'ai reçu un e-mail de M. Branchereau, directeur général de Lavinia. N'ayant pas reçu de commentaires de ce dernier sur VINSURVIN, chose assez étrange d'ailleurs dans cette société de communication que de ne pas se prévaloir d'un droit de réponse et d'un recentrage, j'aimerais vous soumettre les échanges que nous avons entretenus. Au risque de croire que je me charge de la "com" de Lavinia.

Mail N° 1 de M. Branchereau, le 22.02.08 :

Cher Monsieur,
Après avoir lu attentivement votre article "Ma Laviniattitude" je serais heureux de pouvoir en discuter autour d'un déjeuner dans notre magasin de la Madeleine
Dans l'attente de vos nouvelles
Y Branchereau

Directeur Général de LAVINIACher Monsieur,

Réponse de VINSURVIN, le 22.02.08 :

J'ai bien pris note de votre invitation, et je vous en remercie. Malheureusement, je ne pourrai l'honorer, pour des raisons purement éthiques.

(...) J'ai ressenti le besoin d'écrire cette note en arrivant chez moi, après mes achats chez Lavinia, tant j'étais affligé par le moment que je venais d'y passer : accueil, service, notamment, étant très loins de mes attentes.

Cependant, je serais ravi de m'entretenir avec vous dans un bar à vin parisien, afin de poursuivre cet échange avec vous.

Sincères et oenophiles salutations,
Fabrice Le Glatin.
PS : il va de soi que je vous invite vivement à vous exprimer sur VINSURVIN, en laissant un commentaire, une réaction à cet article.
.
Mail n°2 de M. Branchereau (en français dans le texte), le 22.02.08 :

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour votre réponse, je ne suis pas froisser par vos commentaires. Je comprends que l'attitude de plusieurs collaborateurs LAVINIA ont été très désagréables à votre encontre et je tiens à m'en excuser. Nous ne tenons pas à faire fuir nos clients.

L'objectif de Lavinia est de s'améliorer et surtout de défendre le VIN, pour cela j'aimerais m'entretenir avec vous pour discuter de votre perception de notre métier. A LAVINIA dans notre bar à vin ou dans un autre lieu, comme vous le souhaitez, je vous laisse mes coordonnées téléphoniques 01 42 (...).
Sincères salutations

Y Branchereau.

 
Voilà, on en est là à ce jour. Toujours pas  de commentaires de M. Branchereau sur VINSURVIN. Quand à une éventuelle rencontre, elle reste d'actualité. CQFD.

Commentaires

Bientot tu vas finir par etre connu chez eux comme le loup blanc toi aussi Fabrice :-)
En tout cas pas mal la reaction de la direction (en tous cas professionnelle, certains diront commerciale...)

Tu pourras lui passer mon mes impressions:
- les + : le choix, les prix variés, les conseils, les degust gratuites, le bar a vin sans droit de bouchon avec mise a t° et carafage si besoin ...
- les moins : les 10€ par table de surplus apres 20h00 au bar a vin (autant fermer ce dernier a 20h00 si c nous qui devont payer les 2h de plus du vigile), la remise de 5% pour ceux qui ont la carte club qui n'est pas accepté sur les vins consommé sur place, quelques appelations manquantes ou trop peu representé (carcassonne, irouleguy, moselle, ...)

Voili, voila

Écrit par : C-Drick | mercredi, 27 février 2008

Fabrice,

Je suis retourné rapidement chez Lavinia la semaine dernière pour offrir une bouteille à un de mes clients.

La partie des vins étrangers est déosrmais en travaux et déplacée au sous-sol.
Lavinia propose la dégustation de quelques vins à l'aide d'une machine permettant le service au verre.

Cela peut-être intéressant, avant l'achat.

Concernant le mail de Yannick Branchereau, je le trouve très sympa. Il m'est arrivé de me faire insulter une fois par un directeur clientèle d'un gros concept bar, suite à l'une de mes critiques pourtant très conctructive.

Je lui ai répondu, sans réponse. Je tiens à signaler que ce monsieur avait utilisé le nom de sa femme. Comment l'ai-je repéré ?
Simplement j'étais invité par un de mes 1ers gros clients pour qui j'étais consultant, qui s'avérait être un des anciens directeurs de la marque...

2 ans après, quand je vois l'évolution moribonde du concept, je comprends que ce monsieur ait mal réagi. J'en ai bien rigolé après coup. Ce monsieur ne fait manifestement plus partie du groupe. Une telle réaction est indigne d'un directeur clientèle. Et à l'image forcément du bonhomme.

La réaction de Yannick B me semble noble, et j'espère que tu trouveras au moins un compromis pour échanger avec lui. Mais finalement, cette histoire ne regarde plus que vous 2...,-()

A bientôt,

Emmanuel D

Écrit par : Emmanuel D | mercredi, 27 février 2008

"je ne suis pas froisser "
Quelle faute de grammaire horrible!!! (ceci dit "acceuil" s'écrit "accueil", erreur courante je pense).
Perso je ne serais pas aussi critique envers Lavinia, quoique je n'y suis pas retourné depuis quelques mois. C'est quand même un plaisir de pouvoir évoluer au milieu de tous ces flacons sans être harcelé par des sommeliers vous demandant constamment "ce que vous allez manger ce soir" (mais de quoi je me mêle??!!).
Je pense que tu devrais accepter l'invitation. En dehors de toute considération éthique.

Écrit par : arnaud | mercredi, 27 février 2008

> l'attitude de plusieurs collaborateurs LAVINIA ont été très désagréables
Celle-ci est pas mal aussi et matière à débat.

Bonne continuation.

Monsieur Septime

Écrit par : Monsieur Septime | jeudi, 28 février 2008

Dans les années 50, a environ 10 km de vidauban en direction de la garde-freinet, dans la plaine, je me ravitaillais aupres d'un petit producteur.
Celui-ci produisait un delicieux muscat fruité que l'on avait plaisir a dégusté frais,
avec son aïoli le vendredi midi ( avec sieste obligatoire sous son chène liege ).
Il nous le délivrait en bonbonne de 20 litres, qui trônait sur notre table d'hôte. Eté comme hiver ( dégusté avec les grives ),
c'était des repas ensolleilé qui se pronlongeait tard le soir devant le feu de cheminée.
C'était le temps du temps apprécié.
J'aurais grande joie de retrouver ce muscat de Vidauban.

Écrit par : kyloo | vendredi, 29 février 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu