Avertir le modérateur

mercredi, 18 avril 2007

Accord mets et vin? Non, accord saisons et vin!

medium_gaypride.jpg 
TELS QUE METS ET VINS, SAISONS ET VINS DOIVENT AUSSI S'ACCORDER.

"Voilà, c'est fini" comme le chante Jean-Louis Aubert, d'ailleurs croisé samedi soir Salle Pleyel au concert du grand Alain Bashung. Finies les températures froides et hostiles invitant l'oenophile à toutes les attentions dans ses choix vinicoles. Ces deux dernières semaines, l'on déboucha certainement le dernier Cahors avant longtemps, l'on révéra sans doute le dernier Vacqueyras à Radis Rose et carafa le dernier Faugères rouge de chez Louison. Couchés sur leur lit de métal, sept étages plus bas, dans leur chambre-forte de pierre, leurs homologues mûrissent sereinement. Dans un an ou plus, ils s'offriront à nous, riches de cette année passée à méditer sur les contrées qui les virent naître. Gorgés de rêves et de contes, la litanie de leurs arômes nous comblera comme nous comblent les paysages qui les nourissent. 

L'excellence viticole française. Sud-Ouest, Côtes du Rhône et puissants Languedociens ont déjà  laissé place à de nouveaux acolytes. Moins corpulents, moins corsés, plus légers, plus aériens. Monade 2001 de chez Guilhem Coste  a tenu toutes ses promesses le week-end dernier en pleines températures estivales. Cinq ans d'attente récompensée par cet assemblage de syrah, grenache, carignan! Attention, perle rare! Guilhem Coste, indépendant et libre comme l'air ne prendra plus la peine de faire les démarches pour obtenir l'appellation d'origine contrôlée. Trop bureaucratique, trop sclérosée et obtuse, l'institution viticole française devra se passer de ce créateur, que dis-je, de cet artiste, comme il existe encore en France. Et Dyo merci. Les Monades resteront donc un Vin de Table, certes, mais elles demeurent à mon humble avis la fidèle expression du terroir des Terrasses du Larzac : puissance, concentration, tannins, fruits, arômes, complexité, longueur. On touche à l'excellence de la viticulture française.

Les jardins languedociens. Comme si cela ne suffisait pas, le premier pique-nique de l'année au Parc Monceau (1) s'est vu gratifié d'un Mas des Brousses de Nathalie Combes, à qui une année en cave fit le plus grand bien. Plus dans l'élégance et dans la finesse que le Monade, le vin s'est ouvert progressivement pour offrir une farandole d'arômes et de fragrances de jardin languedocien qui donna envie de s'envoler pour Puéchabon, terre du péché en question.

Ainsi, si l'accord met et vin est primordial lors d'un déjeuner ou d'un repas, on peut également considérer qu'il serait indélicat de boire certains vins à certaines époques de l'année. L'accord saison / région n'est donc pas à négliger. Cependant, rien n'est interdit! Les vins cités ci-dessus trouveraient certainement leur place sur une table aux mois de novembre ou février! Mais, pour schématiser, la température extérieure invite à la dégustation de flacons issus de régions précises. Douceur printannière et chaleur estivale conduisent vers des vins légers et frais quand la fraîcheur de l'automne et la froideur de l'hiver s'accordent plus naturellement avec des vins plus concentrés, plus corpulents, et chambrés.

Quels vins rouges lorsque le mercure passe les 26°C? (19° pour les Côtes d'Armor)

  • Le Beaujolais. Le cépage gamay offre l'expression du vin léger par excellence.

- Brouilly ; Chiroubles ; Juliénas...

  • Le Mâconnais. Quand le pinot noir offre des rouges légers et fruités.

- Maranges ; Marsannay ; Mercurey.

  • La Loire. Entre gamay et cabernet, cette région offre un joli pannel de vins légers. Tentez les rosés que certains vignerons s'aventurent à faire entre Tours et Saumur.

- Gamay de Touraine ; Saumur-Champigny ; Bourgueil...

  • Le Languedoc-Roussillon. La région peut se targuer de produire d'excellents rosés.

- Faugères, Montpeyroux, Saint-Chinian sont autant d'appellations à explorer dans les rosés ; certains Fitou (rouges)méritent l'ouverture, le soir, dehors, au son des cigales. Ou des moissonneuses-batteuses!

  • Sud-Ouest. En dehors des sud-ouest charpentés et puissants, la gastronome au sud de Bordeaux sait se faire légère.

- Buzet, Cahors "modernes" ; Côtes du Marmandais ; Pécharmant.

Evidemment, cette sélection ne se veut pas ostraciste. Des vins puissants tels que ceux de Châteauneuf du Pape, de Saint-Joseph ou du Minervois, un soir d'août, sur une côte de boeuf grillée, en enverront plus d'un au paradis!

(1) Premier pique-nique mais peut-être dernier pique-nique hélas puisque nous apprenions le jour même dans la presse, non sans une certaine affliction, que le maire du 8ème arrondissement (dans lequel est situé le Parc Monceau, lui même en bordure de "notre" 17ème) envisage de fermer l'accès aux pelouses (pour quelles raisons?) et de réserver la fréquentation du Parc aux seuls habitants de son arrondissement, à cause des "jeunes qui dérangent tout le monde". Pour ce faire, il envisagerait d'autoriser l'accès au parc uniquement sur présentation d'une pièce d'identité! Des méthodes absolument scandaleuses, qui ne sont pas sans nous rappeler, une fois de plus, et celles du candidat de l'UMP et celles d'une sombre période.

16:25 Publié dans VIN & METS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu