Avertir le modérateur

mercredi, 20 décembre 2006

Vous avez des invités ce week-end. Génial! Sauf que...

medium_DV1104.jpg

En attendant les prochaines notes...

Vous avez des invités ce week-end. Un couple dans leurs early thirties. Lui vient de créer sa boite, elle travaille "dans la com". Des anciens parisiens - banlieusards pour être précis -  qui ont tout plaqué pour s'installer en Bourgogne afin de respirer l'air frais et de quitter cette ville qui n'en finit plus d'agacer et où l'on risque de se faire agresser à tous les coins de rues. Soit. Ils sont là pour un week-end prolongé et seront donc à la maison samedi soir. Des gens qui aiment la bonne gastronomie française. Ils sont assez amateurs de vin. Lui possède un grand nombre de grand crus classés du bordelais datant de sa période golden boy à Paris, et s'avère très friand des vins du sud de la France: souvenez-vous la dernière fois que vous êtes passés chez eux, ce petit rosé du Roussillon ne vous avait pas laissé insensible. Et ce Bas-Armagnac de pas moins de vingt ans d'âge accompagné d'un Cohiba - où était-ce un Montecristo? Bref, des bons vivants. Seuls problèmes: leur vision économico-libéral du monde qui vous exaspère à chaque fin de repas.

    "J'veux dire, si tu ne connais pas les tenants et les aboutissants des théories économiques actuelles qui régissent le monde, tu peux pas... (pause) comprendre".

Sans compter cette habitude qu'ils ont de vous traiter de bobos. Avec beaucoup de malice bien sûr! Tout cela parce que vous n'avez pas de voiture, passez le plus clair de votre temps dans les salles obscures (cinéma, théâtre, concert, restaurants...) et prenez le large de temps à autres - dixit votre blog sur vos week-end chez les vignerons de France et de Navarre. Ces clichés ont le don, finalement, non pas de vous énerver, mais de voir dans ces postures une forme de  fatuité ou d'orgeuil pathétiques et bouleversants à la fois. Ceci dit, en dehors de ces quelques fortuites divergences, l'humeur est souvent à la galéjade. Et puis, le bonheur de se fondre corps et âmes dans un met si finement conçu, si raffiné, n'a d'égal que les conversations les plus artificielles. En vérité, il vous est souvent venu à l'esprit de tordre le cou à ces stéréotypes infondés. Pire, à ceux qui les véhiculent. Vous avez hâte de savoir comment va se passer (se finir) cette soirée. Le cas échéant, et à la demande, vous vous ferez un plaisir de nous raconter! (Publiée le 09 juin 2006) 

Menu:

Apéritif dînatoire composé d'un

Côtes de Saint-Mont 2005 (Gers): un vin à boire frais. Fruité, aromatique, beau bouquet, notes d'agrumes

Petit carpaccio de légumes

********

Blancs de poulet laqués arrosé d'une sauce à base de citron vert, gingembre, moutarde et miel

 Assortiment de crudités (radis, tomates cerises)

Sancerre 2004 (Gitton Père et Fils)

********

Plateau de fromage

Corbières 2004

********

Minestrone de fruits

Pacherenc de Vic-Bihl 2003

********

Surprise.

 

 

12:50 Publié dans VIN & METS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu