Avertir le modérateur

samedi, 19 janvier 2008

Vin cher, Vin bon (par Mychèle Daniau).

 

334dd20e15ae40a4f441fe3ec04b8043.gif
"Ce champagne est superbe, Brandon-Klever." "Normal, Kelly-Fortune, 
il est cher. A ce sujet, vous n'êtes pas gratuite non plus..."
"Normal, Brandon-Klever, la qualité, ça se paie!
Mais vous ne le regretterez pas..." 

 

Pour vous, un vin cher est-il meilleur? Des chercheurs californiens ont démontré que le plaisir ressenti par le cerveau lors de la dégustation d'un vin augmentait par le seul fait de lui attribuer un prix plus élevé.

Nous vous avons demander votre avis sur cette étude. Pour lapurge, la raison de ces résultats, est toute simple: «Normal, c'est un cerveau californien qui a été scanné. Faites la même chose à un Bourguignon, et vous verrez si le test fonctionne de la même façon...» D'autres doutent également de cette étude. «Si c'est le prix qui rend le breuvage bon, cela voudrait dire que le beaujolais piquette infâme est un vin goûtu enfin bref quand je vois que certaine bouteille valent le prix d'un pomerol», ironise par exemple pandora.

Quant à l'internaute dont le pseudo est «Le dégusteur de vin», il raconte son histoire, édifiante: «Je suis quelque peu amateur de bons vins d'Europe, Français expatrié au Canada depuis quelques années, j'ai remarqué ce phénomène autour du vin. Ici, la dégustation de vins est (cela n'engage que moi) un phénomène de mode récent… et encore une fois c'est plus le chic (et oui boire du vin en Amérique du nord, cela fait chic). Il est vrai que souvent on entend les gens juger de la qualité du vin par le prix»

Karamba pense de son côté qu'il «y a des vins abordables, très bons mais qui se boivent jeunes. En revanche si vous voulez le faire vieillir, il faut taper plus haut. A chaque occasion son vin.» Et LW de conclure, «moi, je préfère le coca, le vin, c'est vraiment un truc de snobinard qui se la joue».

Les chercheurs ont demandé à 21 volontaires de tester cinq différentes bouteilles de Cabernet Sauvignon et de classer leurs préférences. Le test a été effectué 15 fois, les vins leur étant proposés dans un ordre aléatoire.

Il s'agissait d'un test en aveugle, la seule information fournie étant celle du prix de la bouteille. Sans le préciser aux cobayes, les chercheurs leur ont présenté deux fois le même vin, la première fois accompagné du prix réel de la bouteille, la deuxième avec un faux.

Ils ont aussi fait passer une bouteille de Cabernet Sauvignon à 90 dollars pour une à 10 dollars, et un vin à 5 dollars pour un à 45 dollars.

Pendant la dégustation, les scientifiques ont scanné le cerveau des volontaires pour enregistrer l'activité neurale du cortex orbito-frontal médian, siège du plaisir lié au goût, aux odeurs et à la musique.

Ce scanner a démontré que si un consommateur est convaincu du prix élevé d'un vin, gage pour lui de qualité, le breuvage est également ressenti comme meilleur par le cerveau. Ce facteur subjectif a donc un effet réel sur le cerveau, conclut cette étude publiée dans les Compte-rendus de l'Académie nationale des sciences.

Et vous, achetez-vous un vin selon son prix?

Par Mychèle Daniau AFP/Archives

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu