Avertir le modérateur

jeudi, 20 décembre 2007

The Man of ze Year

03851e15dfb58a5a01ca148929a806c8.jpg 

 

A l’occasion de la demie-finale de la Coupe du Monde de Rugby de l’été dernier, un vigneron qui fait du chablis, ce magnifique chardonnay bourguignon à l’Est de l’A6, m’a envoyé la photo d’un escargot et d’une grenouille, posés sur une bouteille de chablis. Le but : illustrer un article de VINSURVIN intitulé " Quel vin avec un France-Angleterre ? ". L’homme, récemment récompensé pour son travail par le magazine Bourgogne Aujourd’hui, et surnommé " ambassadeur d’une certaine idée du vin ", se propose aujourd’hui de venir animer un TUPPERWINE à Paris. Que demande le peuple ?

Il est viticulteur dans le Chablisien, il adore VINSURVIN et il vient d’être élu Homme de l’Année par le magazine Bourgogne Aujourd’hui : j’ai nommé Daniel-Etienne Defaix. A défaut de parler de ses vins que je n’ai pas encore eu l’honneur de goûter, je commencerai par parler de l’homme qui dans un mail du 16 décembre dernier m’écrit que " pour vous répondre enfin sur une éventuelle dégustation sur Paris ; en toute simplicité : oui avec plaisir. Et même mieux, au lieu de vous expédier des échantillons, je crois que j’apprécierai de venir à votre tasting et partager ce moment avec vous et vos amis du vin. Car le vin est d’abord un partage ! "

Décrit comme " précurseur de l’œnotourisme, amoureux du patrimoine de son vignoble, promoteur infatigable de Chablis ", Daniel-Etienne Defaix œuvre pour la cause de la Bourgogne. Il y a vingt ans, cet homme de quarante-sept ans, à qui l’on vendrait le bon dieu sans concession tant son sourire déborde de convivialité, ouvrait Le Monde du Vin, un caveau de dégustation dans le centre de Chablis. En 1995, il reprenait le domaine familial, soit 26 hectares de vigne. En 2005, le restaurant " la Cuisine au Vin " à Chablis.

Côté vin, car Daniel-Etienne Defaix n’est pas fait que de " clairvoyance commerciale " (dixit Bourgogne Aujourd’hui), on relèvera la patience du viticulteur qui " n’hésite pas à élever ses vins jusqu’à dix-huit mois et à les garder encore quelques mois en cave avant commercialisation. Des vins arrivés à plénitude à leur rythme. Et non au rythme du marché. "

Par ailleurs, le bi-mensuel bourguignon fait le vœu que " rencontres, convivialité et bons moments entre amateurs " demeureront pour longtemps l’esprit bourguignon. Enfin, il enjoint l’Homme de l’Année de ne pas verser dans le grand luxe et tout ce qu’il comporte d’ " inaccessible, de carcan et de snobisme ". A lire les e-mails de Monsieur Defaix et son enthousiasme à animer un prochain Tupperwine, il y a peu de risque que cela se produise. Alors, au plaisir de vous recevoir à Paris pour un prochain Tupperwine, Monsieur Defaix !

Commentaires

Merci pour tant d'éloges Cher Fabrice !
C'est surement beaucoup trop pour un simple vigneron !

En revanche,
Je vous offrirai le 7 janvier une dégustation que vous et vos amis n'oublieront jamais !
Car, vous le valez bien ! j'en suis certain !
amities vigneronnes
daniel etienne defaix
www.chablisdefaix.com

Écrit par : defaix | vendredi, 28 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu