Avertir le modérateur

jeudi, 14 février 2008

La caviste de la semaine.

bfeefe09163d4fbc00ed39090e4f1d5d.jpg

 

Ne ressentez-vous jamais cette impression en entrant chez un caviste? La profusion de bouteilles a quelquechose d'intimidant, pour ne pas dire d'effrayant. Elles prônent sur leurs étagères, au garde à vous les unes à côté des autres et elles vous fixent du regard. Celles postées en haut sont les plus impressionnantes. A les regarder, on en aurait presque le tourni. Lorsque le magasin est vide et que le caviste est occupé à faire ses comptes ou à ranger ses bouteilles, elles semblent s'adresser à vous.

"Ne me prends pas, non seulement je suis trop chère pour toi, mais en plus, je suis bien trop subtile : tu ne me comprendrais pas.

"Moi, moi, moi! Achète-moi s'il te plaît! Il fait tellement chaud dans ce magasin. Et la lumière me fait tellement mal aux yeux. Regarde ma robe, elle est passée."

"Hè, bidule! T'as d'jà vu un magnum comme moi? Regarde-moi un peu le bidon! Et à l'intérieur, que du bon vin! Du charnu, du qu'a du goût de raisin, pas de chaussette!"

Et puis arrive le caviste. Le caviste, c'est une sorte de Père Noël. Mais parfois de Père Fouettard. Ou il vous sort un joli sourire, un joli conseil et une jolie bouteille. Ou il se traîne un migraine de la dégustation de la veille et se montre particulièrement impatient.

J'arrive de chez MA caviste locale. Elle se trouve 96 rue Legendre, dans le 17ème arrondissement de Paris. La rue Legendre fait le lien entre le 17ème populaire des Epinettes et le 17ème dit "bobo" des Batignoles. Nicole Lhoste, de Côté Cépage est loin d'être perdue dans le quartier et dans la variété pléthorique des vins français. "Je vends le vin que j'aime", ne cesse-t-elle de marteler. Nicole et moi aimons le même vin. Car je trouve chez elle des vins que je connais, et que j'ai dans ma cave. Car lorsque Nicole me conseille un vin, ça fait toujours mouche.

Le dernier conseil en date? Je sortais du traiteur italien quelques numéros plus bas (au 90, Premiata Drogheria Di Meglio). Nicole me dit : Avec ça? Domaine Sant' Armetu, un corse de Sartene. Tout bon. Superbe.

Ce soir, j'y suis retourné. Je voulais ce corse. Je l'ai trouvé puis Nicole m'a parlé du vin que ses copains et ses copines font. Dans  le Languedoc. Car, le Languedoc est la région de prédilection de Nicole. Et vu que je vénère cette région... Elle m'a parlé de ces vins, je l'ai écouté, j'ai bu ses paroles et suis resorti avec :

- Mon Corse. Sartene 2OO5 (Domaine Sant'Armettu),  de chez les Frères Seroin (9€).

- Triade, Domaine de Valensac (environ 9€), 2005, vin de pays d'Oc.

- Domaine Coston, Vin de Pays de Saint-Nicolas le Désert, 2005 (6€)

Alors, Mère Noël ou Mère Fouettard, Nicole? Réponse après dégustation des vins cités ci-dessus... Mais j'ai déjà une vague idée.

Côté Cépage, 96 rue Legendre, 75017 Paris. T. O1.4O.27.99.27 - 1O:3O-13hOO / 16:OO-2Oh3O.

Photo VINSURVIN, La Route de Navacelles, Hérault.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu