Avertir le modérateur

jeudi, 11 janvier 2007

Le Miraculé.

CET HOMME EST UN MIRACULE !

Coincé 24 heures dans son ascenseur, un parisien doit son salut à deux bouteilles de vin.

Il est 19hOO, mercredi soir dernier, lorsque Fanch Le Gwin-Ru, originaire des Côtes d’Armor, et demeurant dans le 17ème arrondissement de Paris, descend dans sa cave pour y chercher du vin. Grand amateur de bonnes choses, il reçoit des amis ce soir là, et il est «hors de question de ne boire que de l’eau, car comme dit le proverbe breton al lind zo mad evid am tremen gwad, les orties, c’est bon pour la circulation sanguine !» Devant ses nombreux Grands Crus (Grand Vin de Bordeaux 2002, Cuvée des Chasseurs 2005, Château Margot 2012…), le choix n’est pas facile d’autant plus qu'un de ses invités s’y connaît en vin car «il va au camping de Saint-Emilion tous les ans depuis vingt cinq ans.» Après mûre réflexion, M. Le Gwin-Ru remonte de sa cave vers le rez-de-chaussée, se léchant déjà les babines et espérant que son "Vin des Celliers du Caveau de la Tonnelle" fera des heureux.

Une terrible épreuve. Alors qu’il referme la porte de l’escalier donnant sur la cave, Fanch croise Madame Wang qui lui adresse ses meilleurs vœux en chinois : «Enfin, je pense,» avoue le néo-francilien. Bien décidé à retrouver ses convives, il appelle l’ascenseur et patiente trois, quatre minutes. Il est 19h22 et M. Gwin-Ru ne sait pas encore que dans quelques minutes il va vivre une terrible épreuve. Que sa vie va basculer. Il ignore que derrière cette porte rouge, c’est à la rencontre de l’enfer qu’il s’en va. L’ascenseur arrive : il monte dedans. La porte rouge grince et se referme derrière lui. Le rideau de fer patine, ripe et replie ses deux battants.

De très bons amis. A présent, M. Gwin-Ru est seul dans cette cage de 1 m2, seul dans l’ascenseur fou, seul face à son destin. Acte banal et quotidien, il presse le bouton « 6 ». Mais ce n’est pas vers le 6ème étage que monte l’hôte. Non. C’est vers l’inconnu. Passé le 2ème étage, l’ascenseur fait des soubresauts et s’arrête. « A ce moment-là, je me suis dit qu’il faisait encore son capricieux et qu’il allait repartir, comme à l’accoutumée. Sauf que là, il est resté en plan.» Monsieur Gwin-Ru rappuie sur le « 6 ». Rien. De nature calme, il appuie sur le « 0 », puis le « 6 » de nouveau, puis le « 2 », le « 3 »… « Je ne me souviens plus si j’ai pressé le « 4 » ou le « 5 » après ». L’ascenseur refuse de bouger. M. Gwi-Ru décide alors d’appeler au secours : « Même avec mon Suisse sur moi, je n’ai pas réussi à trafiquer le boîtier. Alors j’ai appelé. Enfin, j’ai vite hurlé. » Du sang-froid, du courage, un calme rare, notre héros va patienter. « Je me suis dit, mes invités vont bien se douter que quelque chose ne tourne pas rond et ils viendront à ma rescousse. Ce sont de très bons amis. » Mais personne ne vient. Tout le monde s’en fout. 

Une vraie lessiveuse. Prisonnier dans sa boîte, le brave homme va voir les heures défiler et personne ne venir. Il est maintenant 2 heures du matin. Il a faim. Il a (surtout) soif et il est toujours seul entre les mains d’un ascenseur qui menace de ne pas s’ouvrir bientôt. Grâce à son Suisse, il décide d’ouvrir une bouteille de vin. Puis la deuxième. « J’avais vu dans une émission que le vin est très nourrissant. Mais plus le temps avançait, plus je sentais l’ascenseur bouger, puis monter, descendre, tourner, pivoter : une vraie lessiveuse.»

On peut toujours compter sur ses amis. 24 heures se sont écoulées et enfin le calvaire de M. Gin-Ru va prendre fin lorsqu’un livreur de sushi va littéralement tomber sur le prisonnier, ivre mort, mais vivant! « Je ne remercierai jamais assez Monsieur Yamaha pour m’avoir sauvé la vie. Et cet excellent "Vin des Caveaux de la Tonnelle du Cellier".» Et vos amis dans tout ça ? « Ils ont dîné sans moi (et ils ont bien fait) et puis ils sont redescendus par l’escalier de service, i-pod sur les oreilles, c’est pour ça qu’ils ne m’ont pas entendu ! Mais ils m’ont appelé trois mois plus tard pour prendre de mes nouvelles. On refait une bouffe la semaine prochaine. Mais dans la cave cette fois-ci, je n’ai pas envie de me faire avoir une deuxième fois! »

 

Commentaires

Bienvenue à Groland...

Écrit par : Christophe | dimanche, 14 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu