Avertir le modérateur

samedi, 15 novembre 2008

Vin d'Espagne : la sélection de VINSURVIN.

 

don_quixote_pp_028_hi.jpg

Au sein du paysage viticole espagnol, les seules références furent longtemps les vins de La Rioja ou ceux de La Ribera del Duero. Mais l’Espagne, un pays à la tradition viticole ancestrale, présente un terroir vaste et varié. Et des vins de qualité, à condition de faire les bons choix. Petite revue des flacons (rouges) à découvrir.

Quelle(s) régions? Constituons-nous un panier qui fasse un peu le tour des régions viticoles espagnoles. Les deux plus connues viennent d'être citées. Ajoutons-y Castilla y Leon, Catalogne et Castilla y Mancha.

1. Viñedos y Bodegas Pérez Arquero, Biazu Ecológico, 2004, rouge, 13,5°, Castilla y Mancha, 7,70€. Un de mes toutmedium_biazy2.GIF premiers espagnols. Bu à l'apéritif avec serrano, coppa et pancetta, fruits et légumes frais... Bouche ronde de bonne ampleur, fruitée, gourmande. C'est bon! Très bon rapport qualité / prix.

2. Adrada Ecológica, Kirios de Adrada Joven, 2005, rouge, 14°, Ribera del Duero, 9,90€. Voilà le vin idéal pour découvrir l'esprit espagnol. Premier vin de culture biologique de la Ribera del Duero, une cuvée superbement typée par le fruit intense et la vigueur tannique caractéristique du cépage tempranillo. Conviendra parfaitement sur une paëlla ou des tapas. Ou lors d'une soirée Auberge Espagnole!

3. Val de los Frailes, Selección, 2001, rouge, 13°, Castilla y Leon, 10,15€. Une robe d'un magnifique pourpre avec des reflets aubergines. Nez expressif de petits fruits rouges (baies, fraises des bois) et très poivré évoluant vers des fruits confits. En bouche, l'attaque est franche et ample. Le vin est bien equilibré, élégant, racé. Relativement corpulent, il offre des tannins très présents à l'ouverture mais qui s'arrondissent sur la durée. Un vin assez complexe: chocolat noir, arabica viennent agrémenter la bouche. Une pointe plus boisée, voire de boîte à cigares se dégage en finale. La première impression est tout de suite très favorable tant ce vin offre énormément de plaisir. Assurément un de mes espagnols préférés. 

medium_lasendal.gif4. Capçanes, Lasendal Garnacha, 2004 Rouge, Catalogne, 14º, 11,25€. J'ai acheté ce vin parce que j'ai lu ça: Un vin rouge élaboré majoritairement à partir de Grenache, au rapport qualité-prix aussi attractif qu'inhabituel. Il est produit par Celler Capçanes, une coopérative formée par 120 adhérents, qui compte 250 hectares répartis sur toute la géographie de la province de Tarragone, comme Capçanes ou La Serra.
Le Lasendal est un vin aux arômes de fruits mûrs (prunes), de cuir et d'épices. Le final est légèrement tannique. Un modèle de grenache, à savourer dans sa jeunesse (durant les 2 premières années après sa mise en bouteille).

5. Gran Sangre del Toro, 2001, Rouge, Catalogne, 13,5°, autour des 14€, au coeur de Penedès, à deux pas de Barcelone. Nous y découvrons notamment un subtil (et très connu chez les amateurs) Gran Sangre del Toro, produit par la grande famille Torres. Né d'un assemblage de cépages typiquement espagnols (Garnacha, Cariñena et Syrah), ce vin est, selon les millésimes, marqué par d’affriolantsmedium_sangre.gif arômes de cerises confites, d'exhubérantes notes de mûre, de cassis bien mûr. Notre Gran Sangre 2001 (donc, Reserva) a révélé des notes appuyées de mûre effectivement. Le vin nous a conquis par sa subtilité, sa finesse, pour ne pas dire son raffinement. Remarquablement équilibré, il présente des tannins soyeux. Après ouverture, les fruits s'effacent pour laisser place à des notes de bois noble et de cigare, mais de façon très homogène et réservée. Un vin somme toute discret, humble et élégant. Servi à l'apéritif, comme sur des plats, on ne peut qu'être charmé par cet espagnol.

Pour contraster un peu le tableau, comme dans les vins français, on ne peut pas toujours être satisfait avec les vins d'Espagne. Nombreuses sont les bodegas à jouer la carte du boisé, sans vergogne. Cela a pour conséquence de détruire complètement les vins, leur fruité, leur matière, leur structure.  Devenus lisses, sirupeux, "détaninés", sans vigueur, ils n'ont aucun intérêt. Mais parole de VINSURVIN, ce ne sera pas le cas avec la sélection du jour ! Et, hasta luego !

Où trouver ces vins ?

Sol et Vino, 164 rue Legendre, Paris 17. Tél: 01.42.63.93.80

Lavinia, 3 Bd de la Madeleine, Paris O1.

Commentaires

Bonjour,
Juste pour signaler à vos lecteurs que nous avons également un site : www.lavinia.fr
que notre sélection du mois est visible ici : http://www.lavinia.fr/LaviniaFR/listados.aspx?op=PROM&promo=58
et tous nos vins espagnols sont là :
http://www.lavinia.fr/LaviniaFR/categorias.aspx?Id_Cat=34&Id_Parent=2
Cordialement,
LAVINIA

Écrit par : Lavinia | lundi, 18 juin 2007

Je ne sais pas si c suite à mon commentaire sur le post " un vin chilien" mais merci pour ces suggestions détaillés.

A bientôt

Écrit par : laflute | mercredi, 27 juin 2007

Bonsoir,

Arrrgggg, cet article est un outrage que dis-je une offense à cette superbe région qu'est l'Andalousie productrice d'un divin nectar appelé Jerez (que nos voisins de la perfide Albion appellent Sherry et nos concitoyens Xéres). Même pas cité. J'en suis tout boulversé!!

Une lichette de serrano avec un verre de fino, et c'est le ciel garanti!

Pour l'information, le premier site qui m'est tombé sous le Google : http://www.sherry.org/francaise/index.htm, pour la dégustation, à la maison quand vous voulez!

Kristiiiin's Husband

Écrit par : Kristiiiin's Husband | jeudi, 27 septembre 2007

Mea Culpa senior, enfin... disculpa! Effectivement, le tour des vins espagnols n'est pas exhaustif. Ce n'était pas faire offense au Jerez dont la réputation, c'est certain, n'est plus à faire. Pas venu à l'esprit, simplement! Si le Xéres manque donc à l'appel (ce blog traîte de vin, pas de vinaigre... oh, je plaisante!!) , je vous garantis qu'après (et seulement, après!) dégustation, l'oubli sera réparé.
Hasta luego hombre y un grande Ola a mi amiga Kristiiiiiin(a).

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | dimanche, 30 septembre 2007

Une fois n'est pas coutume, je recommande un Ribera del Duero que j'ai rencontré cette semaine : Torremoron Crianza 2005.
Au nez : épices (cannelle ?), tabac, un peu de menthe. En bouche, fruits noirs (cerises), café, cacao, délicatement boisé...
Un vin parfait pour les soirées d'hiver qui s'éternisent, après un bon repas, au coin du feu. Assez loin de l'idée qu'on se fait du soleil espagnol, mais qui a tout autant le pouvoir de nous réchauffer !

Écrit par : Julie | samedi, 15 novembre 2008

Toujours aussi fidèle Julie, merci, ça fait plaisir ! Merci pour ce Torremoron, qui, à ta description très précise, a l'air très alléchant... Où peut-on le trouver ?
Et on te voit quand aux TupperWine?!
Biz !

Écrit par : Fabrice (VINSURVIN) | dimanche, 16 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu