Avertir le modérateur

dimanche, 21 janvier 2007

Gigondas c'est gigontesque!

 

medium_vignoble_rhone.png
 
Carte des vignobles des Côtes du Rhône Septentrionales et Méridionales.

medium_vignoble_C_du_Rhone_nord.2.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Frustration sur la Nationale 7. Aujourd'hui, direction Gigondas! Avant toute chose, prendre une carte de France. Se concentrer sur le quart sud-est. Repérer la N7 entre Vienne et Orange. Je vous épargne la chanson de Trénet. Nous commençons par les Côtes-du-Rhône Septentrionales, c'est à dire dans la moitié nord de cette grande région viticole française. Bifurquer à l'ouest sur la N86 afin de traverser Condrieu et les Roches de Condrieu.  Un petit bonjour personnel à la capitainerie et à l'oncle Claude qui rénove sa péniche. Direction Saint-Joseph. Les vignes se trouvent sur ces versants escarpés. De grands panneaux indiquent le nom du maître des lieus: Guigal. Tout au long de la route, les vignerons vous convient à des dégustations. Pas le temps de s'y arrêter aujourd'hui! Les vignerons de France et de Navarre connaissent-ils la frustration de l'amateur de vin? Celui qui passe dans leur région mais ne puit leur rendre visite, faute de temps, d'argent et de place, guidé aussi par des choix subjectifs et pas forcément des meilleurs! Mais c'est le jeu. Nous arrivons sur Tain-l'Hermitage, c'est écrit en grand sur ce mur qui longe le Rhône. Hermitage, Croze-Hermitage: tout un programme pour l'amateur. A condition de trouver les vignerons, chose pas évidente la première fois. Je pense au domaine Collonge à Mercurol, bien caché dans les vignes! Il m'en reste d'ailleurs quelques 2003, bien cachés sous les fagots!

Blind test. Bientôt apparaîtront les panneaux indiquant la direction de Cornas. Le souvenir de cet excellent vin découvert un soir de réveillon de Noël ne s'effacera pas de si tôt. Merci papa! Les chats ne font pas des chiens. D'ailleurs, Gigondas est sûrement son vin préféré. Le passage de témoin a dû se faire le jour où il me fit un blind test un dimanche, à table, en famille: "On va voir si tu es si fort que ça, Monsieur-je-m'y-connais-en vin!" Personnellement, j'ai un peu horreur des blind tests. Vous savez, on vous fait goûter un vin sans vous montrer la bouteille. A vous deviner de quoi il s'agit. En présence d'amateurs, si on se trompe, on pourra toujours argumenter: la couleur me rappelle la Languedoc, Faugères, ce nez de fruits mûrs, un peu confituré, épicé en finale... Votre interlocuteur vous suit et comprend pourquoi vous vous êtes trompé. C'était un Patrimonio. En famille? Rien de tout cela. Tu trouves ou tu trouves pas! Tu t'es trompé: t'y connais rien. Votre égo en prend un sacré coup. Vous essayez de vous justifier mais personne ne veut rien entendre. Non, c'est bon. T'as pas trouvé. C'est tout. Papa me présente un très beau verre. La quantité de vin est parfaite. Elle atteint le niveau le plus évasé du contenant. Il ne m'a pas servi un "sceau". Ni un digestif. La robe est noire, très profonde. J'élimine la Loire, la Bourgogne. Le nez est de fruit noir, macéré et de fruits mûrs avec des notes de balsamique: typique de Gigondas? Non, typique du tout premier Gigondas que papa m'avait fait goûté alors que j'avais à peine 20 ans. Comment a-t-il fait? Mais je m'en suis toujours souvenu. Et je m'en souviendrai toute ma vie. Je ne prends pas le temps de le goûter. Quitte ou double, me dis-je. J'exulte: "Gigondas. 2003." Mon père explose de rire. Ma mère me regarde, admirative. Oncles et tantes sont soufflés. Attends, tu ne le goûtes pas? Pas la peine, je te dis que c'est un Gigondas de 2003. Et là, Dorothée me regarde et sort: "C'est bon, t'avais vu la bouteille dans la cuisine."

medium_vignoble_Rhone_Sud.2.gif Tribu guerrière. Nous arrivons désormais dans la partie sud de la région: les Côtes-du-Rhône Méridionales. Dans les coteaux du Tricastin, pays de la truffe, à l'est de Montélimar, on trouvera de très bonnes choses à des prix raisonnables. Cette région tient son nom d'une tribu guerrière jadis implantée là: les tricastini, une peuplade gauloise préromaine vaincue par les Romains. Cépage syrah oblige, les Coteaux du Tricastin offrent des nez puissants, à dominante d'épices. En bouche: concentration de tanins bien fondus, fruits noirs, notes de vanille et de cuir. Pour ne citer qu'un example. A l'extrême sud-est les excellentes Côtes du Lubéron. A goûter impérativement après une halte à Vacqueyras!

Calmer ses ardeurs. Ca roule bien jusque Gigondas, but de notre tournée des grands ducs d'aujourd'hui. Nous descendons chez la famille Chauvet. C'est ce domaine du Grapillon d'Or 2004, avec sa très jolie étiquette, il faut le dire (voir photo ci-dessous) qui m'a mis sur la voix. J'avais envie d'un vin puissant ce week-end. Nous étions partis sur ce magnifique Saint-Nicolas de Bourgeuil de chez David Drussé le week-end dernier et, allez savoir pourquoi, je voulais quelquechose qui dénoterait complètement cette fois-ci. Rien de tel me dis-je alors que de passer du Nord-Ouest, au Sud-Est. J'ai eu la très agréable surprise à la rentrée de septembre d'entendre Sylvain, un collègue, me dire: "Au fait, j'étais à Gigondas cet été, je t'ai ramené un carton de 2004. Tu n'as plus qu'à venir le chercher." Un peu jeune à son goût, il me conseilla de le garder un peu. Avisé le Sylvain! Effectivement ce vin devrait atteindre sa pléninude dans une petite dizaine d'années, au bas mot. Caraffé une bonne heure avant le service, il a somme toute su m'épater par les qualités qui font déjà sa force. Puissant, charpenté mais empreint d'une certaine rondeur: le passage en fût aura calmé certaines de ses ardeurs. Nous le bûmes avec un cake au lard et au fromage et l'accord fut parfait. Une robe profonde aux reflets rubis, un nez agréable aux arôme de fruits macérés, mêlés de notes plus douces (vanille) et une finale épicée. Un très bel example d'expression de l'assemblage grenache (80%) / syrah (20%). Un vin élégant, subtilement équilibré et qui promet de très bons moments dans le futur. Les Gigondas ont une place particulière dans mon coeur, et je suis certains qu'ils ne laisseront pas insensibles les amateurs que vous êtes! 

medium_accueil2006bis.jpg

Commentaires

Je suis très heureuse de constater que vous avez aimé notre nouvelle étiquette et que vous avez apprécié notre Gigondas.
Cela fait toujours plaisir de voir qu'il y a des amateurs et des connaisseurs des vins de notre région et de notre domaine.
Je vous souhaitons beaucoup de plaisir à vos proches et vous meme à la dégustation future de nos bouteilles.

Écrit par : CHAUVET | lundi, 22 janvier 2007

J'ai decouvert grace a vous un gigondas present au dernier salon des vignerons independants "le DOMAINE GRAND ROMANE", un rapport qualite-prix exceptionnel.
Je vous en remercie.

Écrit par : Cedric | lundi, 22 janvier 2007

Tout le plaisir est pour moi mon cher Cédric. Ravi de voir que mes modestes conseils portent leurs fruits! Et que le Domaine Grand Romane (http://vinsurvin.20minutes-blogs.fr/archive/2006/10/22/salon-des-vignerons-independants-porte-de-versailles.html) ait fait des émules! A la vôtre!

Écrit par : vinsurvin (la rédaction) | lundi, 22 janvier 2007

Merci "cote" ! Je vous invite plutôt à mettre VinSurVin 2.0 dans vos favoris http://vinsurvin-blog.com
A bientôt sur VinSurVin 2.0, j'espère !
Fabrice.

Écrit par : VinSurVin (la rédaction) | mercredi, 07 avril 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu