Avertir le modérateur

vendredi, 30 mars 2007

"Nîmes s'anime": précisions

medium_crise.jpg
"La crise? Quelle crise?"

A lire certains vignerons (dixit Iris), j'ai eu semble-t-il une interprétation un peu trop pittoresque, onirique, ou littéraire de l'affiche de la Remise 2OO7, le jeudi 29 mars dernier; la situation des viticulteurs étant bien différente. Enfin, en même temps, qui va faire rêver les internautes si les vignerons ne peuvent plus le faire?! Donc, là où je devinais un homme "suspendu à un fil et muni d'une perche, [semblant] évoquer le subtil équilibre qui compose les vins du sud", les gens du métier verraient, eux, "un viticulteur suspendu sur une corde raide" et financièrement au bord du précipice. Là où j'évoque un vigneron "perché au-dessus de son pays, de ses vignes et de son histoire", d'autres voient un homme qui "comtemple une dernière fois son paysage aimé" avant "de se précipiter en bas". La situation est-elle si désespérée? Les amateurs de vin se mettent-il le doigt dans l'oeil en élevant la viticulture au rang des métiers mytiques?

Entre vision idéaliste et discours réaliste, entre passion et raison, enthousiasme et pessimisme, il semble que l'image que se font certains amateurs de vin soient loin du quotidien vécu par certains producteurs. Cependant, à bien y regarder, on a tout de même du mal à comprendre comment le pays roi de la viticulture par excellence depuis toujours soit atteint par une crise de la sorte. Si l'émergeance des vins du nouveau monde, de modifications dans les comportements sociaux ou encore de la peur du gendarme jouent des rôles prépondérants, difficile somme toute de justifier cette crise uniquement par ces seuls événements. On est efffectivement en droit se demander si la France, qui a les moyens de ne produire que du bon vin, n'aurait pas intérêt à vanter davantage les bienfaits du vin (français) et à élever considérablement le niveau de l'AOC afin de redonner à ce seigneur ses lettres de noblesse. En attendant, je vous propose un petit passage en revue "évolutif" de la situation sur l'état de la crise viticole en France.

  1. Ca va mal. 

La confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF), réunie en congrès national à Labège, dans la banlieue toulousaine, entend lutter contre la grave crise frappant la viticulture, par une refonte complète de sa stratégie. wineatlas.net, 12/07/06.

« La situation est catastrophique : à l'exception de quelques niches comme le Chablis, ce sont aujourd'hui 80 % des viticulteurs qui sont en difficulté, y compris dans des régions prestigieuses telles le Beaujolais ou le Bordeaux », explique Denis Verdier, président de la confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF). wineatlas.net, 12/07/06.

     2. Enfin, ça dépend pour qui...

Dominique Bussereau, le ministre de l'Agriculture, confiait encore récemment qu'« en réalité, nous parlons de crise viticole mais il y a aussi, à l'intérieur du vignoble français, des viticulteurs en bonne santé », wineatlas.net, 07/2005

De Châteauneuf-du-Pape à Rasteau, en passant par Tavel et Gigondas où les vendanges se poursuivent, les vins de la vallée du Rhône (sud-est), dopés par des marchés étrangers en forte progression et portés par les crus célèbres entrevoient la sortie de crise mais restent fragiles. wineatlas.net, 21/09/06.

     3. C'est la faute du consommateur: il est trop con pour savoir lire une étiquette. Il faut tout lui expliquer.

Pour Denis Verdier, président de la CCVF, « il faut simplifier l'offre, faire émerger des marques sur des produits de cépage, car le consommateur non initié est aujourd'hui perdu devant la complexité de ce qui lui est proposé dans les magasins ». wineatlas.net, 12/07/07.

Languedoc-Roussillon, Sud de France. Telle est désormais la dénomination du premier vignoble mondial qui s’unit pour partir à la conquête de nouveaux marchés, seule alternative à la sévère crise viticole actuelle. wineatlas.net, 27/02/07.

vinsurvin: Il n'y a qu'à carrément enlever "Languedoc-Roussillon", ni les français, ni les étrangers ne savent où sait. Même de Montpellier à Perpignan, on se demande. On pourrait écrire "Mauvais / passable / convenable / satisfaisant / bon / très bon / excellent / exceptionnel / inclassable vin rouge du sud de la France", en entourant la mention utile. Mais pas sûr que les gens comprennent.

     4. Il faut demander au client ce qu'il aime, et le lui faire. Comme à l'école, c'est l'élève qui décide quoi apprendre.

La solution prônée par la CCVF marque un tournant : il faut abandonner la culture de producteurs, encore trop tournée vers la défense syndicale, au profit de la culture d'entreprise tournée vers la satisfaction des besoins clients. wineatlas.net, 12/07/07

Il me faudrait des grands crus de Bourgogne aux alentours de 2€ pièce. Là, je serais satisfait. C'est possible?

     5. La solution: remplacer le vin par une boisson pour jeunes! Le jeune, il y verra que du feu, le jeune!

Cette recherche des goûts du client est illustrée par une communication faite lors du congrès sur le concept « WineHot », lancé par les Jeunes vignerons coopérateurs de l'Hérault qui vont prochainement déposer la marque : il s'agit d'un cocktail à base de deux tiers de vin, d'eau gazeuse et de sirop destiné au marché des jeunes adultes. wineatlas.net, 12/07/07.

C'est décidé, pour éviter que mes élèves ne boivent de cette infâme potion qui n'aura que pour effet de les habituer au sucre (comme si ce n'était déjà fait), de nuire à leur santé et de les éloigner encore plus du goût du vin, j'envoie une classe visiter un vignoble l'année prochaine. J'estime qu'il est aussi du devoir de l'Education Nationale d'initier ses jeunes citoyens à la connaissance d'un symbole aussi ancré, profond et fondamental de la culture française. L'occasion également de créer du lien et de la cohésion sociale autour d'un seul et même symbole. Qui pour acceuillir des lycéens de banlieues au printemps 2008?!

PS: A noter que le sujet avait déjà été abordé, ici, sur vinsurvin, le 1O décembre 2OO6.

Commentaires

En france l"eau est aussi chère que le vin
et elle coûte moins cher à produire.

Écrit par : Laugé | samedi, 31 mars 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu