Avertir le modérateur

lundi, 11 septembre 2006

J'ai craqué pour...

medium_Chili.gifIl y a des moments dans l'année qu'on attend avec impatience. A commencer par la fin de l'année. Mais avant, j'avancerais deux, trois autres moments clé. Courant avril, début mai, période de mon anniversaire, je me surprends à faire des détours avec ma femme par chez mon spécialiste préféré rue Pouchet. En ce moment un superbe Shiraz-Zinfandel de la  Shenandoah Valley (CA) me tend les bras - je l'ai même entendu s'adresser à moi, me suppliant presque de l'emmener avec moi et de l'installer confortablement dans ma cave auprès de ses amies bourguignonnes, languedociennes et tourangelles. "S'il te plaît, ne me laisse pas ici, je vais finir par tourner au vinaigre." "Ecoute, t'as qu'à faire de l'oeil ma femme...") En novembre, lorsque mes amis vignerons s'apprêtent à monter Porte de Versailles, je sens comme une certaine jubilation à l'idée d'aller me procurer la commande effectuée préalablement. Cette semaine, la foire aux vins a démarré. J'étais déjà bien dans les starting-blocs, là, je suis carrément dans le caddie et je déambulle dans les allées de Lavinia avant d'investir celles d'autres magasins dans le coup.

Les Chardonnays du Nouveau Monde.

Cette année, j'ai décidé de tourner le dos aux vins français. J'entends déjà les "Traître!", "Célérat!", "Maroufle!". Plaît-il vil gredin? Que néni! Point en moi l'idée de snober ou de reléguer les vins d'Outre-Gironde au rang de picrates à bouzeux! Je ne suis pas de Bordeaux, moi, Monsieur! Il ne s'agit là que d'une simple envie de changer, d'un désir d'exotisme, d'une volonté de sortir des sentiers battus! Voyons! D'autant plus que l'année 2006 m'aura vu (moi et mon fidèle accolyte) traverser les terres de France et de Navarre en quête du Sacré Gral. (Trouvé? Ce n'est pas la question. Et les questions, c'est moi qui les pose, manan!) Nous sommes, effectivement, rentrés avec moult flacons qui ne verront le jour que dans quelques décennies.

Les vins du Nouveau Monde, disions-nous?! De retour de chez Lavinia, je pense que ce Valdivieso, Chardonnay 2005 (Chili, Curico)  et ce Catena, Alamos Chardonnay 2004 (Argentine, Mendoza) ne devraient pas décevoir à l'apéritif. Sur le fruit et des notes très minérales, il sera intéressant de faire la comparaison avec nos Pouilly et nos Chablis. Par ailleurs, étant radicalement tombé sous le charme des Argentins de la région de Mendoza, je ne serais pas surpris que ce Catena, Alamos Ridge (100%) Malbec ne nous régale avec une viande rouge ou un fromage des Pyrénées.

La prochaine date clé pour nous tous est incontestablement vendredi (pour les plus chanceux) et samedi (pour les autres!) et entre les foires aux vins et les bons restos sur Paris, vous devriez trouver de quoi vous réjouir. Et vous allez inviter qui pour déguster ce petit Chardonnay argentin? Moi? Oh, non, ça me gêne! Vous insistez? Et bien écoutez, ça doit pouvoir s'arranger, je suis libre vendredi!

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu