Avertir le modérateur

dimanche, 02 décembre 2007

Grand Tasting. Grand Casting.

d95e1396424691f2b3605d546894f388.jpg

A Paris, les dégustations s’accumulent, se ressemblent et suscitent la réflexion: entre assistances apprêtées, ambiances tropicales et déroulages de poncifs, ces réunions aussi bondées que la Place de l’Etoile à 18h00 interpellent davantage l’esprit de l’auteur que celui du dégustateur, qui parvient, somme toute, isolé dans son scaphandre de gourmet, à se satisfaire de jolies découvertes, fussent-elles vinicoles ou humaines. 

Mon avant-dernière dégustation en date s’est déroulée dans le bar d’un hôtel chic de la rue de Rivoli où le vin était excellent et l’ambiance antinomique avec sa région d’origine. La dernière en date s’est déroulée hier au Carrousel du Louvre dans des conditions à la Wine Spectator  : sous 3, 10m de faux-plafond, à la lumière sélénite des néons aveuglants, dans un rassurant cocon de moiteur et d’hygrométrie à trois chiffres.

L’environnement de certaines dégustations a quelque chose qui tient de la commedia dell'arte ou du grotesque. Le casting de rêve, en quelque sorte, pour l’observateur. Madame de la Rombière de Lassant la Sueur juxtapose les clichés comme on aligne les chrysanthèmes sur les tombes le premier novembre ; des jeunes cadres dynamiques, pompeux, racontent leurs expériences bordelaises comme on éructe un cours de marketing ; des grands propriétaires inintéressés par l’amateur lambda le méprisent au point de ne lui adresser la moindre considération ; des nababs examinent, reniflent, ingurgitent un puligny 2006 avant de se gargariser, deus ex machina, d’un « encore un peu jeune » ; des quidams égarés réclament le « meilleur » qu’ait le vigneron, à la question « qu’aimeriez-vous déguster messieurs, dames ? », et sera alors servie de la confiture à des cochons. Le Grand Tasting porte bien son nom : tout y grand. Grandiloquent même. Surtout dans la forme.

Côté vin, presque accessoire, ce n’est pas parce que le blanc, supposé sec, d’un lauréat du Roussillon (le Clos des Fées), était sirupeux, rond et quelconque, que ses rouges étaient concentrés, bordelais et dénués de fruit (les premiers véritables effets du réchauffement climatique ?), que l’on peut se réserver le droit de décrier tous les vins étalés. Car, objectivement, le peu que je goûtai fut dans l’ensemble de bonne qualité.

A mon arrivée dans la foire, je me posai d’abord la question de savoir si je ne m’étais pas trompé d’adresse. On se serait cru au rayon cosmétique du Printemps, boulevard Haussman. Ma première envie fut de faire demi-tour. Mais je ne pouvais pas ne pas honorer l’accréditation offerte par la délicieuse Aurélie, de Vizioz Communication, qui par la suite, allait me présenter Philippe Guillon de chez Riedel (les verres). Et voilà, malgré mes réserves, je ne pouvais plus faire demi-tour et plongeai dans le monde de la dégustation à la parisienne. Il fallait à présent que je me décide à me mettre aux diapasons des gens présents : me faire plaisir et profiter.

Un premier Puligny-Montrachet d’un domaine dont j’ai oublié le nom me ravit complètement. Mais sur le stand, le neveu du propriétaire (absent à cet instant) m’irrita rapidement avec ses plaisanteries grasses et son insistance à se faire passer pour un alcoolique. Déplacé pour un vin d’une si grande qualité. Leur chablis montra de suite ses limites face au puligny.

Je retiendrai le Domaine Charles Joguet, de Chinon, où j’ai goûté des vins délicieux, notamment les Varennes du Grand Clos et le Clos de la Dioterie, que je dois impérativement redéguster, sur place.

Chez Aegerter, où obtenir un droit à la considération prit un temps considérable, le nuits-saint-georges 2006 souffre d’effluves d’alcool outrecuidantes (au nez comme en bouche), et non de fruit comme on tenta vainement de me corriger. Vin capiteux : problème récurrent semble-t-il en 2006 sur le territoire et nouvel ennemi numéro un chez le vigneron.

Les vin du Domaine Chapoutier (Côte-Rôtie, Saint-Joseph, Ermitage, Crozes-Ermitage, entre autres) nécessiteront également de plus amples dégustations, de même que ceux de chez Ferraton, père et fils.

A l’antithèse du Grand Tasting : les Tupperwine de VINSURVIN, Producteur de Chroniques Oenophiles. Se retrouver en petit comité d’amateurs éclairés ou complètement novices mais avides de découvrir des vins, dans un endroit à taille humaine, en la présence d’un ou deux professionnels (le vigneron, le caviste ; un sommelier, un œnologue…), entouré de bouteilles de vin, de casiers en bois et d’ardoises estampillés noms de vins de France et de l’étranger : telle est l’ambition des Tupperwine. Un Petit Casting, pour un petit Tasting.

6c0b20463ce8c9b16b526d9d7827ff7c.jpg

Peinture : La Commedia Dell'arte, par Pitro Longhi, 1757, National Gallery, Londres.

Photo: les heureux gagnants des Grands Prix Bettane et Desseauve, vendredi 30 décembre 2007.

Commentaires

Bonjour,

En tant qu'exposant, je me dois d'ajouter certaines informations. Je comprends que ce salon de vins ait agacé certains visiteurs. En effet, il surfait sur la vague de la mode des salons designs qui en fait ne sont pas pratiques lorsque l'on doit faire appel à ses sens les plus intimes pour déguster. Néanmoins, des éléments demeurent positifs: C'est la première fois de ma vie que j'ai pu gouter du Clot de Tart, n°1 bourguignon. C'est aussi un des rares salons où l'ambiance entre exposants était au top. La dégustation s'est faite dans les meilleurs conditions, avec des lave-verres dans tous le coins. Pour le Puligny-Montrachet, considérez qu'il est rare de nos jours de pouvoir blaguer avec un des meilleurs producteur au monde.
Vos critiques sont intéressantes. Cependant, il était temps que l'on ait un salon avec une telle qualité d'exposants (rassurez-vous, je parle pas que pour moi...lol)

Écrit par : de Laguiche | lundi, 03 décembre 2007

Bonjour "de Laguiche" (Alain?),

Merci pour ces précisions,
Cordialement,

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | lundi, 03 décembre 2007

Cher Fabrice,

un grand merci pour la dégustation des tupperwine hier soir. Je me suis régalé, j'ai passé un très bon moment en ta compagnie et les amis "cobayes" de vinsurvin et Fabrice (caviste de "Lya") qui nous a reçu comme des rois pour cette première expérience.

J'espère ne pas vous avoir saouler avec mes questions mais j'ai pris un vif plaisir à écouter tous vos commentaires . Pour tout te dire impossible de me coucher en rentrant chez moi (j'aurai du venir au resto avec vous!) tant je ressassais nos multiples échanges et toutes les infos acquises dans la soirée :
c'est incroyable comme le vin peut délier les langues !

Merci à tous pour ce bon moment avec le voeu de refaire ça prochainement
Raphaël

Écrit par : Laflute | mardi, 04 décembre 2007

Et Guy Roux, qu'est-ce qu'il a gagné? Un verre ballon?

Écrit par : olif | mercredi, 05 décembre 2007

Bonsoir Fabrice,


tu aurais dû passer sur notre stand , pas loin du clos des Féés, selon le moment il y avait un peu foule , mais en t'annonçant je t'aurai filé un coupe file.....

Sinon je n'ai pas eu le temps de goûter mais l'atelier du goût était sympa avec des seiches supêrbement pérparées resto les Fougères , accord avec un Tavel de chez, accord très sympa le vin servait d'écrin au plat.

C'est vrai qu'on est loin des dégustations conviviales mais on va quand même pas râler quand il y a du monde et beaucoup de jeuens qui dégustent et sont passionnés, n'est ce pas ?

Fabrice ( eh oui, un autre )

Écrit par : Fabrice Delorme | mercredi, 12 décembre 2007

Bonjour Fabrice,

Fabrice Delorme? Fabrice Delorme? Oui! Domaine de la Mordorée! Les 4 vérités sur le vin... Dis-moi quand tu es à Paris. Tu veux une invit' pour un Tupperwine?
Bien à toi,
Fabrice.

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | lundi, 17 décembre 2007

il me faut que tu m'expliques le "concept" ,( lire décalé) .

je suis prenneur sauf qu'à Paris je n'y suis pas très souvent mais ça peut changer ....


Fabrice

Écrit par : Fabrice Delorme | lundi, 17 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu