Avertir le modérateur

vendredi, 21 avril 2006

Millésime 2005: année acidulée. (Genre Haribot)

medium_Vignoble_du_Val_de_Loire.jpgMillésime 2005. Et bien voilà, ça commence bien, il arrive, il débarque, c'est bien parti, il s'annonce excellent... quoi donc? Le millésime 2005, tiens, pardi! Après avoir eu le privilège de goûter préalablement le Pouilly Fumé 2005 de Jean-Pierre Bailly (à Tracy/Loire dans la Nièvre http://www.domaine-bailly.com/) qui reposait en cuve il y a encore un mois, ce dernier vient à peine d'être mis en bouteille! Et alors? Et alors? Ca donne quoi? Minute papillon!

Petit rappel. Souvenez-vous du millésime 2003 (celui dit de la canicule): rond, souple, soyeux, gorgé de soleil, sur des fruits (murs) tels que la pêche ou la poire, à boire avec des plats en sauce et donc peu recommendable à l'apéritif. Il est d'ailleurs très intéressant de se fendre d'un 2003 pour mieux apprécier la spécificité du 2005, et Dieu sait qu'il n'y a pas besoin d'être un pro tant c'est flagrant. Vous ne pourrez d'ailleurs vous empêcher de réagir par des "ah, ouais... ben moi je préfère le 2003!" "Ah, moi ce serait plus le 2005." Remémorez-vous le 2004, merveilleux, complexe, offrant un bouquet sur une composition de fruits généreuse et fraîche, proche des Sancerres même si son aspect "pierre à fusil" ne domine pas les fruits finalement: au final, un vin délicat pour ne pas dire précieux à déguster à l'apéritif mais également avec un poisson (idée recette: dos de cabilleau arrosé à l'huile d'olive et saupoudré d'herbes de Provence passé à la poêle accompagné d'un trio de fondu - poireaux / échalottes / dés de carottes-).

Alors ce 2005? A l'image des Sauvignons de Touraine (notamment de chez M. Percereau à Limeray - 37 http://www.amboise-valdeloire.com/francais/terroir/viticu...), le Sauvignon du Centre Loire regorge de notes d'agrumes frais, tel que le pamplemousse ou le citron vert. Très frais, il vous donnera beaucoup de bonheur à l'apéritif. Il saura également trouvé une place très honorable avec des huitres (de Cancale, mais pas de discrimination: d'Oléron également!). Moins minéral, plus floral et surtout très porté sur l'agrume (de part une acidité souple mais longue en finale) le 2005 se révèle un vin relativement nerveux qui pourrait s'assouplir avec le temps ou qui mériterait d'être préalablement passé en fûts (jeunes de préférence pour ne pas perdre de leur spécificité dans de vieux fûts plein d'expérience et fort de diverses rencontres au fil des ans).

ROUGE 2005. Nos chers David et Nathalie DRUSSE à Saint-Nicolas de Bourgeuil viennent de mettre le 2005 en bouteille. Signe de qualité chez les grands vins, 2005 est encore aussi gras que le 2004 (un très grand cru à mon humble avis). Signe particulier: un vin au né ouvert et franc sur les fruits rouges très murs (fraise des bois notamment) évoluant sur des notes plus complexes aux arômes divers.  Un vin extrêmement généreux et séducteur qui fera fondre plus d'une femme!

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu