Avertir le modérateur

dimanche, 09 septembre 2007

Festi Bacchus : à boire et à manger.

medium_festibacchus.jpg

Dans le 13ème arrondissement de Paris, sur la jolie place des vins de France, entourée de chapiteaux Bambou blancs, des jeunes gens sont installés à même la pelouse. Ils discutent autour d'une bouteille de vin. Des enfants chahutent non loin de là pendant que des notes de jazz bercent les visiteurs sous un joli soleil. Une bonne vingtaine d'appellations présentes, des conférences, des débats, des dégustations et du jazz, Festi Bacchus avait tout pour attirer l'oenophile.   

Après un petit tour du propriétaire pour repérer des appellations que je ne visiterai pas dans les mois à venir, je m'arrête au Chateau d'Agel de l'appellation Minervois. Dégustation expresse des Bonnes, un assemblage de Carignan, de syrah et de grenache, ouvert depuis plusieurs heures et à température plus qu'ambiante. Un rapide mot sur le domaine avec la propriétaire avant qu'une anglaise ne vienne nous interrompre à la recherche d'un vin blanc dont les caractéristiques lui échappent complètement : what do I wanna say? Je m'empare d'un fascicule et déguerpis. Direction Bruguairolles, dans l'Aude.

Première rencontre, avec Arnaud Vivancos qui vient de quitter Carcassonne pour s'installer à Paris et y vendre le vin du Domainemedium_gayda1.2.jpg Gayda. "Bonjour, je vous fais goûter notre blanc?" me demande Arnaud, un petit bonhomme aux allures de pillier de rugby à XIII. "Je viens de boire du rouge, lui réponds-je désolé,  je ne vais tout de même pas enchaîner sur un blanc! M'enfin, heu, qu'est-ce que c'est?" "L'Archet: un 100% maccabeo planté sur des sols schisteux..." "Dans ce cas!" Un joli nez minéral mais aussi de fleurs blanches qui ravirait plus d'un amateur. Je ne serais pas contre avoir cet Archet dans ma cave : pas inutile d'avoir plusieurs cordes à son arc. A suivre : la Cuvée Occitane, florilège des cépages de la région : 40% grenache, 30% syrah, 15% carignan, 10% mourvèdre, 5% cinsault. Elle est gouleyante et fruitée, et se boira autour d'un plat simple avec des amis. Enfin, nous finissons par le Chemin de Moscou, un Vin de Pays de grande qualité, qui mérite de meilleures conditions pour l'apprécier à sa juste valeur. Asssemblage de syrah (50%), de grenache (40%) et de cinsault (10%), cette cuveé d'un faible rendement, vendangée, triée à la main et élevée 22 mois en fût de chêne français, offre effectivement un très grand potentiel. Des notes de cerise et déjà de subtiles effluves de cacao, on est indéniablement sur un grand vin. Le terroir français offre décidément des choses imprévisibles. Du jamais bu, en quelques sorte. Oh, j'oubliais! Pour les gens de passage dans la région : vous rendre chez les parents d'Arnaud au Moulin de Trèbes. Il paraît qu'on y mange très bien, les pieds dans l'eau du Canal du Midi!

Quittons l'Oc pour le Sud-Ouest, le Gers. Dans la série j'en-n'ai-pas-dans-ma-cave (surtout parce que je n'ai pas encore trouvé celui qui me fera chavirer), j'ai nommé un bon Madiran. La Cuvée Charles de Batz 2004 du Domaine Berthoumieu est conforme à ce qu'offre le cépage tannat. La robe est intense, foncée, d'un rubis profond. Le nez est typé, puissant, aux arômes de fruits noirs (cassis, mûre) réhaussés par des notes animales (cuir) et épicées. Une étonnante complexité aromatique! Les tannins sont virils mais élégants en finale. Un vin qui s'assouplira avec le temps. Je repars également avec un Tanatis, un vin de liqueur du sud-ouest, dans la veine du Maury, qui sera parfait sur un dessert à base de chocolat. Un joli placement assurément, pour 25€.

Suite et fin de nos dégustations en plein air. Nous restons en Sud-Ouest mais remontons au nord, pour Cahors. Je repars avec trois flacons du Clos Troteligotte qui m'ont paru tout simplement très bons, et même excellents, dans des conditions qui restent celles des foires, et ce pour 8 (Tradition), 9 (K-or) et 20€ (CQFD). En effet.

Et enfin, je ne mentionnerai pas ce malotru de vigneron des Côteaux du Tricastin, un rustre sorti de ses montagnes dont le but était vraisemblablement d'aller cuver les litres de vin ingurgités pendant cette longue journée. Le Mas des Mûriers : des vins conviviaux. Pas comme leur propriétaire qui vous fait déguster des fonds de bouteilles de vin chaud.

Après cette soirée passée à Festi Bacchu, sorte de fête des vins dans lesquels les vignerons et leurs agents vous font goûter des ersatz de leurs production, à deux pas du Cours Saint-Emilion, il m'est apparu que si certains exposants parvenaient à délester les parisiens de quelques dizaines d'euros, cette foire avait avant tout pour but d'aller boire un coup et de faire quelques rencontres. Cependant, présenter cette manifestation comme un événement incontournable pour les amateurs de vin me paraît légèrement exagéré.

Commentaires

Neanmoins, ce domaine Gayda est une petite pépite à faire découvrir.
Charmeurs et non dénués de caractère, ils méritent notre attention.

Que dire des vins de Issaly, également ? Quel panache, superbes de complexité et si déroutants...sans oublier ce petit vin de graves, élaboré par un tout jeunot d'à peine 24 ans, qui se montre tout aussi fougueux que son vin si prometteur...

Certes, pas un rendez-vous incontournable, mais tout du moins un endroit où découvrir des futurs talents...mais chut, hein ?

Ah si, des atelies interessants, avec des intervenants de 1er ordre...!!! ;-)

Emmanuel D.

Écrit par : Emmanuel sommelier | dimanche, 09 septembre 2007

Moi aussi j'y etais avec une amie.
Nous y avons passé une tres agreable aprés midi.
Mais il est vrai qu'il fallait fouiller pour trouver une ou deux pépites.
Il est vrai que je me suis concentré aussi sur le sud ouest, gaillac, cahors, madiran.
Et la que vois-je ? une bouteille que je connais pour en avoir deguster une bouteille avec des amis pour mon anniversaire, "le vin de l'oubli" 1998 du Domaine de la Ramaye (Michel Issaly) http://www.lavinia.fr/LaviniaFR/ficha.aspx?Id=9267
Ce vin de cépage Mauzac élevé sous voile est digne d'un tres bon vin jaune de Savoie.
Ce petit domaine propose aussi un blanc sec magnifique comme je les aime c'est a dire complexe et avec une finale épicée.
http://www.lavinia.fr/LaviniaFR/ficha.aspx?Id=9310
En rouge 3 cuvées sont proposées (principalement à base de Duras et de Braucol).
J'ai surtout apprécié la premiere cuvée "QVY" à 8 € qui était trés equilibrée entre le fruit et les épices. Les autres cuvées sont moins accessibles et sont plus à attendre.
Donc je suis repartis avec 2 cartons sous les bras 1 de blanc sec, et un autre de QVY en rouge.

Écrit par : Cedric | lundi, 10 septembre 2007

Une petite foire au vin, je n'est retenu que deux producteurs, Domaine Gayda avec sa Cuvée Occitane et Chemin de Moscou, très bonne mais à garder quelques années au 5 à 10 ans cela fait pas mal, mais c'est un grand vin à prix très abordage, et Clos Troteligotte , le Kor et le La Perdrix superbe rapport qualité à garde environ 3 à 5 ans ou à boire tout de suite mais après l'avoir ouvert au moins 2 bonne heure avant de le servir.

Écrit par : Jean Marc | lundi, 10 septembre 2007

Tres sympa ce festival à bercy ! Personne ne parle des Bordeaux, pas des grands crus, mais de ces petites propriétés familiale de passionnés. Je suis tombé amoureux d'un Entre-deux-mers, appelation pour laquelle j'avais pourtant des préjugés. frais fruité et long en bouche, sorti du frigo c'est un régal! Ce même jeune producteur m'a fait gouter sa mini cuvée (de 4 ou 5 barriques!) de premières côtes de bordeaux, excellent pour un 2003!

Écrit par : martin | vendredi, 21 septembre 2007

"Personne ne parle des bordeaux"? C'est étonnant, ça ;-)
Ceci dit, je suis tout à fait d'accord sur la très bonne qualité de l'Entre-deux-mers. J'en ai un souvenir personnel aussi. A bientôt, Martin.

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | vendredi, 21 septembre 2007

Qualité et goût impressionnant. Sans oublier le prix qui est abordable.

Écrit par : Phytothérapie | mercredi, 23 février 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu