Avertir le modérateur

vendredi, 13 octobre 2006

Le vin: plus de glace pour longtemps!

medium_Vineyard_Addlestone_Surrey.jpg

La sortie du documentaire évoquant l'engagement de l'ancien futur président des Etats-Unis, Al Gore, dans la lutte contre le réchauffement de la planète n'est pas sans nous rappeler que le réchauffement de la planète a déjà, et aura dans les décennies à venir, des conséquences radicales sur le vignoble français.

Cultivera-t-on du pinot, du malbec et du carménère à Angers dans un demi-siècle? La syrah, le carignan et le grenache donneront-il des résultats formidables en Gironde vers 2060? Le Seyval Blanc produit à Addlestone dans le Surrey en Angleterre (photo) concurrencera-til nos Chablis au milieu du vingt et unième siècle?  Pour Jean-Pierre Gaudillère (1), chercheur à l'Inra de Bordeaux qui travaille sur le sujet depuis quinze ans, les vendanges de plus en plus précoces sont le signe le plus visible. "A Cheval-Blanc (Saint-Emilion), on vendangeait autour du 30 septembre dans les années 1890. Aujourd'hui, c'est le quinze. On a gagné deux semaines en 110 ans." Des données similaires existent à Châteauneuf-du-Pape (à 10 kilomètres au sud d'Orange) où l'on a gagné trois semaines en cinquante ans. "La date des vendanges est liée à la somme des températures de l'année. La corrélation est mathématique, il n'y a pas de biais. Le climat en France s'est réchauffé avec une accélération du phénomène depuis 1989-1990." On estime aujourd'hui qu'une augmentation de 1°C de la température moyenne correspondrait à un déplacement relatif du climat d'environ 200 km vers le nord. La communauté scientifique table sur + 1,5° d'ici à trente ans car le rythme de réchauffement s'accélère. Une tendance non imputable à la fin de la guerre froide mais à une croissance des émissions de gaz à effet de serre. Un mouvement planétaire que même la mise en place du protocole de Kyoto ne devrait pas vraiment stopper.  

Conséquences directes. On note depuis quelques années dans le bordelais une hausse de la teneur en alcool des vins produits dans cette région, ce qui n'est pas pour déranger un cépage comme le cabernet qui avait parfois du mal à mûrir sous ces latitudes il y a encore trente ans. Pour obtenir des raisins aromatiques, les baies doivent mûrir dans des conditions relativement fraîches. C'est pourquoi certains cépages pourraient migrer vers le nord. On trouve maintenant de la vigne en Belgique, aux Pays-Bas, en Angleterre et même en Suède! Mais avant de goûter un Chateau Göteborg ou un Côte de Knocklezout, on peut se poser des questions sur l'évolution des grands vins français dont les composantes se verront forcément altérées. Que ce soit en Alsace, dans le Bordelais, en Italie ou ailleurs, la qualité d'un vin augmente avec la température jusqu'à un certain seuil, à la suite duquel elle diminue. Ainsi, et sur la base de l'étude de cinquante millésimes, une température moyenne optimale pour la qualité des vins d'une région a pu être déterminée de manière théorique pour chacune d'entre elles.  En Alsace, par exemple, elle est de 13.7°C pour les vins blancs, alors qu'elle se situe à 16.7 °C pour les vins blancs sucrés du val de Loire. La profession n'aura certainement pas le choix et devra à terme prendre des orientations stratégiques lourdes pour continuer à produire des vins d'une qualité équivalente à celle que l'on connaît aujourd'hui. Des mesures ont été proposées pour diminuer l'impact du réchauffement climatique sur les raisins. Elles reposent à la fois sur les pratiques culturales et sur les techniques de vinification.
La vigne est une plante méditerranéenne qui a su s'adapter depuis des millénaires à des environnements climatiques différents. En outre, en dehors du climat, de multiples paramètres interviennent pour produire un bon vin tels que le sol, le cépage, l'homme et ses méthodes. Cependant, faudra-t-il en effet revoir les méthodes de production, en introduire des nouvelles pour faire face aux excès de chaleur et surtout au manque d'eau? Tout aujourd'hui est affaire de stratégie, de pari sur l'avenir et de prise ou non de risques. Si l'on se réfère aux données actuelles et prédictives, certaines régions viticoles vont assurément tirer leur épingle du jeu dans le demi-siècle qui s'annonce et bouleverser les échelles de valeur. Ainsi, on peut raisonnablement penser que les vins du val de Loire, pour rester sur une vue strictement française du problème, ne cesseront de gagner en qualité sur les 20 ans à venir et qu'ils viendront alors chatouiller les parts de marché d'ordinaire dévolues aux vins des régions actuellement mieux cotées. Sur le plan international, l'Allemagne et le Luxembourg devrait logiquement tirer les marrons du feu et l'Angleterre pourrait émerger un peu plus tard au sein de la hiérarchie mondiale et sortir ainsi de l'anonymat en matière viticole. (3)

Reverra-t-on alors des champs de vignes en Beauce? En 1840, on trouvait 4000 hectares dans les vallées de l'Eure et Loir. Va-t-on se remettre à faire du vin en grande quantité à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine? Patience... plus que cinquante ans à attendre!

(1) source: Sud-Ouest, O6-O9-2OO5

(2) et (3) source: 20dalsace.com
 

16:30 Publié dans VIN & ACTU | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Il semble acquis que les changements climatiques auront une capitale incidence sur les vignobles du monde entier.

S'agissant du seyval blanc, il me semble qu'il est un cépage canadien, hybride. Merci de nous rappeler qu'on le retrouve en Angleterre au coté du bacchus et du muller thurgau.

Cela me fait penser que j'ai encore une bouteille de vin de glace issu de vidal. (hybride lui aussi: ungni blanc et seibel).

Un régal ces vins de glace canadiens...

J'avais traité du thème des incidences du réchauffement climatique pour un journal brésilien...cela me donne l'envie d'ouvrir dès que j'ai un moment, un dossier sur les incidences des changements climatiques sur les vignes et le vin en France.

Jolie piqure de rappel, en tout cas.

Emmanuel

Écrit par : Emmanuel sommelier | samedi, 14 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu