Avertir le modérateur

jeudi, 13 juillet 2006

CE SOIR C'EST PIQUE-NIQUE A PARIS.

 

medium_arton640.jpg

Départs en week-end et vacances, ciel bleu et douce brise obligent, ce soir apparaît définitivement comme the meilleur moment pour sortir et se trouver une petite terrasse sympa sans craindre de s'entendre dire "Désolé, ce sera à l'intérieur ou il faudra patienter une petite heure..." Je n'ose même pas penser au mois d'août lorsque Paris se videra de tout ce qu'on lui reproche. En dehors des parisiens, s'entend! Vidée de son peuple et devenue comme muette par l'absence des vrombissements automobiles, la capitale prendra des allures de ville de Province, voire de campagne. Fleuriront çà et là les piques-niques au bord d'une Seine paisible, scintillante et apaisante. J'imagine déjà ces parisiens d'un soir s'empressant de sortir de leurs paniers en osier cette bouteille de vin qu'ils auront pris grand soin d'emmener jusque leur lieu de vilégiature gastronomique. J'entends son bouchon quitter le goulot qu'il habitait dans un vacarme qui signale que la fête peut commencer. J'ouïs les rires francs et les conversations époumonées qui s'entremêlent pour ne faire qu'un brouhaha plaisant et distrayant. Les lieus ou se déroulent ces dîners-en-ville sont multiples et variés. Hésitant entre bords de Seine et squares verdoyants, fluctuant entre grandes étendues herbeuses et passerelles aériennes, ils vivent à l'unisson de l'imagination et l'état d'esprit de leurs éphémères saltimbanques. A deux, en groupe, avec ou sans enfants, présence canine rarissime et quasi-bannie, les piques-niques sont marqués par une ambiance bon enfant, par une convivialité rare et un sens du partage naturel. Les langues se délient et offrent des moments de détentes et d'amusements croustillants. Il y a toujours cet espagnol qui vient vous voir pour vous demander un objet - l'objet - qui manque à son répertoire, type tire-bouchon. Cet anglais qui cherche un endroit où il se trouve déjà. Cette africaine, morte de rire, d'avoir à se débarasser de ces saletés de moucherons qui vous encerclent les soirs d'orage. A noter que dans le cadre du Cinéma au Clair de Lune (qui se déroule en général pendant les trois premières semaines d'août) , pique-nique et film font très bon ménage. L'intérêt réside également dans le fait que les films sont souvent projetés là où il furent tournés. Je pense à La Banquière avec Romi Schneider qui fut projeté Place de la Bourse, Tchao Pantin à Ménilmontant, Tout Le Monde Dit I Love You de Woody Allen au Trocadéro... Alors, ce soir, on ne part pas en week-end, et c'est tant mieux! Parce que ce soir, c'est pique-nique à Paris!

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu