Avertir le modérateur

mercredi, 31 janvier 2007

LE SAVIEZ-VOUS?

medium_banquise_2.jpg

 Saison 1, Episode 6. Astuces pour refroidir un vin rapidement. 

Des amis débarquent à l'improviste, le vin (blanc) ou le crémant ne seront jamais frais pour l'apéro! Mais comment faire? Pour faire refroidir une bouteille de vin au réfrigérateur, il faut compter de deux à quatre heures. Solution numéro un: mettre la bouteille dans le freezer. Attention à ne pas l'oublier! Trente minutes la refroidiront considérablement.  La façon la plus rapide consiste à immerger la bouteille dans un seau rempli de glaçons et d’eau. Mais, les glaçons seuls sont moins efficaces. Il suffit alors d'ajouter du sel à l’eau pour obtenir des résultats encore plus rapides. Détails.

medium_bouchons67.jpg

Saison 1, Episode 5. Le goût de bouchon.

Le goût de bouchon est un terme assez large décrivant un groupe d'odeurs et de goûts indésirables trouvés dans une bouteille de vin. Bien que des études récentes aient prouvé que d'autres facteurs pouvaient être responsables de ces défauts (tonneaux de bois, conditions de stockage et de transport des bouchons et du vin), la responsabilité est imputée généralement et uniquement au liège. Souvent, il n'est même pas besoin de goûter le vin pour repérer ce goût de "moisi": il se repère instantanément au nez. Il est donc important de sentir et de goûter son vin avant de le servir aux convives. Ne pas hésiter à le mentionner au restaurant: la plupart des serveurs ne connaissant rien au vin, il ne serait pas de bon goût (de bouchon) de remettre la parole du client en doute. Rien ne peut être fait avant ouverture pour s'assurer de l'absence de goût de bouchon. Par contre, certains conditions sont à proscrire si vous gardez du vin (vibration, lumière, température inadaptée, produits chimiques, peinture...).  

Ce problème touche environ 10 % de la production vinicole mondiale et entraîne des pertes annuelles estimées à 540 millions d'euros pour 2004. Cette écart entre une qualité attendue et une qualité obtenue laisse la place à l'innovation et aux nouveaux systèmes de bouchage: bouchons synthétiques (oranges: la classe...), capsules à vis... dont on est en droit d'attendre une performance technique supérieure. Problème: si les capsules garantissent l'absence de goût de bouchon, elles sont esthétiquement rédibitoires et privent l'amateur de vin de bonheurs fondamentaux. Ôter à ce dernier le rituel du tire-bouchon, le bruit inimitable à l'ouverture et le plaisir de porter le bouchon au nez pour en saisir quelques arômes (de bouchon!) c'est l'emputer de rites immuables plus indissociables les uns que les autres. 

La semaine prochaine: quelle température pour quel vin? Qu'est-ce que la robe d'un vin?

Commentaires

D'ailleurs je n'ai jamais trop compris pourquoi la plupart des connaisseurs sentent le bouchon apres avoir ouvert la bouteille.
Je ne pense pas que l'on puisse deviner si un vin est bouchonné, en faisant cela.
Pourriez vous m'eclairer sur cette pratique ?

Merci.
Cedric

Écrit par : Cedric | mercredi, 31 janvier 2007

Le pied du bouchon ayant été au contact du vin (ce qui pourrait d'ailleurs expliquer ce goût de bouchon, simple hypothèse...), sentir ce dernier apporte de suite une indication sur les premiers "arômes". Le fait que ça ne sente strictement rien (surtout de mauvais) rassure le sommelier en quelque sorte. Mais on peut également détecter les premiers arômes du vin, comme le fruit par exemple. Enfin, je crois que ce geste fait aussi parti du folklore et s'avère un simple réflexe. Personnellement, je ne renifle pas (encore) les capsules à vis.

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | mercredi, 31 janvier 2007

le gout de bouchon est aussi du par le chlore. en effet le liege est nettoyé et desinfecté avant de prendre la forme de bouchon. c'est pourquoi l'emploi de chlore est tres limité dans les chais pour ne pas contaminer le vin. le chlore est tres volatile.
Il existe maintenant des bouchons synthetiques de type nomacork qui permettent un echange vin/air tres important pour le bon vieillissement du vin.
ceux ci sont surtout utilisés pour les vins blancs et rosés car nous n'avons pas assez de recul pour les vins rouges

Écrit par : emmanuel | mercredi, 31 janvier 2007

Merci d'avoir complété Emmanuel.

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | mercredi, 31 janvier 2007

OK merci pour vos precisions.
Sinon rien a voir, mais est ce que vous allez au salon Vinomedia ce week end sur Paris ? Vers porte de charenton ?
http://www.vinomedia.fr/salons/particulier/domaines/appellation.asp?id_region=®ion=Appellations

Si oui avez vous des domaines a me conseiller ?

Merci
Cedric

Écrit par : Cedric | jeudi, 01 février 2007

Un peu tard pour obtenir des invitations, dommage. La liste est longue pour l'étudier en détail. Plusieurs facteurs peuvent rentrer en compte pour faire vos amplettes: vos envies, votre budget, votre place pour stocker, si vous faites de la garde ou non. Profitez peut-être des régions dans lesquelles vous êtes le moins à même de vous déplacer (genre Corse, Sud-Ouest, Languedoc-Roussillon...). En ce moment je bois des vins corpulents, épais, puissants: ces régions peuvent répondre à ces envies. Bon salon alors!

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | samedi, 03 février 2007

Votre chiffre de 10% de bouchonnés est faux : il suffit de travailler avec des maisons compétentes et vous déscendre en dessous de 1 pour mille - Renseignez-vous sur les leaders actuels du marché et vous trouverez des clients plus que satisfaits

Les bouchons synthétiques oxygènes beaucoup trop les vins dés les 3 premiers mois : lisez l'étude parue en novembre 2007 dans la revue des oenologues et s'il vous plait arrêtez de publiez des chiffres et propositions inexacts.

L'industrie du liège est une industrie européenne contrairement aux bouchons synthétiques - le leader mondial du liège fait travailler plus de 150 personnes en France et est le seul à investir massivement dans notre économie

Seul le liège est à l'heure actuelle recyclable et écologiquement sain pour notre planète alors réflachissez bien avant d'avancer n'importe quoi

Écrit par : gaspoz | mercredi, 12 décembre 2007

Cher Gaspoz,

Que vous vous insurgiez contre des chiffres que vous jugez faux, certes, je ne suis pas là pour en juger, je ne connais pas les données exactes (après renseignement : entre 2 et 12% des bouteilles).
Mais cet article mérite-t-il une telle réaction ? D'autant que ce que vous avancez est faux : on ne peut recycler le liège pour faire des bouchons, déjà, ce qui veut dire que tous les bouchons de liège actuellement sur les bouteilles, et fabriqués aujourd'hui, sont neufs, et participent à un désastre écologique dans les forêts de chênes-liège, notamment en Algérie. Comptez en plus que la très grande majorité des gens ne savent pas qu'ils sont recyclables donc... ne les recyclent pas !
Cela dit, le fameux rituel du tire-bouchon, et surtout la délicieuse odeur d'un bouchon (en liège) qui vient de sortir de sa bouteille (oui, moi c'est parce que j'aime l'odeur, que je le sens, simplement)...
Amicalement,
Julie

Écrit par : Julie | jeudi, 13 décembre 2007

Renseignez-vous mieux car avec de bons fournisseurs le taux de bouteilles bouchonnées ne dépassent par 1 pour mille.
OUI le bouchon est recyclable mais bien sur pas en bouchon naturel : mais beaucoup d'autres applications utilisent du liège recyclé.

La fôret de liège n'est en aucun cas menacée car il ne s'est jamais autant planté de chênes lièges que ses 60 dernières années 150.000 Ha de ^forêt ont été plantés ses 15 dernières années: c'est l'arrêt des bouchons en liège qui est néfastes à la survie de la forêt car les paysans propriétaires de ces forêts seraient alors obligés d'arracher ses arbres devenus plus rentables pour faire de l'agriculture nécessitant bien d'autres apports en eau et autres engrais : engrais et pesticides sont interdis dans les forêts de chêne liège

alors s'il vous plait arrêter de propager de fausses vérités : cela nuit à une industrie aujourd'hui indispensables à l'économie de l'europe, du portugal et de la France et aussi à l'équilibre écologique de notre planète

le WWF soutient l'activité bouchonnière et de plus en plus de producteurs affichent le label "Cork Mark" sur leurs bouteilles

Écrit par : gaspoz | jeudi, 13 décembre 2007

À Saint-Puy, le vin sauvage est d'ail- leurs la marque du domaine ... Car il existe trois sortes de vins effervescents, l'antonyme du vin « tranquille ». ...

Écrit par : installateur antenne vaucluse | vendredi, 29 avril 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu