Avertir le modérateur

vendredi, 08 septembre 2006

élevage sans saveur

medium_champagne.jpg

Bon, avant tout, remettre les pendules à l'heure et vous dire qu'il n'y a qu'un seul et unique VINSURVIN. Malgré tout le respect que j'ai pour le génial 20sur20 et pour le respectable 20survins et sans compter qu'il doit bien avoir un vainsurvain quelque part dans la blogosphère, je tiens à revendiquer la paternité et l'originalité de ce nom de blog, même si je n'ai aucune preuve. Appelons cela une introduction à cette 67ème "édition" de VINSURVIN. Tout cela sur le mode humoristique, s'entend. Bon, alors, un petit temps de repos après cette rentrée absolument ecstatique. J'ai quand même eu le temps de prendre quelques décisions:

1. Ne pas oublier d'arrêter d'enseigner dans une dizaine d'années. Soit, avant de devenir un prof aigri, blasé et psychopathe. Si ce n'est déjà fait et comme on en rencontre de plus en plus dans les couloirs du lycée. "Si ce n'est déjà fait" car ces symptômes ont pour particularité de ne pas être décelables par leurs victimes. "Vous devriez vous reposer Monsieur Le Glatin..." "Ah, mais certainement pas, tout va bien." "Alors que faites-vous perché sur cette armoire?"

2. Vendre l'appartement. Casser la tirelire. Acheter 2,5 ha de vignes et l'exploitation qui va avec. Faire mon vin.

N'ont-ils pas l'air heureux tous ces viticulteurs à qui les magazines nationaux viennent rendre visite une fois par an à l'occasion de la foire aux vins? N'ont-ils pas l'air fiers, immortalisés au coeur de leurs vignes grillant sous le soleil de juillet? N'ont-ils pas l'air satisfaits de voir les ventes redécoller et se porter de mieux en mieux malgré la crise qui entoure la profession? C'est une différence majeure entre cette profession et la mienne: j'ai beau ne plus avoir suffisament de tables et de chaises dans ma classe, la liste d'élèves ne cessent de s'allonger. Et plus ils sont nombreux, plus la qualité de l'apprentissage pâtit. C'est le contraire dans les vignes! Pour un même rendement, une vigne plantée à 3 000 pieds à l'hectare porte beaucoup plus de grappes (par pied) qu'une vigne plantée à 10 000 mais s'avère moins riche en sucre et en polyphénols (tanins, arômes...). On considère en effet comme plus à même pour la fabrication du vin une vigne de 10.000 pieds qu'une de 3OOO. Les pieds se font de la concurrence, leurs racines souffrent davantage et descendent plus profond pour se nourrir. Les sarments portent donc moins de fruits, mais ils sont plus concentrés. Plus ils sont nombreux en classe, moins ils sont sollicités. A 38 par classes en seconde, les élèves perdent le goût d'apprendre et peuvent difficilement percevoir les arômes qui se dégagent du plaisir de s'instruire. Certains ressortent donc sans saveur du systême scolaire. D'aspect pâle et trouble, leur présentation incite à la réticence. Aigre, court et sans saveur, leur discours n'a pas les notes gaies et fleuries de leurs camarades. L'argumentation est pauvre, sans relief ni rondeur. "Ecole" ne rime plus avec "viticole", "Lycée" avec "cuvée", "dissertation" avec "vinification". Le travail est dépourvu de références culturelles fondamentales: quid des Raisins de la Colère de John Steinbeck, de the Ballad of Reading Gaol d'Oscar Wilde, de The Garden Party de Katherine Mansfield, des ennivrements littéraires d'Ernest Hemingway ("Always do sober what you said you'd do drunk. That will teach you to keep your mouth shut.")? En finale, oscillant entre dilettantisme juvénile et réactivisme instinctif mais non réfléchi, l'ensemble nous emporte vers les abysses de la médiocrité. Les notes demeurent insuffisantes. Parker (Dorothy de son prénom) sanctionne.  On aimerait se fendre d'un You Were Perfectly Fine  mais c'est navré que l'on classera la performance au rang des travaux imbuvables. Il aurait fallu tailler plus tôt dans l'année. L'Europe préconise l'arrachage. N'allons pas jusque là. Mais ciblons mieux nos objectifs et donnons-nous les moyens de tenir notre rang afin de ne pas tomber dans certains travers éducatifs à l'américaine.

Commentaires

Je comprends l'enthousiasme pour la vie "paisible" des vignerons (moi aussi, je préfère cela à pas mal d'autres métiers), mais l'image n'est pas bien correcte:

dans la viticulture, nous considerons une vigne de 10.000 pieds comme plus qualitative qu'une à 3000 :-))). Les pieds se font de la concurrence, plongent leurs racines plus profond, portent moins de fruits, mais plus concentrés - les 3.000 pieds étaient inventés pour la mécanisation, qui permet une baisse des coûts pour la production de masse....

Écrit par : Iris | samedi, 09 septembre 2006

C'est bien ce que je pensais, Iris. Merci. Je rectifie de suite. Et réexamine mes sources!

Écrit par : Fabrice | samedi, 09 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu